AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Annexe] Les elfes, plus ample description.

Aller en bas 
AuteurMessage
Azariel
Suedel - Fondateur - Tempérance
avatar

Messages : 1491
[IRL] Surnom : Bia

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 32
Espèce: Infans Deum

MessageSujet: [Annexe] Les elfes, plus ample description.   Mer 11 Nov - 22:31

Histoire de la race : [...][selon l'Olaryale]

Ce fut que très récemment que les elfes furent divisés : en Södinë de l'an 2 (soit en Mars 668). De la communauté elfique, se démarqua une sous-race (espèce) extrémiste qui se fit bannir à tout jamais du peuple elfique originel et de la jungle Eizanoman. Ils se proclamèrent « peuple des elfes sombres » et instaurèrent un puissant Matriarcat. En réponse, les elfes originels se baptisèrent elfes lumineux et fondèrent une société Patriarcale, pour marquer l'éternel désaccord entre les deux communautés. Ils se jurèrent une guerre jusqu'à ce que l'un des deux peuple soit réduit à néant.

Après plusieurs années de préparation à la guerre (en 671), une nouvelle communauté elfique se détacha des valeurs conservatrices des elfes lumineux et de leur volonté belliqueuse. Les elfes incandescents, s'exilèrent eux-même hors d'Eizanoma pour se diriger vers Digmard, afin de fuir le conflit dont ils se sentaient étrangers. Ils s'installèrent dans la vallée de Digmard.

Parallèlement, une autre communauté elfique s'était formée par opposition aux idéologies pacifiques des elfes incandescents. Ils souhaitaient plus que tout la guerre contre les elfes sombres. Ce mouvement de nouveau extrémiste, se détacha du régime conservateur des elfes originels, lumineux. Ils furent isolés par une alliance entre les elfes incandescents encore présents et les elfes lumineux. Cette communauté isolée, vit naître en elle une haine profonde envers les elfes incandescents, une haine qui dépassa celle qu'ils éprouvaient contre les elfes sombres. De plus, une colère contre les elfes lumineux naquit aussi de ce conflit ; les elfes isolés critiquaient le manque d'implication des elfes lumineux dans la guerre contre les elfes sombres, et le manque de décision contre l'inadmissible insurrection des elfes incandescents qu'il fallait maîtriser. Dès qu'ils apprirent que les elfes incandescents allaient quitter Eizanoma, ils tonnèrent pour que les elfes lumineux bannissent des terres elfiques le peuple qui fuyait le conflit ; les elfes lumineux ne firent rien et c'est cette décision qui provoqua le troisième et dernier schisme : la dernière communauté elfique s'exila elle aussi, mais vers Ruchaneim afin de devenir autonome. Ainsi la quatrième et dernière espèce elfique fut formée : les elfes des glaces qui cohabitèrent (avec regret) avec des humains dans le grand nord polaire du continent dans la cité d'Infelhim.

Les elfes lumineux furent bouleversés par ces événements et furent surpris par les premiers conflits criminels des elfes sombres qui profitaient de leur état de crise. La guerre entre les deux espèces venait de commencer en Eizanoma. Les actions des elfes des glaces étaient restées inconnues mais hostiles. Et les elfes incandescents prospéraient en ayant d'étroits liens commerciaux avec les hommes et les nains : ils semblent toujours prôner le pacifisme.

Toutefois, Digmard décida de couper tout approvisionnement pour la cité des elfes sombres. Il anéantit le patriarcat des elfes lumineux, et assassina le souverain des elfes glaciaux. Quant aux elfes incandescents, ils furent exilés de leur territoire, et renvoyés sur Eizanoma. Aujourd'hui, ils sont tous réunis sous une même bannière, hormis plusieurs petits groupes refusant de s'allier à leurs ennemis d'antan, et préparent côte à côte leur vengeance contre les humains.

Caractéristiques de la race : les elfes, qu'importe leur espèce, ont des ancêtres communs. Avant leur schisme, ils ne représentaient qu'un seul et unique peuple. Ce qui explique les ressemblances significatives entre deux elfes de deux espèces elfiques différentes. Ils ont tous ces mêmes oreilles poignant vers le ciel, ce visage glabre d'une noble finesse. Ils ne furent jamais reconnus pour leur force ni même leur résistance, mais pour leur féline agilité, leur clairvoyance et leur don privilégié pour la manipulation de la magie. En effet, un elfe quel qu'il soit, est fragile. Il supportera donc difficilement les coups. De plus, ses attaques physiques sont dénuées de toute force au-dessus de la norme mais sont cependant ciblées. Leur vision leur permet d'atteindre des cibles à une plus grande distance que toute autre race avec un arc. Leur agilité leur confère un avantage considérable au combat à la dague, tandis que leur force leur rappelle que l'épée n'est point pour eux. Les elfes étaient autrefois des êtres magiques, aujourd'hui, il ne reste qu'une vague prédominance pour cette magie. Cependant, il reste encore dans leurs gênes l'allèle responsable de leur résistance à la magie. En effet, l'elfe à une faible résistance physique, mais en contre-partie une bonne résistance magique.

Mais les temps ont évolué et des exceptions font leur apparition, des elfes commencent à se battre à l'épée, cependant toujours plus fines que ce qu'un nain, un humain ou un monstre puissent maîtriser efficacement nonobstant de la masse de l'arme.

1)Les elfes lumineux (Ljòsàlf)

Histoire de l'espèce : l'histoire des elfes lumineux est celle de la race elfique. En effet, les elfes lumineux correspondent aux elfes originels. Cependant, dès le premier schisme, la communauté elfique se démarqua en se proclamant communauté elfique lumineuse par opposition à la communauté elfique sombre qui est leur ennemi. Ce dernier peuple ayant formé un Matriarcat, les elfes lumineux fondèrent une société Patriarcale pour lutter contre leurs adversaires. Airacálë étant le plus vieux, sage et honorable des elfes fut élu Patriarche par la majorité de la population elfique. Malgré sa déception et son profond ressentiment envers les elfes sombres, il ne désirait pas la guerre. Ainsi, attendait-il les premières hostilités de la Matriarche Lloth Minya pour débuter les massacres. Cette guerre déplut à certains, et l'inactivité du Patriarche décevait d'autres. De cette position peu franche et décisive, découla les deux prochains schismes. Les elfes originels furent séparés en trois communautés : les elfes lumineux (70%) qui restèrent sur leurs positions, les elfes incandescents (20%) qui s'exilèrent vers Digmard et les elfes des glaces (10%) qui s'exilèrent vers Ruchaneim. Les elfes lumineux touchés par ces séparations, furent soudainement attaqués par les armées Vastaralfan : le Patriarche ne pouvait plus attendre, devait agir. La guerre débuta. Toutefois, elle ne fut que de très courte durée. Rapidement, ils durent déclarer une trêve pour faire face aux humains de Digmard.

Caractéristiques physiques de l'espèce : cette espèce est l'espèce originelle des elfes. En effet, les premiers elfes ayant apparu sur la surface de Terra partageaient tous sans distinctions l'apparence caractéristique des elfes aujourd'hui désignés comme étant lumineux. Ils ont de longues oreilles, sont graciles, ont la peau beige et les cheveux foncés.

Caractéristiques mentales de l'espèce : les elfes lumineux ont toutes les caractéristiques que l'on connait des elfes. Ils sont fiers, précieux, flegmatiques, calmes, « sages », « lumineux », quelque peu prétentieux et vantards. Ils n'ont pas d'estime pour les humains, les nains et les monstres, mais apprécient les « stigmatisés » qui leur inspire pitié et faiblesse. Le statut de martyr que leur impose l'esclavagisme leur plaît. Ils ne feraient rien au monde pour les sauver de leur destiné d'esclaves. Peut-être pour ne pas être les plus méprisés et malmenés par les humains. Leurs complexes d'infériorité (caché) et de supériorité (visible) les stéréotypent aux yeux de toutes les races. Le lunatisme* de certains cultive des traits de caractères paradoxales typiquement elfiques.

Tradition : ils sont très attachés à leur panthéon et sont très pieux. Les elfes lumineux sont attachés aux valeurs traditionnelles des elfes originels. Ils prôneent la sagesse et la clairvoyance, pour éviter toutes les perturbations qu'apportent la vie des péchés et des vices. Ainsi cultivent-ils aux mieux toutes les vertus, et effacent aux mieux leurs vices pour paraître grandement sage, pour paraître sans passion, pour toucher l'ataraxie : but ultime de leur philosophie paradoxale mêlant épicurisme et stoïcisme. Hommes comme femmes elfes sont très proches de la nature. Ils voient en elle les nombreuses manifestations de leurs dieux bienveillants. Ainsi sont-ils prêts à entrer en guerre contre qui aura pour projet, de détruire leur jungle. Ils sont très respectueux et à l'écoute de la végétation, du vent et de l'écoulement de l'eau. Nombres de temples furent construits à l'effigie des dieux et de la nature, au sein de l'immense jungle Eizanoman. Ils ne sont pas très favorables avec les avancées technologiques, et accordent ainsi souvent raison au Suedisme. Malgré les échos que leur fait la nature sur l'état de Terra sur les autres continents, il est dans leur tradition de ne pas intervenir dans l'histoire des autres races. C'est donc pour cela que les elfes aiment être à l'écart et être neutre de tous.

Capacités : selon un principe antithétique par rapport aux elfes sombres, les elfes lumineux fonctionnent par opposition depuis déjà quelques années. En effet, ils fondèrent une société Patriarcale suite à la création du Matriarcat Vastaralfar. Les elfes sombres avaient décidés que les femmes devaient être avantagées par rapport aux hommes. Aussitôt les elfes lumineux mirent en place une société phallocrate mettant en avant les hommes et en arrière les femmes. Les femmes elfes sombres optenaient tous les pouvoirs et des dons en magie noire ? Immédiatement après, les elfes lumineux décidèrent de donner tous les pouvoirs aux hommes tout en interdisant la magie blanche aux femmes elfes.

Ainsi après une génération, ces distinctions créèrent des prédispositions dans différents domaines pour les femmes d'un côté et les hommes de l'autre. Les hommes avaient un comportement de meneur : ils ont appris à avoir une main de fer, pour que les ordres passent le mieux possible. Leurs capacités dans la magie blanche sont incroyables. Ce sont les plus grand prêtres de la magie blanche que Terra n'eut jamais eu le privilège de porter. Mais une certaine passivité leur est caractéristique, l'art du combat et de la guerre tendent vers l'oubli puisqu'ils mettent en avant la direction et l'usage de la magie. En parallèle, les femmes développèrent plus l'esprit symbiotique avec la nature.

Elles vivent dans les arbres, dans la cité d'Alfelhim où siège le centre de commandements des postes de gardes parsemant la jungle. Etant garantes de la protection du continent, elles développèrent de grands dons pour l'art de la chasse et de la guerre. Le monde entier reconnaît que l'acuité d'une femme elfique lumineuse est inégalable, à force d'avoir vécu en communion avec la dure mais complice nature. Les plus grandes archères que Terra ne connaisse, sont les chasseuses elfiques de la jungle Eizanoman. Leurs capacités à utiliser de la magie étant amputé par le fait qu'elles ne puissent plus user de leurs facilités dans la magie blanche, se développa en explorant une magie inconnue il y a quelques décennies : l'art de l'émanation naturelle ou de l'invocation. La nature répond à leurs ordres. Cette magie d'invocation se distingue de la magie élémentaire par le fait que la nature même absente, peut apparaître et être contrôlable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariel
Suedel - Fondateur - Tempérance
avatar

Messages : 1491
[IRL] Surnom : Bia

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 32
Espèce: Infans Deum

MessageSujet: Re: [Annexe] Les elfes, plus ample description.   Mer 11 Nov - 22:41

2)Les elfes sombres (Vastaràlf)

Histoire de l'espèce : le peuple des excommuniés s'exila au nord du continent d'Eizanoma, sur l'île de Gehenna en Södine de l'an 2 (Mars 668). Ils jurèrent de réduire à néant la race elfique principale, se baptisèrent Vastaràlf (les elfes sombres) en réponse ironique à la fatale décision des elfes, et vécurent dans les grottes et les profondeurs souterraines pour pousser au paroxysme leur cynisme et leur rancœur envers la sage et lumineuse race elfique. Ainsi ils creusèrent dans le puy de Gehenna, fondèrent le Matriarcat Vasataràlfar et commencèrent la construction de leur cité souterraine Vastarfelhim. Depuis le schisme, ils vivent pour améliorer leur armée pour réduire à néant la race elfique et, peut-être, dominer le monde.

Aujourd'hui la Matriarche est Lloth Minya (Lloth I), elle est la maîtresse prêtresse du culte de Lloth et porte ainsi son nom, comme le porteront toutes ses descendantes. La guerre contre les elfes étant aujourd'hui terminée, elle reste pour le moment dans sa cité, préparant ses armées à une guerre imminente.

Remarque : à force d'avoir vécu sous terre depuis des années, la lumière du soleil les insupporte ; ainsi tout elfe sombre qui vit au soleil pendant trop longtemps, est brulé au deuxième degré, ont la peau grise et sont bannis de la communauté : ce sont les elfes gris (les renégats ou les doublement bannis) .
Caractéristiques physiques de l'espèce : les elfes sombres ont les particularités physiques des elfes originels. Cependant, leur peau est très sombre (noire) et ont une pilosité très claire (blanche, voire blonde platine). Ils sont très fiers de cette apparence qui les différencie du commun des elfes. Les elfes lumineux raillent l'apparence de leurs frères en disant qu'ils se teignent les cheveux et s'enduisent le corps de suie pour marquer la « ridicule » différence avec leurs « pères ». Pire, certains elfes disent que les elfes sombres ne se lavent jamais (peau sombre) et vieillissent très vite (cheveux gris), en plus d'être dominés par des femmes.

Caractéristiques mentales de l'espèce : les elfes sombres sont très fiers, et ont un esprit communautaire très développé. Ils ne pensent que selon leur panthéon, les principes qui se dégagent de leurs déités, et l'intarissable haine envers les autres espèces elfiques. Leur intolérance les stéréotype beaucoup aux yeux de toutes les autres races et espèces Terran, ce qui renforce leur isolement (volontaire) par rapport à l'humanité. Les hommes elfes sombres n'ont aucun complexe à avouer que les femmes les domine et leur sont supérieur en droit et en pouvoir.

Tradition : les traditions des elfes sombres sont calquées selon leur panthéon, et les valeurs que prônent les déités vénérées (cf : Panthéon Vastarlfan. Or donc, ils attachent beaucoup d'importance à l'architecture, à l'art de la guerre et de l'assassinat. Les grandes prêtresses ne voient le monde que par la magie noire et le don de vie (sacrifices). Une fois par saison, du sang elfique doit être versé sur l'autel de Lloth et sa fugace incarnation doit prendre la vie de l'être présenté avant de disparaître, apaisée. Ainsi, les grandes prêtresses sombres procèdent à quatre sacrifices tous les ans. Les élus au sacrifice sont des prosélytes féminins du culte de Lloth, qui acceptent avec honneur de faire don de leur vie, pour faire part entière avec la déesse-mère.

Capacités : les elfes sombres ont des facilités indéniables pour l'art architectural et l'art sculptural. Les plus grands architectes qui marchent sur Terra sont des elfes gris, bannis de la communauté elfique sombre, et faisant profiter leur don naturel pour devenir immensément riches. Les hommes elfes sombres appartiennent aux rares de la race elfiques qui puissent être de grands guerriers. En effet, certains elfes sombres sont dotés d'une carrure impressionnante tout comme les elfes incandescents. Ils mettent à profit leurs capacités naturelles pour l'art de la guerre et de l'assassinat, pour devenir de puissants guerriers redoutés. Ces soldats qui sont appelés « berserker » par les elfes lumineux, sont craints par l'ensemble des espèces elfiques. (les elfes glacials et lumineux paraissent frêles à côté, et les elfes incandescents aussi musclé, ne sont pas aussi grands...). Les femmes elfes sombres sont dotés de dons extraordinaire pour la magie noire. Cette magie est unique à cette espèce et se différencie des magies blanches et élémentaires plus communes et accessibles à l'ensemble des peuples. La magie noire fait appel à des forces obscures et insondables pour les êtres non-divins. Cette magie est particulièrement destructrice et puissante, mais nécessite de longs et fatigants rituels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Annexe] Les elfes, plus ample description.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description détaillée des elfes
» Amélianne, reine des elfes
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Description physique (PV: Gin et Lil Meyer)
» Cours de description Physique (PV Lokhlass)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Univers & Lois :: Mémorial Terran-
Sauter vers: