AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Simple dialogue... Ou tentative de corruption ? Rencontre Wingel - Juezel

Aller en bas 
AuteurMessage
Juezel
Suedel - Administrateur - Justice
avatar

Messages : 361
[IRL] Surnom : Fuyu, Sô-kun...

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel

MessageSujet: Simple dialogue... Ou tentative de corruption ? Rencontre Wingel - Juezel   Mer 11 Nov - 0:02

Bifröst... Cette île située sur le continant de Digmard est une ville peu peuplée, sur laquelle se trouve d'après les dires les plus grands guerriers de toutes races venant de toute part. C'est ici que tout les deux ans se déroule un tournoi international où les plus grands guerriers du monde viennent s'affronter dans la mythique arène Midgard. Et ce n'est autre qu'en ce lieu qu'allait avoir lieu une rencontre pouvant être décisive. Mais nul n'en viendrait au main, d'ailleurs... Juezel le juge des enfers en personne ne s'était pas déplacé pour se battre loin de là, le dernier affrontement qu'il a débuté n'a jamais pus prendre fin suite à on peut appeler ça comme ça un abandon par K.O.

Arpentant l'île lentement, le Suedel profitait par la même occasion de la vue sublime que pouvait offrir Bifröst selon la situation géographique... Sur ca route il croisa alors une ou deux connaissances qui peu fière de le voir ici détalèrent à vive allure afin de ne pas croiser son regard une seconde fois. Pourtant, il n'y avait aucun risque. Sa progression se faisait toujours les yeux fermés afin de les préserver de toute cette lumière en quantité importante. Ce dernier avait quitté le climat froid et humide de Sorahp qui était comparé à ce lieu un véritable contraste, le juge avait quitté les mercenaires assoiffés pour de véritable combattant digne de porter le nom de guerrier. Un peu plus loin derrière lui, Abogado fidèle serviteur toujours à la solde de Juezel et cela pour un bon moment... lui était par contre bien plus attentif à l'environnement autour de son maître afin de pouvoir prévenir de tout danger dont semblait bien se soucier le Suedel qui progressait toujours à son rythme en direction cette fois-ci d'un lieu précis...


L'arène Midgard.

« Abogado, je te pris de bien vouloir prévenir ces hommes au loin de mon arriver. Je ne souhaite pas être dérangé une fois le dialogue avec mon jeune frère lancé. »

Sur ces quelques mots Abogado s'élança d'un petit bond en avant en direction de l'arène se trouvant à plusieurs centaines de mètres encore afin de prévenir les quelques gardes présent à l'entrée de bien vouloir libérer le passage et par la même occasion libérer l'arène ou a cette heure bon nombre de guerriers devaient probablement s'entraîner. Mais peu importe, Juezel n'avait que faire de toutes ses broutilles, il allait arriver et il faut que la place soit libérer afin d'éviter de créer en embouteillage monstre au tribunal des enfers.

* Maître quelques guerriers ne désirent pas quitter l'arène... *

Un petit sourire s'afficha alors sur son délicat visage arrivant aux portes de l'arène qu'il observa alors de ses yeux rouges pour la première fois, il n'avait encore jamais mis les pieds ici... Mais d'après lui rien ne vaut ses enfers, donc à quoi bon s'extasier. Pénétrant d'un pas toujours aussi lent sous le porche menant droit au coeur de l'arène dont il approchait cette fois-ci observant l'horizon de ses yeux rouges. Les murs l'entourant commencèrent alors à vibrer, ressentant alors l'aura du Suedel apparemment de mauvaise humeur de s'apercevoir que quelques rebelles soit encore sur place. Mais il n'eut pas le temps de mettre le pied au coeur de l'arène qu'il vue détaler les quelques courageux restant pour on ne sait vraiment quel raison. L'arène disposer en une bâtisse de forme circulaire abritait des tribunes immenses encerclant le centre de celle-ci, de quoi admirer le spectacle lors des tournois organisé ici.

« Bien, patientons désormais.. » Dit il en levant la tête en direction de la tribune au dessus de l'entrée principal sur laquelle il alla s'installer pour admirer le paysage.

[On ne dira rien pour ce premier poste hein...]

_________________
Es-tu perdu Invité ? Alors laisse moi te guider :

1. les Règles
2. les Chroniques
3. Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariel
Suedel - Fondateur - Tempérance
avatar

Messages : 1491
[IRL] Surnom : Bia

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 32
Espèce: Infans Deum

MessageSujet: Re: Simple dialogue... Ou tentative de corruption ? Rencontre Wingel - Juezel   Mer 11 Nov - 17:51

Ce continent, c'était le sien. Le vent qui soufflait dehors, il le portait. Les idées, qui comme par magie envahissaient les esprits des Digmardiens, c'était les siennes. Une lointaine époque de guerre civile, désormais révolue, et pourtant la mort, Juezel, son frère, ici. Un paradoxe, qui paradoxalement toujours, n'est en fait que l'issue d'un étrange contrat, passé il y a de nombreuses années déjà...

Son pas était décidé, par les airs il était passé, et c'est depuis les cieux qu'il atterrissait. Sa chevelure enorgueilli, son sourire rêveur en marche, il pénétra dans l'un des rares édifices légendaires que l'histoire de Digmarda avait sauvé. Fier de son patrimoine comme de son peuple, ce monarque aux dents saillantes et aux doigtés divins demeurait pourtant inconnu aux yeux de tous. Quelle chance, pour le seul bienfaiteur malfaisant de ce continent, que de n'être qu'une ombre, une entité indicible qui dessine l'avenir de ses phalanges habiles. Il jongle entre les vents, se joue des courants et impose à tout Digmard une idéologie fantaisisto-fanatique qui une fois à maturité fera leur bonheur et sera l'instigateur d'une jalousie planétaire. Toutes les fibres de son être vibraient la fierté, une liberté souveraine, un pouvoir qu'aucun des regards le transperçant ne soupçonnait, une autorité dont aucun ne se souciait... C'est ce qu'était le jeune homme frêle qui pénétrait dans cet antre : rien de conscient, souverain de leur inconscient.


" Yahre, Yahre. Juezel. Ca commençait à faire longtemps. "

Et pour cause. Cela ferait bientôt trois ans que leurs dernières exactions avaient cessé, livrant ce continent à la mégalomanie de Wingel. Le plan légèrement expérimental qu'avait mis en place le Suedel de la tempérance dépendait directement de la coopération ingrate de son frère. Ensemble, ainsi, ils avaient soumis tout un peuple, les digmardiens anarchistes, habitants de cet hôte ensanglanté, avaient trouvé la quiétude et la paix au travers des desseins sans scrupules de ce duo infernal. A cette époque le continent portait à sa tête des hommes au charisme impressionnant et aux idéologies bien assises, ils étaient prêts à tout pour imprimer sur ces terres leur vision de ce monde, à la posséder. Ces hommes étaient alors inaccessible, souvent loin des bidonvilles et favelas, foyers de cette guerre civile, ils échappaient au pouvoir alors restreints des jeunes Suedels. Mais... Wingel avait jeté son dévolu sur ce continent, il y a de cela quatre ans, et quelque puisse être la difficulté, il le possèderait. Son plan était alors constitué de trois principales parties.

La première : l'espoir. Ce qui serait le chapitre un, trouver une personne, l'envoûter et faire d'elle son arc, celui qui tirerait ses flèches célestes. C'est ainsi que naquit le Pontife Ithafan, gourou de toutes les victimes de ce régime antidémagogique. Dressant le peuple entier contre ces ego démesuré, qui peu à peu, perdait déjà de leur emprise sur ce territoire. Ils avaient déserté les campagnes, pour se livrer un combat en tête à tête dans la mégalopole (s'étendant d'Ithaf jusqu'à Sineve, en passant par Dues), ils avaient bêtement laissé l'une des portes les plus massives, complètement libre de s'ouvrir et de contrecarrer leurs violentes prises de pouvoir. La première phase, construire l'espoir, et rallier le continent, fut une victoire. En à peine quelque mois, la parole prêchée par le Pontife eut raison des esprits tourmentés de ces riverains blessés. Personne encore, sur Digmard ne s'était préoccupé d'une éventuelle rébellion, tout ces zélateurs opportuns bien trop obnubilés par leur avarice du pouvoir. Pensant tous que ce continent était vide d'intérêt et que seuls leur belle personne saurait le façonner à sa plus belle image... Une croyance bien bornée, vide d'une véritable réflexion et de connaissances saines sur le peuple humain. Wingel lui, savait que s'il devait gouverner, ce serait avec l'aval du peuple. Un peuple fragile, que son Pontife et ses discours finirent vite par convaincre. Ils étaient désormais tous, contre les gros bras imbéciles qui se disputaient Ithaf.

Enfin, vint le second plan, nommé : Huile. L'objectif de Wingel, au travers de celui-ci, était de focaliser les attentions des trois hommes se séparant le territoire de la mégalopole digmardienne, sur leurs différents, et non sur ce qui se tramait dans leur dos. C'est là, que l'Émi et Juezel entrent en jeu. Wingel devait prendre possession de l'un des trois, en le transformant en son sous-fifre, pendant que Juezel, lui, profiterait des affrontements orchestrés par la prise de pouvoir de son frère, pour appuyer les tirades religieuses et magnanimes du Pontife, en faisant revenir sur terre, les personnes qui dans on antre trouveraient la paix et obtiendraient le salut de Sued. Rapidement, les petits affrontements dérisoires qui rythmaient cette cité en fait hypocrite, laissèrent leur place à une véritable guerre civile. Ouzine, le faux-souverain que Wingel avait soumis de force, lâcha toutes ses forces dans une bataille qui tut rapidement les lâches répliques adverses, assénant à la mégalopole une frappe qui l'ensevelit dans le passé. Des ruines, des morts, des maladie, cette année là fut la plus sanglante et la plus meurtrière de toute l'histoire d'Ithaf. Mais il n'en resta pas là, le Pontife gagnant peu à peu en notoriété et reconnaissance décida rapidement de revêtir la veste du souverain sauveur, incarnant à la fois la blanche cape de l'espoir et de la paix, mais aussi le bras armé d'un peuple lassé de ces mafieux animés par la seule faim de leurs portes-monnaie. Après cette succession d'évènements accablants et morbides, les armées des deux souverains destitués s'amenuisèrent, la confiance de leurs hommes éteintes, ils n'eurent d'autres choix que de quitter les lieux, réinvestissant pour la plus-part dans la piraterie.

Mais... La paix n'était toujours pas acquise. Bien que Sued, grâce aux miracles de Juezel, ait gagné en reconnaissance et soutien, certains esprits demeuraient impossible à convaincre. Des groupuscules rebelles virent le jour... Et Wingel l'avait, ça aussi, prévu. C'était la troisième phase de son plan : dans l'ombre de leur secret.


" J'espère que tu as fait bonne route.

Toujours intéressé par la fin de mon histoire, ou bien est-ce que ce bruit attaquerait-il ta petite patience ? Je peux les faire déguerpir si tu le souhaites. "


En effet, Juezel avait été rappelé par les enfers, la partie de son travail accompli, il avait laissé le continent entre les mains habiles de son frère, parti aider (ou non) ailleurs. Et si quelque chose l'amenait ici, c'était sûrement son suave amour des tragédies. Une tragédie qui, il semblerait, ait bel et bien finis par tourner à l'avantage de Wingel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juezel
Suedel - Administrateur - Justice
avatar

Messages : 361
[IRL] Surnom : Fuyu, Sô-kun...

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel

MessageSujet: Re: Simple dialogue... Ou tentative de corruption ? Rencontre Wingel - Juezel   Mer 11 Nov - 20:54

«  Yahre, Yahre. Juezel. Ça Commençait à faire longtemps. »

Effectivement, beaucoup d'années c'était écoulées depuis leur dernière rencontre. Wingel. En quelque sorte le cadet de Juezel avait depuis déjà un bon bout de temps décidé de prendre le pouvoir sur ce continent ou leur duo à auparavant fait ses preuves en soumettant tout un peuple... le Suedel de la tempérance bien plus réfléchit qu'il n'y paraît avait organisé sa prise de pouvoir en plusieurs parties, parties qu'avait approuvé le Juge des enfers. Il y a de cela quatre ans... les deux premières parties furent alors mise à exécution. Tout se déroula à merveille, laissant même débuter des affrontements dût à la prise de pouvoir de Wingel qui permis à Juezel de mettre en avant celui-ci faisant revenir un à un les êtres pouvant rallier la cause de son frère. Les petites batailles ridicules laissèrent place à une guerre... Mais rien n'arrêtait le Suedel de la tempérance qui ne cessait de gagner en notoriété le mettant alors désormais plus en avant que jamais. Le juge des enfers lui ne faisait qu'admirer le talent de son Cadet. Au jour d'aujourd'hui la paix n'était toujours pas acquise ce qui n'avait pas échappé aux deux Suedel...

" J'espère que tu as fait bonne route.

Toujours intéressé par la fin de mon histoire, ou bien est-ce que ce bruit attaquerait-il ta petite patience ? Je peux les faire déguerpir si tu le souhaites.
"

C'est alors qu'amusé le Juge prit la parole :

« Déjà tant d'années... Il est difficile pour moi de mal voyager, comme tu te doute le juge des enfers ne passe que très rarement inaperçu. En parlant des enfers... J'ai ouïe dire d'une drôle de légende que je te conterais lorsque le moment sera plus approprié. »

Descendant alors de sa tribune d'un petit saut, il se mit à hauteur de son frère afin de lui faire face et d'être par la même occasion un peu plus respectueux envers ce dernier... Histoire de laisser patienter nos chères lecteurs... Abogado quand à lui se remémorait cette fameuse légende qu'avait évoqué juste avant son supérieur.

D'après une drôle de légende ce n'est qu'après avoir reçu les honneurs de la sépulture que les âmes comparaissent devant leurs juges. Là les princes dépouillés de leur puissance, les riches privés de leurs trésors étaient alors mis au rang des humbles et des pauvres : les coupables ne peuvent compter sur aucun appui, aucune protection ; la calomnie ne peut non plus noircir ni même atteindre les gens de bien. Le tribunal était placé dans un endroit nommé le Champ de la Vérité, parce que ni le mensonge ni la médisance ne pouvait s'en approcher. Les dits juges étaient au nombre de trois les deux premiers instruisent la cause, et prononçait ordinairement la sentence ; en cas d'incertitude ou d'indécision de leur part, le troisième et dernier juge entrait en jeu, celui-ci occupait le siège le plus élevé et n'intervenait qu'en tant qu'arbitre, et son verdict était quand à lui sans appel. Peines et récompenses sont proportionnées aux crimes et aux vertus...

Aujourd'hui, il n'y avait en ce monde qu'un seul juge réunissant à la fois toutes les qualités requise pour prononcer la bonne sentence. Ce qui n'était pas plus mal à vrai dire, car Juezel n'aurait jamais supporté devoir écouter l'avis de quelqu'un d'autre... Mais bon là n'était pas l'enjeu de cette rencontre, laissant Abogado à ses occupations le juge des enfers reprit :


« Mmm, pour faire court. Je te répondrai que je n'ai jamais aimé commencer un livre et m'arrêter à mi-chemin. »

Et voilà, le ton était donné la présence du juge était donc clair. Il était là pour poursuivre ce qui avait été entrepris auparavant... Et il est vrai que toutes cette tension présente en ce lieu agaçait fortement ce dernier...

_________________
Es-tu perdu Invité ? Alors laisse moi te guider :

1. les Règles
2. les Chroniques
3. Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariel
Suedel - Fondateur - Tempérance
avatar

Messages : 1491
[IRL] Surnom : Bia

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 32
Espèce: Infans Deum

MessageSujet: Re: Simple dialogue... Ou tentative de corruption ? Rencontre Wingel - Juezel   Lun 23 Nov - 10:46

Wingel s'était assis aux côtés de son frère. Tous deux adossés à ces sièges inconfortables, mirant un spectacle plutôt barbare et très indécent. Mais, rien ne saurait toucher la grâce divine, et puis ce monde incongru et insolent, ils avaient finis par s'en accommoder.

« Mmm, pour faire court. Je te répondrai que je n'ai jamais aimé commencer un livre et m'arrêter à mi-chemin. »

Wingel esquissa un sourire amusé. Plus qu'une envie, c'était la hâte qui brulait ses lèvres et emballait son palpitant. Car bien qu'étant un personnage dénué de sensibilité, ils voyaient ses frères comme des juges de son travail, les images de son père en ce monde, si eux appréciaient, il appréciait aussi. Encore un enfant, dans certains de ses choix et comportements lorsqu'il était entouré de son sang, mais un adulte cynique et protocolaire à l'extérieur. Il plongea son regard dans celui de Juezel, animant dores et déjà le récit d'une histoire hautes en couleurs, pleine de fourberie, et une fin tout aussi mesquine que les deux premiers chapitres.

" Tu te souviens. Qu'à la fin du chapitre deux, le Pontife était considéré, par le reste du monde, comme souverain idéologique et économique du continent de Digmard. Toutes les tendances indépendantistes s'étant ralliées à lui pour combattre les tierces monarques d'Ithaf, ayant levé une armée dépassant même celle de l'Empereur de Pandémonium pour livrer bataille à une alliance décousue et désorganisée. Nous vainquîmes, mais non sans mal. Le combat que je t'avais promis, eu bel et bien lieu. Et les morts se comptèrent par milliers. Comme après chaque bataille, des héros s'éveillèrent, le chaos s'immisça, et chaque survivant regagna la paix d'un toit prospère.

La tristesse envahit alors le continent. Les innombrables morts, la fin d'un affrontement idéologique et physique d'une grande intensité... Certains esprits à l'agonie commencèrent à se soulever contre l'illégitimité du Pontife. Tout ceci aussi, était prévu. Les affrontements avaient cependant cessé, le continent entier encore sous le choc de la première guerre civile de redemptio. Géographiquement, aucun impact non-plus, ces rebelles n'étaient réunis que sous forme de petites factions esseulées. Aucun autre régime n'était proposé, et chacun des habitants du continent demeurait sourd à leurs revendications. La théocratie profitait de son aura de victoire, de son statut de libératrice. Mais... tu me connais, je ne suis pas du genre à tolérer la moindre rébellion, encore moins lorsque ces opportuns présentent mes idées comme des blasphèmes à ma propre religion, mes déclarations et mes gestes comme des insultes à l'Histoire d'un monde qu'ils ont détruit.

Alors, j'ai sifflé le début de la troisième manche. L'ordre Ëjids. L'objectif de cette guilde, est de rallier les personnes les plus influentes du mouvement extrémiste sous un seul et unique étendard, le mien. Les Ëjids sont un groupuscule caché de combattants extrêmement puissants visant à détruire la religion. Par des actes de faussaires, les manipulations les plus ingrates qu'il m'ait jamais été donné d'observer, j'ai apposé ma patte, sur ce qui sera mon ordre protecteur d'Ithaf. Voilà l'objet du chapitre trois : prétendre être l'ennemi de ma création, manipuler les cent plus grands acteurs de l'anti-théocratie, pour en fait servir le Suedisme, et faire d'Ithaf une terre de culte prospère et loin des nuits ensanglantées d'un passé pourtant proche. "


Au jour d'aujourd'hui, tout l'ordre était sous le contrôle divin de l'Émi, pupille du contrôle absolu de l'esprit, une arme démoniaque porté par un archange devenu impur.

Le Suedel de la tempérance, fier de sa présentation laissa la parole à son homologue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juezel
Suedel - Administrateur - Justice
avatar

Messages : 361
[IRL] Surnom : Fuyu, Sô-kun...

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel

MessageSujet: Re: Simple dialogue... Ou tentative de corruption ? Rencontre Wingel - Juezel   Sam 19 Déc - 18:52

" Tu te souviens. Qu'à la fin du chapitre deux, le Pontife était considéré, par le reste du monde, comme souverain idéologique et économique du continent de Digmard. Toutes les tendances indépendantistes s'étant ralliées à lui pour combattre les tierces monarques d'Ithaf, ayant levé une armée dépassant même celle de l'Empereur de Pandémonium pour livrer bataille à une alliance décousue et désorganisée. Nous vainquîmes, mais non sans mal. Le combat que je t'avais promis, eu bel et bien lieu. Et les morts se comptèrent par milliers. Comme après chaque bataille, des héros s'éveillèrent, le chaos s'immisça, et chaque survivant regagna la paix d'un toit prospère. [...] Alors, j'ai sifflé le début de la troisième manche. L'ordre Ëjids. L'objectif de cette guilde, est de rallier les personnes les plus influentes du mouvement extrémiste sous un seul et unique étendard, le mien. Les Ëjids sont un groupuscule caché de combattants extrêmement puissants visant à détruire la religion. Par des actes de faussaires, les manipulations les plus ingrates qu'il m'ait jamais été donné d'observer, j'ai apposé ma patte, sur ce qui sera mon ordre protecteur d'Ithaf. Voilà l'objet du chapitre trois : prétendre être l'ennemi de ma création, manipuler les cent plus grands acteurs de l'anti-théocratie, pour en fait servir le Suedisme, et faire d'Ithaf une terre de culte prospère et loin des nuits ensanglantées d'un passé pourtant proche. "

Voilà donc que la troisième partie du plan du Jeune Suedel avait été lancé... Une guilde venait d'être lancé. Cet ordre a pour but de rallier bon nombre de personnes toutes aussi influentes les unes que les autres, sous un seul étendard... Celui de Wingel. Ces membres sont réputés pour être d'excellent combattants ayant pour but d'anéantir la religion. Jusqu'à maintenant le plan du jeune homme se déroulait à merveille. Mais voilà, le Juge des enfers ouïe dire d'une rebellions... C'est aussi ce qui réunissait aujourd'hui les deux Suedel.

« Soit ! Comme je te l'ai dis tout à l'heure, j'ai entendu parler d'une drôle de légende... Véridique ou pas je pense que cette dernière n'est pas à négliger. Après quelques années de règne, les Suedel se retrouveraient face à une vague de rebellions qui pourrait bien souffler toutes ses années de travail... A la tête de ce mouvement, un homme dont la puissance reste encore inconnu nul ne sait s'il s'agit d'un homme, d'une femme ou bien des deux à la fois. Ce qui est sur, cette personne sait s'entourer et que ses alliés cachent leur jeu encore aujourd'hui à nos yeux. Peut être s'agit il de personne nous entourant, ou même l'un d'entre nous. Qui sait ? Je ne l'espère pas, car cette situation serait quelque peu désagréable. »

Agacer par le bruit que provoquait les combattants que les deux hommes admiraient du haut des tribune, Juezel s'arrêta alors quelque instant de parler pour fermer les yeux. Puis il reprit :

« Je ne suis pas inquiet, mais faire face à une telle menace ne sera pas des moindres. Surtout ne sachant pas d'où peut venir la menace, il se peut que ton ordre ne soit aussi qu'une façade… Que cette légende te soit destiné, mais enfin peu importer. Ce groupuscule qui progresse dans notre dos doit être démantelé au plus vite, ce n'est pas que je m'ennuie mais un peu d'occupation ne me ferait pas de mal. Depuis peu les enfers restent un peu trop calme à mon goût... Il y règne une atmosphère morbide ... » Dit il en affichant un petit sourire.

Soudain, le Juge ouvrit alors lentement les yeux... Une épaisse brume noir avait pris place en plein milieu de l'arène, le ciel était passé du bleu clair au noir le plus sombre...

« Mon frère, je me dois dans l'obligation de t'abandonner... Un événement inattendu vient perturber mes plans.»

D'un petit saut il se retrouva alors dans le brouillard ou la visibilité était quasi nul, Abogado son fidèle serviteur le suivit de prêt, laissant la seconde d'après échapper des cries de toute part puis la seconde d'après plus rien... le brouillard se dissipa lentement révélant une arène complètement vide... laissant alors résonner la voix de Juezel dans la bâtisse.

« N'oublie pas... l'attaque peut venir de n'importe où... et de n'importe qui... »

Hrp :
Spoiler:
 

_________________
Es-tu perdu Invité ? Alors laisse moi te guider :

1. les Règles
2. les Chroniques
3. Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Simple dialogue... Ou tentative de corruption ? Rencontre Wingel - Juezel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Simple dialogue... Ou tentative de corruption ? Rencontre Wingel - Juezel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dialogues sur la Corruption : Le Népotisme Dévoilé
» Haïti : Dialogues Sur La Corruption
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Continent de Digmard :: Canton de Bifröst :: Arène Midgard-
Sauter vers: