AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Demeure Xar

Aller en bas 
AuteurMessage
Garand
Prosélyte
avatar

Messages : 150
[IRL] Surnom : Enguy

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 8
Espèce:

MessageSujet: Demeure Xar   Mer 10 Juin - 15:52

Arly rentra dans sa chambre et posa son sac à dos sur son lit. Non, il le jeta carrément. Garand attendait, tapis dans l'ombre. Le gamin fonça devant son aquarium et chercha du regard son poisson fétiche. Il ne vit rien. Absolument rien, peut être s'était il caché derrière une algue quelconque ... Arly se déplaça un peu, rapprochant ainsi sa nuque des crocs du Monstre. Il ne voyait rien il se releva et ouvrit la bouche comme pour appeler ses parents. Son poisson avait disparu ... Le petit corps tomba du plafond. Ses griffes se plantèrent dans les épaules du garçon et alors que celui ci tourna la tête, son mouvement fut stoppé par le coup de gueule de son poisson chéri. Il venait de lui briser l'échine, tout simplement. Le gamin était par chance mort sous le coup et sans bruit. Garand aspirait le sang du gosse se nourrissant du peu de Mana présente dans le corps du gamin. Il se délectait littéralement. Sa Mana entra en action et prit plus ou moins possession du corps enfantin. Il assimila ce corps ... L'intégra à son esprit, à sa mémoire. Garand avait un nouveau corps, prêt à être utilisé. Son corps de base se changea. Les petits membres développés en tant que bras grandirent, sa peau noirâtre s'étira pour devenir beige. Ses écailles furent dissimulées sous les vêtements de l'enfant. Son cerveau grandit un peu, ses jambes s'agrandirent également. Ses dents devinrent celles d'un humain normal ...

-Arly ? Viens aider ton père pour les valises.

Garand ne savait pas vraiment comment répondre. Il n'avait pas de cordes vocales avant ... Comment s'en servir ? ... Le Monstre ouvrit la bouche et un râle en sortit. Finalement, il sembla se rappeller. Un autre esprit à l'œuvre dans son corps lui dicta la manière d'opérer. Il était donc deux dans son corps ?

-J'arrive M'man.

Garand s'étonna lui même de sa voix, c'était exactement celle du gamin. Il eut un rictus. Personne ne se douterait qu'un assassin de première se cachait derrière le corps du garçon. Mais combien de temps pourrait il garder cette apparence ? Quelles limites possédait son pouvoir ? Il n'en avait strictement aucune idée. Les pattes arrière d'Arly se mirent en route, il avançait vers l'encadrement de la porte. Peu habitude à ce corps si serré, il tapa de l'épaule le cadre de bois. Me'a.

Les yeux du Monstre se posèrent sur la valise dans l'entrée. Le hall était vide pour quelques secondes encore, et Mme Xar toujours en vie ... Elle était dans sa chambre, Arly l'entendait. Il se posta alors derrière la porte et attendit. Les casseroles s'entrechoquaient dans les tiroirs. Garand guettait. Il était accroupi, prêt à frapper. Il avait la gueule ouverte, la langue pendue et le regard méchant. Tout était prêt. Tout. Ses mains étaient prêtes à s'agripper, sa proie ne survivrait pas. La mère de son hôte passa la porte. Tel un fauve en action, et sur le point de rater sa proie, il s'élança. Tout son corps était tendu pour ce bond. Pas un muscle n'était ici inutile. Ses mains se posèrent sur les épaules de la femme. Lorsque les jambes du garçon furent resserrées autour des hanches de la femme, les bras purent retomber pour rapprocher les deux crânes. La mâchoire du Monstre se planta dans le cou de la mère Xar. Il aspira. L'énergie vitale de sa proie la quitta peu à peu, étant transféré dans le corps du Monstre. Garand pouvait revêtir une apparence supplémentaire. Me'a.

Plus qu'une victime à faire pour évacuer la maison. Le docteur avait filé dans son laboratoire relever les nouveaux taux de concentration de Mana de ses expériences. Arly changea de forme. Il grandit de quelques dizaines de centimètres et ses cheveux furent plus longs. Une paire de seins lui poussa, et son entre-jambe se rétracta carrément. Bref. Il changea du tout au tout. La femme entra dans le laboratoire et suivit une table en y faisant glisser son doigt dessus. Elle se rapprocha du Dr. qui était entrain de regarder les résultats d'une cuve. Son taux d'air dans l'eau, et de Mana pour voir si la Mana consommait de l'air, et à quelle vitesse ... Mme Xar passa ses mains autour de la taille du Docteur. Il ne pouvait pas se douter que dans quelques secondes il serait mort. Il eut le droit à un baiser dans le cou, puis, la morsure. Toute vie quitta son corps. En moins de 5 minutes, Garand venait d'anéantir la vie dans toute une maison. Non. Il venait de se nourrir pour la journée. Une personne, un repas. Me'a.

Le monstre à l'aspect féminin fit le tour complet de la maison. Il avait déjà visité chaque pièce. Bien sur, son bocal avait souvent bougé, mais à présent, il était libre. Il se sentait enfin libéré d'un lourd poids. Il pouvait maintenant rejoindre les siens. Me'a. Me'a.

Quelle était cette voix qui sonnait dans la maison ? Un murmure était présent dans chaque pièce, constant mais inaudible. Le murmure était entrainant. Comme une chanson, une douce berceuse. Les pas du Monstre étaient maintenant rythmés par la musique qu'il entendait. Il ne comprenait pas ce qu'était ce son, surtout qu'il n'était pas vraiment habitué à pouvoir entendre clairement. Les sons aquatiques étaient étouffés, tous. Il arriva devant une porte qui donnait sur la lumière, il l'ouvrit et regarda le jardin. La maison se situait entre d'autres. Pleins de portes s'offraient à Garand, beaucoup de vert aussi, de petits algues qui flottaient dans l'air. Les Humains appelaient ça l'Herbe. A peine sorti, une bouffé d'air lui arriva en pleine figure. Il en fut presque renversé. Il avait l'habitude de l'air, bien sur, mais pas en si grande quantité. De plus, cet air ... Bougeait. Me'a. Me'a.

La chanson s'intensifia lorsque un trait de lumière perça les nuages. Un visage se forma devant les yeux de Garand qui ne comprenait pas le monde l'entourant. Il se réfugia dans l'obscurité de la maison. Dehors, les voisins se demandaient sans doute ce qu'il se passait ... Rien de bien extraordinaire. Une femme avait simplement du mal à sortir de chez elle, visiblement gênée par la lumière ... Et curieuse du monde l'entourant. Me'a.

La femme sortit pour de bon, Garand ne voulait pas briser son identité secrète. Il ne pensa pas à fermer la porte derrière lui. Mme Xar se baladait ensuite dans le quartier retenant chaque détail qu'elle voyait. Sa mémoire s'était considérablement développé avec la croissance, et l'arrivée d'un nouvel être dans sa vie. Me'a. Garand s'aventura hors du quartier, maladroit dans ses mouvements, mais prenant de l'assurance. Aucun sourire ne barrait son visage, il ne maîtrisait pas encore la façon de représenter les émotions des humains. Son visage était semblable à celui d'un mort, livide, impassible. Sans aucune émotion, sans but. Il marchait, et sortait de son quartier pour s'aventurer dans le centre-ville d'Ithaf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Demeure Xar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demeure Hyuuga : Akogare
» La demeure familiale des Nox Démétrius...
» Description de la demeure
» Une demeure lugubre
» Description de la demeure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Continent de Digmard :: Canton d'Ithaf :: Cité d'Ithaf :: Quartier résidentiel-
Sauter vers: