AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Au détour d'une choppe...

Aller en bas 
AuteurMessage
Kalakiel
Suedel - Administrateur - Sentiments
Kalakiel

Messages : 199

Feuille de Personnage
Guilde: Coalition Pirate
Niveau: 32
Espèce: Suedel

Au détour d'une choppe... Empty
MessageSujet: Au détour d'une choppe...   Au détour d'une choppe... I_icon_minitimeSam 14 Nov - 21:40

Les rues étaient sombres, le soleil bas dans le ciel ne pouvait plus étendre ses bras lumineux au dessus des points culminants qu’étaient les toits des demeures villégiales de la capitale de l’archipel de Latrenc, la grande et glorieuse Pélagos. Il ne faisait pas bon se promener seul de nuit ou à la tombée de celle-ci, dans les rues de la ville, car cette dernière était aux mains des pirates, qui ne sont guère des enfants de cœur par nature. Certes, les pirates avaient des directives concernant leur comportement vis-à-vis des étrangers venus faire du commerce, mais personne ne pouvait garantir la sécurité de chacun une fois le rideau nocturne tombé. Les soirées des matelots à terre se résumaient à une beuverie sans nom, claquant les quelques sous mis de côté dans la boisson, ou dans les services qu’offraient certaines dames de compagnies pour quelques heures passées au chaud sous une couverture… ou plus souvent sous un porche à l’abri des regards… Certains plus raisonnable, essayaient de mettre de côté dans l’espoir de s’offrir un pavillon résidentiel, et construire une famille afin d’apaiser une vie par trop remplie de dangers divers et variés, qui n’avaient qu’en commun le fait d’y perdre de la vie. Ils avaient la vie dure en mer, et ils profitaient du plancher des vaches pour oublier leur misérable petite vie bercée par le roulis des vagues et par les tonnelets de rhum.

De nombreux rires montaient des tavernes, des ombres se détachant des fenêtres illuminées, reflet déformé des personnes se trouvant à l’intérieur, faisant le service, offrant leur service, profitant des services. Les tavernes étaient des lieux propices à la bagarre, et tous le mobilier était fait en bois massif, afin qu’il ne soit pas cassé trop souvent. Une tête ouverte, ça se répare, une chaise cassée, il fallait bien souvent en acquérir une autre. Les auberges n’étaient pas plus calmes, même si elles offraient le gite en plus du couvert le soir. Les résidents temporaires se retrouvaient dans la salle commune, où ronflait habituellement un important feu de cheminée, invitant les convives à se réunir autour, réparties sur des tables, à partager une chope et un repas chaud, avant de rejoindre leur chambre pour un sommeil réparateur et dégrisant. Enfin, toutes sortes d’échoppes et de commerces restaient ouvertes une bonne partie de la nuit, tandis que d’autres tirées le rideau, dans la crainte de se faire voler, et tenue par des gens d’une mondanité peu familière aux affaires nocturnes.

Kalakiel était revenue d’un petit voyage en mer il y avait peu. Elle aimait profiter de la terre ferme, autre part que dans sa demeure attitrée à son titre honorifique d’Amiral de cette coalition pirate. Et puis, elle était une fille du peuple, et son essence, les sentiments, la poussait à se rendre dans les lieux riches de vie, d’émotions, de senteurs sentimentales, lui permettant de se ressourcer pleinement. Et les quartiers populaires répondaient parfaitement à tout ça. Des personnes qui font l’amour dans un coin, des ivrognes joyeux comme tout, de pauvres victimes de vols, ou de viols, en larme, des marins en colère au sujet d’un différent, les envies de meurtre de certain, tout cela faisait un doux fumé pour la suedel qui pouvait alors se gorger, se rengorger, de ces effluves psychologiques. Ce soir là, elle avait jeté son dévolu sur une taverne en bord de mer, avec une vue sur son vaisseau, un magnifique quatre mats, fait d’un bois rare et finement ouvragé. C’était un peu sa fierté. Elle n’était pas assise dans un coin spécialement sombre, en terrasse ombragée, bien que le soleil n’était plus un problème depuis que les moustiques, être de la nuit et des loupiotes éclairant le dehors de la taverne, lui avaient substitués la gêne. Mais ils ne semblaient pas attirés par la peau de la suedel, s’attaquant plutôt à ses voisins, quelques tables plus loin. Une bière à la main, elle sirotait son nectar, jambes croisées devant elle. Cette jeune femme blonde ne semblait pas avoir peur des mauvaises rencontres qu’elle pouvait faire ainsi exposée en public. De son point de vue, la personne qui estimerait s’attaquer à une proie facile, serait plus en mesure de dire après coup, qu’elle avait fait elle une mauvaise rencontre…

Cela faisait un moment qu’elle était arrivée, qu’elle avait prit possession de ce corps, pour l’œuvre de son père. Elle savait que tôt ou tard, elle allait devoir rendre des comptes à ses frères et sœurs, de ses agissements, et de sa façon de mener à bien la mission qu’on leur avait imposée. Mais la vie d’être humain était si exaltante, que Kalakiel avait tendance à oublier pourquoi elle était là. Ou peut être qu’elle n’avait pas oublié… Peut être qu’elle s’affranchissait de sa mission d’une manière un peu différente qu’on aurait pu se l’imaginer. C’est en rêvassant à ses frères et sœurs qu’elle termina sa chopine d’un litre de bière… Elle la reposa en la claquant contre le bois, espérant attirer l’attention du serveur ou de la serveuse…

_________________
Au détour d'une choppe... Signaturehf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawiel
Suedel - Artiste - Nature
Arawiel

Messages : 419
[IRL] Surnom : Eshou/Ka

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel, Elfe Lumineuse

Au détour d'une choppe... Empty
MessageSujet: Re: Au détour d'une choppe...   Au détour d'une choppe... I_icon_minitimeVen 12 Mar - 14:50

La nuit était tombée sur la grande ville portuaire. Nombre de ceux qui y vivaient était déjà dans des tavernes, à cette heure. Il n’était pas assez tard ni pour les prostituées, ni pour les personnes complètement grisées par l’alcool. Cependant, quelques exceptions couraient déjà dans les rues. On entendait parfois un cri, parfois des rires diaboliques ou gras, ou encore des échos de batailles de rue. Pélagos était une ville très animée, de jour comme de nuit. La malhonnêteté surplombait chaque parcelle de la cité. Personne n’aurait pu dire qu’y habiter était signe d’un grand confort, ni de sérénité. Elle était pleine de pirates.

C’est ici que marchait Ariel, suivant une route qui la mènerait à sa sœur. Elle l’avait contacté par télépathie plus tôt, lui faisant part de sa prochaine visite. Nel’ se promenait tranquillement, nullement effrayée par toute cette ambiance pourtant terrifiante. Ce n’était pas la première fois qu’elle venait ici la nuit. Son éclat resplendissant au milieu des maisons toutes dans un état très moyen offrait une bonne image aux yeux de tous, en plus de sa beauté irrésistible. Pourtant, la vision de la grande épée à sa ceinture témoignait qu’elle n’était pas une cible sans risques. Elle portait toujours son diadème, montrant que ce n’était pas une personne anodine. Toutefois, cela n’arrêta en rien la bande de malfrats qui venait de l’accoster…

L’un portait un vieil habit de marin déchiré, sa barbe hirsute et l’odeur pestilentielle qui se dégageait de lui montraient qu’il ne s’était pas lavé depuis des jours. Les trois autres étaient dans le même état que lui. Tous puaient l’alcool, et ne semblaient plus très sains d’esprit. Tous quatre arboraient sur leur visage un sourire malveillant, avec un regard qui en disait long sur leurs intentions. Les rictus déformaient des faciès qui n’étaient que peu appréciables. Pleines de cicatrices, des boutons formés sur la plus grande partie de la surface, et des dents jaunes, quand elles n’étaient pas manquantes. Voilà comment on aurait pu les décrire. Les haillons dont ils étaient vêtus ne semblaient pas déranger leur intimité : ils ne couvraient que peu de peau.

Nel’ les regarda un à un, tandis qu’ils l’encerclaient. Instinctivement, elle leur parla d’une voix menaçante et froide :


« Vous allez faire une grosse erreur, messieurs… »

Les bandits se regardèrent tour à tour, puis éclatèrent de rire, avant de sortir chacun un couteau.

« Tu vas nous... hic... nous suivre bien gentiment, déclara avec difficulté l’un d’eux. Ne... ne t’inquiète pas, si tu ne fais aucun mouvement brusque, il ne te sera fait… »

Il ne termina jamais sa phrase. Une sorte de liane argentée s’était enfoncée dans sa poitrine, plantée à quelques millimètres de son cœur. L’homme s’effondra, inconscient. Arawiel, la Mère Nature, détacha de sa paume cette première liane. L’effet de l’alcool se faisait ressentir chez les pirates, qui ne comprenaient pas grand-chose à ce qu’il venait de se produire. La jeune elfe en profita donc pour invoquer son épée, et faire face à l’un d’eux. Lui venait tout juste de prendre conscience que leur ami était probablement mort. Cette femme allait payer pour ça. Instinctivement, il empoigna comme à son habitude son poignard d’une main, et attaqua. Un autre réagit en même temps que lui, et à deux, ils s’élancèrent. Le quatrième écarquilla les yeux, ne sachant que faire, partagé entre la peur et le désir de vengeance. Les agresseurs se jetèrent sur elle. La Suedel s’approcha avec un pas rapide du plus proche et lui flanqua un coup latéral. L’homme para grâce à son poignard avec une certaine facilité. C’est alors que l’elfe entreprit de le pousser. Il trébucha sur l’homme à terre, et tomba à la renverse, crachant un juron. Nel’ se retourna pour faire face à l’autre homme et para à son tour le coup qu’il lui lança. Prenant le bras musclé de l’homme d’une main, elle le trancha avec sa lame. Il tomba à genoux en hurlant. Pivotant une nouvelle fois, elle planta son épée dans la jambe de celui qui était en train d’essayer de se relever, puis s’accroupit pour lui donner un grand coup avec la garde de celle-ci. C’est alors que le dernier se montra.

Lui s’était armé de deux longs couteaux, tous deux finement ouvragés. Il avait dû les voler à une quelconque riche personne. Cet homme ne dégageait pas une aura comme les autres. Elle était noire, avec des reflets rouge-violets. Quelque chose de malveillant sommeillait en lui. Son sourire pervers se transforma en un froid rictus, alors qu’il fit un pas vers elle. La mana tournait autour de lui en petite quantité. Encore quelqu’un qui n’avait pas su se retenir de jouer avec une ancienne expérience. Elle tendit sa main vers lui et fit naître une nouvelle liane, qui s’allongea jusqu’à lui. Ce dernier l’évita avec une grande facilité. Nel’ soupira. Elle qui n’aimait pas se battre, elle le devrait pourtant. L’elfe s’avança vers lui, et frappa. Un combat plutôt violent commença alors, pendant que les deux hommes conscients à terre hurlaient de douleur. Il était clair que la Suedel n’avait pas l’avantage, et manqua plusieurs fois de se faire trancher la tête. Consciente du danger, elle s’écarta de deux pas, s’abaissa pour trace un cercle au sol, et s’envola environ sept mètres au-dessus. L’homme la suivit du regard, pendant que la prison prenait forme autour de lui. Il n’eut la bonne réaction que trop tard. Trop rapidement, il fut capturé. Les cris avaient fini par cesser, la douleur ayant fini de les assommer.

Avec un sourire, la Suedel repartit, laissant la ruelle dans le sang et la souffrance. Elle venait de repérer l’aura de sa sœur, toute proche. Elle arriva rapidement à la porte d’une taverne en bord de mer, et l’ouvrit tranquillement. S’étirant, Neliin chercha Kalakiel des yeux. Elle l’aperçut du coin de l’œil, et demanda “quelque chose de pas trop alcoolisé”, bien qu’ici, elle n’en espérait pas tant. Ainsi, c’est avec une bière qu’elle rejoignit sa sœur, le sourire aux lèvres. S’asseyant dans la même position qu’elle, juste à côté, elle lui parla d’une voix douce :


« Coucou sœurette, c’est moi ! ♥️ »

_________________
Au détour d'une choppe... BannAra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalakiel
Suedel - Administrateur - Sentiments
Kalakiel

Messages : 199

Feuille de Personnage
Guilde: Coalition Pirate
Niveau: 32
Espèce: Suedel

Au détour d'une choppe... Empty
MessageSujet: Re: Au détour d'une choppe...   Au détour d'une choppe... I_icon_minitimeLun 15 Mar - 18:44

Cela ne faisait pas si longtemps que ça qu’elle était là, suffisamment cependant pour avoir descendu trois pintes d’un litre, de ce liquide ambrée fait d’eau et de houblon, qu’on appelle communément bière. Elle ne sentait pas encore les effets de l’alcool sur sa faculté intellectuelle, mais peut être qu’elle n’était déjà plus en état de jauger ladite capacité. La vie en mer avait de ça qu’elle était rude, et un liquide guère périssable circulait en quantité sur les navires, à savoir du rhum… Et le rhum chaud, ça tape sec. Alors autant dire que la bière, c’était un peu du pipi de chat pour la suedel. Bref, l’épisode bucolique étant passé, Kalakiel vit arriver sa sœur. Elles avaient convenu d’un rendez-vous ici même, par télépathie, un peu plutôt dans la journée. Au moins, dans cette taverne bondée, elles ne seraient que des femmes parmi tant d’autres. Il était bon de se noyer dans le bas peuple, sans rester trop en retrait de la vie sociale, avec moult murs entres les gens et sa personne divine. Kalakiel reprit consistance, en se redressant sur sa chaise, pour caler ses reins dans le bas du dossier, et ainsi jouir d’un confort relatif sur sa banquette. La jeune femme blonde décroisa les jambes, pour les croiser dans l’autre sens, favorisant ainsi l’afflux de sang dans le membre qui était resté par trop longtemps croisé. Affichant un sourire fraternel sur son visage, la suedel posa sa main sur le bras de sa sœur, qui venait de prendre place à ses côtés.

« Ma sœur ! Ma divine soeur ! Je suis heureuse de te voir. »

Malgré son visage peu expressif, son sourire et ses yeux étaient sincères dans l’expression de ce sentiment. Aussi Kalakiel était comme ça, pouvant prendre des mines plus qu’expressives, ne voulant souvent dire pas grand-chose, tandis que ses sentiments les plus sincères avaient tendances à ne s’afficher qu’avec une certaine retenue.

« J’espère que tu as prit de quoi boire. Tu excuseras mon impolitesse d’avoir commencé sans toi. »

La suedel montra d’un signe désinvolte de sa main libre, celle qui n’était pas posée sur le bras de sa sœur, les trois pintes de bières vide. La serveuse arriva, posant une quatrième pinte sur la table, près des trois autres. Apparemment, l’essence sentimentale semblait vouloir se noyer dans l’alcool en se début de soirée. Elle lâcha le bras de sa sœur, non sans l’avoir gratifié d’une petite pression amicale, pour prendre le verre d’un litre et en avaler une bonne gorgée. Alors que son regard quittait les traits de sa sœur pour aller gamberger alentours, dévisageant ici et là quelques personnes bruyantes et grossières, habituées des lieux, elle exprima tout haut ce qu’elle pensait tout bas.

« Cela fait longtemps, trop longtemps, que nous n’avons pas prit le temps de discuter, toi et moi. »

La jeune femme soupira, reposant son dos qu’elle avait avançait une minute auparavant, pour se saisir de sa pinte. Elle prit une posture plus détendue, affichant là un tableau commun de deux amies qui discutaient sans fioritures. Les tables étaient souvent remplies par un groupe de personnes, mais ici et là, dans la taverne, certaines tables étaient occupées par deux personnes, et plus rarement par une. Il était bon d’avoir des amis dans ce genre d’endroit, pour avoir plus de muscles que les éventuels agresseurs. Mais c’était quand même rare que les bagarres soient vraiment violentes et mortelles. Souvent, on se mettait deux trois bourre pif, et on finissait au bar avec un verre en rigolant. Mais ce n’était pas toujours comme ça, malheureusement…

_________________
Au détour d'une choppe... Signaturehf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Au détour d'une choppe... Empty
MessageSujet: Re: Au détour d'une choppe...   Au détour d'une choppe... I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Au détour d'une choppe...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour de Farce
» Tour du monde virtuel
» tour carrée et tour ronde...
» Chacun son tour...! Bito, à toi de jouer.
» Tour de garde du Rohan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Continent archipélagique de Latrenc :: Pélagos :: Port-
Sauter vers: