AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Étrangement, l'Au-Delà

Aller en bas 
AuteurMessage
Zélyie de Rastèm
Prosélyte
Zélyie de Rastèm

Messages : 288
[IRL] Surnom : Manon

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 20
Espèce: Sephiroth

Étrangement, l'Au-Delà Empty
MessageSujet: Étrangement, l'Au-Delà   Étrangement, l'Au-Delà I_icon_minitimeSam 23 Jan - 15:59

    À son réveil, Zélyie se trouvait devant un curieux paysage. En effet, rien de ce qu'elle n'apercevait à cet instant n'était semblable à ce qu'elle avait vu la veille, en s'endormant. Déjà, elle se trouvait à l'intérieur. Si elle ne s'était pas endormie dans un petit square en plein milieu de la ville où elle était née - dont elle ne connaissait même pas le nom - elle n'aurait peut-être pas trouvé cela étrange. Mais cet endroit très spécial ne lui rapellait vraiment rien.
    Le carrelage sur lequel elle était allongée sur le côté était fait d'immenses dalles glacées, d'un gris foncé mat, tandis les murs étaient si éloignés les uns des autres qu'ils étaient complètement invisibles. À part ces irréelles frontières, la pièce, si c'en était une, ne contenait rien. Le plafond était si haut que même en fronçant les yeux, elle ne parvenait à l'observer réellement. Mais on ne pouvait voir le ciel non plus, ce qui prouve bien qu'il y avait un plafond. Étrangement, l'ensemble était très lumineux, même si la seule couleur visible était du noir. Pourtant, aucun éclairable artificiel ne venait troubler ce cadre plus qu'épuré. La taille de la pièce était ainsi impossible à définir, mais elle devait être vraiment vraiment immense; ça, c'était certain.
    Zélyie se releva tout d'un coup et, sortant de sa très courte léthargie, jeta un coup d'oeil à sa robe. Elle n'était pas trop sale, Zélyie en conclut donc qu'on ne l'avait pas trainée. Le bon sens lui fit également penser qu'elle n'était pas tombée non plus; de si haut, elle serait morte. On l'avait donc volontairement déposée ici, gentiment et calmement. La petite était interloquée. La seule question qui subsistait encore était "Pourquoi quelqu'un l'avait mise là, et qui était-ce?".
    Ses vêtements étaient propres, peut-être même plus que quand elle les avait vus pour la dernière fois, mais peut-être était ce une impression. Ce jour, elle avait mit sa couronne, rangeant ses rubans dans ses poches. La première chose à laquelle elle pensa, à haute voix étant donné qu'elle était seule, fut étrangement peu appropriée à l'endroit;

    "- Tiens, je devrais me trouver un sac pour mettre la couronne dedans quand je voudrais mettre des rubans dans mes cheveux.

    - Bonne idée, j'aime bien tes rubans. "

    Zélyie se retourna de tous sens. Qui avait parlé? Elle regarda à gauche, à droite, en l'air, en bas. Personne. Ce ne fut pas la peur mais l'incompréhension qui la gagna bien vite. La fillette lança un vague "Qui êtes vous?" à celui qui lui avait adressé la parole, mais sans grand espoir de réponse.
    En effet, personne ne lui répondit. Elle fit un tour sur elle même, pour surveiller ses arrières, et décida de s'assoir en tailleur, découragée. Décidément, elle ne savait vraiment pas ce qu'il se passait. Peut-être qu'elle était dans une sorte de prison sans barreaux ? Ou sur une autre planète? Ou sur un nuage de glace? Quelle température faisait-il d'ailleurs? Elle étendit ses deux bras sur les côtés, s'étirant et sentant l'air environnant sur sa peau. Non, il ne faisait pas froid. Ni chaud. Elle ne ressentait pas vraiment de température; c'était juste bien.

    "- Moi ? Mais je suis toi, Zélyie, voyons.. "

    La fillette hoqueta de surprise. Figée, elle essaya de déterminer d'où venait la voix, mais la pièce était trop grande. La phrase résonnait dans sa tête comme si elle avait été prononcée de l'intérieur de son cerveau. Pourtant, si quelque chose était aussi près d'elle, elle l'aurait vu !
    Zélyie se retourna, regarda sur les côtés, puis se remit dans sa position initiale, quand quelque chose troubla son attention. Quelque chose qui n'était pas là deux minutes auparavant, et qui bougeait. Des dents qui flottent. C'était un sourire. Mais personne ne souriait. Très étrange.

    "- Vous êtes un sourire? Oh la la je suis folle..

    - Ah, mais non, j'ai oublié de faire apparaitre le reste! "

    Sous le regard ébahit de la fillette, la chose apparut entièrement. Un chat. Un gros chat. Violet. Et qui souriait. Zélyie manqua de tomber dans les pommes. Rencontrer un chat qui parle ne faisait pas vraiment partie de ses habitudes..
    Elle recula de quelques mètres et lança, hésitante;

    "- Mais.. vous.. un chat? Euh.. on est où... petit chat ? Grand chat, pardon !

    - Et bien, répondit le chat qui en plus de sourire, était carrément en train de s'esclaffer, je ne sais pas, je suis toi, tu le sais bien. Devant le regard interloqué de Zélyie, il poursuivit; Je suis toi, c'est toi qui me créé et qui m'apelle. Sans toi, je ne suis rien, même pas un cadavre, rien. Tu te créés une illusion; Moi ! Je viens de ton imagination! "

    Il prolongea très longuement la dernière syllabe d'un ton assez effrayant. Zélyie ne comprenait décidément pas grand chose, mais n'avait pas la tête à parler avec un chat qu'elle avait inventé de toute pièces. Soudain, la réponse lui parut évidente ! Mais bien sûr ! Quelle idiote de ne pas y avoir pensé plus tôt ! elle ne s'était pas réveillée dans un endroit étrange, elle dormait encore ! Un rêve !
    Plus que soulagée, la petite se mit à rire. Quel étrange rêve que celui-ci..

_________________

Étrangement, l'Au-Delà 568554SIGN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juezel
Suedel - Administrateur - Justice
Juezel

Messages : 361
[IRL] Surnom : Fuyu, Sô-kun...

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel

Étrangement, l'Au-Delà Empty
MessageSujet: Re: Étrangement, l'Au-Delà   Étrangement, l'Au-Delà I_icon_minitimeDim 24 Jan - 14:21

Tribunal des Morts
Voilà déjà une bonne dizaine d'heures que Juezel enchainait les jugements, pour tous les jugés le refus fut catégorique. Après tout ce n'est pas comme-ci la porte des enfers allait s'ouvrir une nouvelle fois sur Terra pour des personnes qui n'ont pour la plupart aucune raison quelconque d'accéder à une seconde chance et regagner le monde des vivants. Quoi qu'il en soit, le juge commençait à se lasser de répondre en vînt à des attentes qui n'aboutiront jamais.

Préférant mettre un terme à la séance, il décida d'ajourner le jugement des quelques milliers de morts patientant depuis un bon moment. Après tout ils étaient déjà mort, une journée ou une année d'attente en plus, ils ne s'en rendraient même pas compte. Mais, pourquoi ajournée une séance qui aurait pu occuper le Suedel ? Et bien, ce dernier surveillait depuis peu un être des plus intéressant, bien que légèrement... Dérangé. Une petite fille venait de regagner le royaume des morts, son heure n'était pourtant pas venue et ça Juezel semblait suffisamment bien placé pour savoir qui doit ou ne doit pas mourir. Laissant repartir alors les dernières âmes présentes, d'un petit geste de la main droite il fit apparaître face à lui comme une sorte de miroir reflétant une pièce étrange faite d'un carrelage gris et de mur quasiment invisible. Au centre de la pièce se déroulait alors une scène qui n'avait ni queue ni tête, la jeune fille parlait dans le vide... Ou du moins c'est ce qu'elle laissait paraître à première vue étant donné sa réaction, les minutes s'écoulèrent ainsi que la discussion jusqu'à ce que la chose jusque là invisible avec qui cette dernière discutait fit son apparition.


« Un Chat ? » S'interrogea le Suedel.

D'un signe de la main il appela son subordonné, posant toutes sortes de questions... Qui était ce chat ? D'où venait il ? Toutes les personnes alors chargées du recensement des enfers s'activèrent pour n'arriver qu'à une seule et même conclusion.

« Maître, il semblerait que cette entité ne soit que le reflet de son imagination... »

Juezel juge de l'au-delà découvrit alors quelque chose qu'il n'avait encore jamais vue à présent. Tout d'abords, cette petite fille ici présente qui n'aurait pas du mourir, et ensuite, la capacité de réfléchir et donc d'utiliser son imagination tout en étant morte. Une âme est normalement dépourvu d'une telle capacité en mourant, restant conscient de ce qui lui arrive une personne morte ne réussirait pas à faire preuve d'un tel raisonnement... Désormais, il fallait s'en assurer qui était cette étrange personne de petite taille.

Assit alors sur son fauteuil, une aura noir vint alors l'entourer pour le faire brusquement disparaître.


Miroir de la vie

« Et bien, je ne sais, je suis toi, tu le sais bien. Je suis toi, c'est toi qui me crée et qui m'appelle. Sans toi, je ne suis rien, même pas un cadavre, rien. Tu te crées une illusion; Moi ! Je viens de ton imagination! »

Alors que la petite fille se mit à rire, l'air devint soudainement lourd. La clarté de la pièce dans laquelle se trouvait la jeune fille commença à virer au sombre, le carrelage sur lequel elle se trouvait se transforma alors en roche. Une partie du sol autour de la jeune fille s'écroula brusquement ne laissant qu'un petit chemin assez grand pour qu'une personne puisse y passer, le blanc qui rendait les murs inexistant laissa place à un noir profond. Autour de la petite fille, plus précisément autour du bout de roche sur lequel elle se trouvait, de la lave avait prit la place des dalles grises. Ce que cette dernière pensait être un rêve tournait au cauchemard.

« Hu hu hu hu ! » Une rire qu'on ne pouvait distinguer précisément en ce lieu retentit.

Devant la jeune fille une masse noir s'amassa commencer à se soulever petit à petit, révélant la silhouette d'un homme plutôt bien habillé entourer d'une aura sombre dégageant une énergie presque étouffante. Juezel ! Juge des enfers et Maître de ses lieux venait d'apparaître.


« Jeune Zélyie... Je me demande ce que je vais devoir faire de toi... »

Juge des enfers, n'était pas qu'un simple titre. Il avait aussi connaissance de toutes personnes se trouvant sur Terra, à savoir que toutes personnes étaient surveillés de temps à autre par le juge lui-même ou ses fidèles de temps à autre.

* Je ne comprend toujours pas la raison de sa présence, est ce que notre père aurait guidé cette petite personne jusqu'à moi ? Sommes-nous liés l'un à l'autre sans le savoir ? Tant de question sans réponse. Je ne le supporte pas. *

Ses yeux rouge sang scrutaient la jeune fille de haut en bas, cherchant à confronter son regard au sien... le visage du Suedel n'affichait aucune expression, pourtant la surprise et le faite de ne pas comprendre la situation aurait de quoi le troubler.

« Mmm, avant toute chose. Sais-tu ou tu te trouves actuellement ? Je ne voudrais pas devoir me débarrasser de toi sans aucune raison. »

A vrai dire, Juezel se doutait que d'ici quelques minutes la situation allait s'inverser comme bon nombre de fois et se retrouverait à son tour confronter à bon nombre de question...


[Hrp : le passage de l'énergie presque étouffante, peut paraître abusé voir même GB pour certains. Mais, je rappel juste que nous sommes dans mes enfers seul lieu ou la capacité du juge est à son paroxysme, Wink]

_________________
Es-tu perdu Invité ? Alors laisse moi te guider :

1. les Règles
2. les Chroniques
3. Fiche Technique


Dernière édition par Juezel le Lun 25 Jan - 6:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zélyie de Rastèm
Prosélyte
Zélyie de Rastèm

Messages : 288
[IRL] Surnom : Manon

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 20
Espèce: Sephiroth

Étrangement, l'Au-Delà Empty
MessageSujet: Re: Étrangement, l'Au-Delà   Étrangement, l'Au-Delà I_icon_minitimeDim 24 Jan - 21:34

    La jeune enfant adorait s'amuser, mais le cas présent était loin de la divertir. Cela devait être la première fois de toute sa vie qu'elle faisait un rêve qui paraissait aussi réel, et qui pourtant était incroyablement loufoque. Le chat était plus que timbré, et même, ces aventures oniriques ne faisaient que commencer pour la demoiselle.
    Un rire machiavélique résonna dans toute la pièce, et celle-ci se transforma en un paysage effroyablement effrayant. Le beau dallage sombre et très sobre se changeait soudainement en une roche volcanique menaçante et irrégulière, d'ailleurs, Zélyie se retrouva bientôt sur un minuscule bras de pierre au dessus du vide suite à l'effondrement d'une très grande partie du sol. La petite était paralysée par la peur et l'effroi. Son rêve inattendu se transformait en horrible cauchemar, et plus les secondes passaient, plus elle attendait ce merveilleux et horrible moment où elle s'éveillerait en sueur, tétanisée mais heureuse que cet enfer soit enfin terminé.
    Devant elle une silhouette noire se forma, révélant une personne assez atypique en costume. Bizarrement, il avait l'air plutôt heureux. Sa présence calma un peu la jeune enfant; un homme ne laisserait jamais souffrir une petite fille! Mais malheureusement, c'était se tromper que de croire une pareille chose, et bientôt l'aura sombre de cet étranger vînt couper littéralement le souffle de la petite.

    "- Jeune Zélyie... Je me demande ce que je vais devoir faire de toi... "

    À première vue, cet individu était le méchant de l'histoire. Zélyie avait beau être persuadée de faire un cauchemar, elle comptait bien le vaincre et ce même si rien de toute cette scène n'était réel. Zélyie observa attentivement ce méchant homme. Il avait des yeux rouges à glacer le sang. Peut-être était-ce un vampire, ou autre créature présente dans les histoires que se racontent les jeunes pour se faire peur entre eux? En tous cas, il était dangereux, c'était certain.

    "- Mmmh, avant toute chose. Sais-tu où tu te trouves actuellement ? Je ne voudrais pas devoir me débarrasser de toi sans aucune raison. "

    Où elle se trouvait? C'était une question piège, accompagnée d'une menace. La fillette regarda tout autour d'elle et aperçut le sourire du chat se balader un peu partout autour de la scène. Il flottait, ce bougre. Zélyie se promit de ne plus jamais dormir. Ses rêves étaient bien trop tordus pour elle. Elle récapitula la scène dans sa tête et tenta de trouver un raisonnement qui tiendrait la route. Elle se trouvait dans son rêve, donc, dans un endroit qui n'existait pas. Elle était dans une immense pièce grise quelques minutes auparavant, et la voici perchée au dessus du néant, sur une sorte de pointe rocheuse extrêmement râpeuse et effrayante. Il fallait avant tout se calmer. Paniquer était ridicule.

    "- Évidemment que je le sais ! Je suis nulle part ! Je rêve ! D'ailleurs, vous êtes comme le chat là, vous n'existez pas ! Et puis, si vous continuez à m'importuner, et bien je me laisserais mourir ici, et je me réveillerais ! "

    Elle marqua une pause. Pouvait-on mourir ici ? Et si elle sautait en bas? N'atterrirait-elle pas dans un endroit encore plus improbable? Elle fronça les sourcils.

    "- Ce n'est pas drôle, il faut que je m'éveille ! Ces bizarreries loufoques m'ennuient ! Disparaissez ! "

_________________

Étrangement, l'Au-Delà 568554SIGN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juezel
Suedel - Administrateur - Justice
Juezel

Messages : 361
[IRL] Surnom : Fuyu, Sô-kun...

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel

Étrangement, l'Au-Delà Empty
MessageSujet: Re: Étrangement, l'Au-Delà   Étrangement, l'Au-Delà I_icon_minitimeLun 25 Jan - 6:43

« Évidemment que je le sais ! Je suis nulle part ! Je rêve ! D'ailleurs, vous êtes comme le chat là, vous n'existez pas ! Et puis, si vous continuez à m'importuner, et bien je me laisserais mourir ici, et je me réveillerais ! »

Puis elle reprit :

« Ce n'est pas drôle, il faut que je m'éveille ! Ces bizarreries loufoques m'ennuient ! Disparaissez ! »

Juezel écoutait attentivement les paroles de la petite fille, il n'y avait rien de plus amusant que de se retrouver confronter à une personne n'ayant pas conscience d'être déjà morte. « Je suis nulle part », sur ce point elle n'avait pas tout à fait tord, effectivement les enfers n'étaient qu'une étape sur le parcours de la mort on ne pouvait les gagner sur un coup de tête. Le décors qui entourait alors les deux interlocuteurs semblait comme être en mouvement constant, c'est en fixant d'un peu plus prêt le Juge que l'on pouvait apercevoir dans son regard une sorte d'amusement. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait eu de tel visite dans les enfers, cette petite fille d'ailleurs ne semblait pas comme les autres. Peut être son grain de folie la distinguait elle des autres enfants de son âge.

« Te laisser mourir dis-tu ? A quoi bon... Et puis, je n'ai pas que ça à faire. Te courir après ne m'amuserait pas longtemps. » Levant les yeux au ciel ou du moins ce qui y ressemblait il reprit « Loin de moi l'idée de te décevoir, mais contrairement à ce misérable matou sortit tout droit de ta petite tête, je suis belle et bien réel. Mais, je ne me suis pas présenté... »

Il se courba alors légèrement pour effectuer une petite révérence et alors donner son nom à la petite fille.

« Juezel... »

Un petit sourire amusé apparut alors sur son visage lorsque celui-ci se redressa pour croiser le regard de Zélyie une nouvelle fois. C'est alors que le peu de roche se trouvant sous cette dernière s'écroula brusquement l'emportant avec elle droit vers ce qui n'était autre que de la lave, mais, étrangement elle ne tomba pas dans la lave. Certes ! Elle tombait, mais sa chute semblait interminable et pourtant elle ne dura qu'une fraction de seconde pour la jeune fille qui après quelques secondes se retrouva sur le même carrelage gris sur lequel elle s'était réveillée. Que pouvait il bien se passer ? Perdait elle le contrôle de se pseudo rêve ?

« Ah, j'oubliais ! J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle... La bonne ? Je vais enfin pouvoir me divertir un peu, la mauvaise est pour toi, mais je ne sais encore comment te l'annoncer, je suis habituellement d'une nature direct mais je me dis qu'il n'y aurait rien de jouissif à te l'annoncer de la sorte... Nous allons donc jouer ensemble. »

C'est alors qu'il s'arrêta de parler pour ce concentrer un court instant et laisser alors place à un épais brouillard dès plus sombre, laissant alors ce dernier disparaître petit à petit aux yeux de la jeune fille toujours persuadée de se trouver en plein rêve. Dans ce brouillard réussir à voir plus loin que le bout de son nez était quasiment impossible, voir ce qui se déroulait autour aussi bien entendu. Après quelques instant quatre secousses se firent ressentir. Que se passait il autour de Zélyie ? Elle allait très vite le savoir.

« Commençons par voir si tu es vraiment en plein rêve. »

Un claquement de doigt retentit laissant petit à petit le brouillard se dissiper laissant alors place à quatre immenses miroirs encerclant la petite fille, suivit d'un cinquième au dessus de cette dernière. Dans l'un des miroirs une étrange ombre semblable à celle de Zélyie tenait dans l'une de ses mains un objet brillant ressemblant étrangement à une lame, mais que faisait Juezel ? Allait il la tuer ? A quoi bon ? Comme dit un peu plus tôt cela ne ferait que la réveiller... d'un second claquement de doigt l'ombre du miroir se mis à se déplacer de miroir en miroir pour enfin sortir de celui de derrière Zélyie et lui foncer brusquement dessus lame à la main prêt à l'empaler.

« Voyons voir si tu te réveilleras... Ah ah ah ah ! »

_________________
Es-tu perdu Invité ? Alors laisse moi te guider :

1. les Règles
2. les Chroniques
3. Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zélyie de Rastèm
Prosélyte
Zélyie de Rastèm

Messages : 288
[IRL] Surnom : Manon

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 20
Espèce: Sephiroth

Étrangement, l'Au-Delà Empty
MessageSujet: Re: Étrangement, l'Au-Delà   Étrangement, l'Au-Delà I_icon_minitimeDim 31 Jan - 13:47

    "- Te laisser mourir dis-tu ? A quoi bon... Et puis, je n'ai pas que ça à faire. Te courir après ne m'amuserait pas longtemps. Loin de moi l'idée de te décevoir, mais contrairement à ce misérable matou sortit tout droit de ta petite tête, je suis bel et bien réel. Mais, je ne me suis pas présenté... Juezel... "

    Les deux yeux rouges de ce sombre personnage croisèrent à nouveau le regard tremblant de la petite Zélyie. Conservant sa dignité, Zélyie lui rendit un regard noir. Une seconde, le misérable pic rocheux sur lequel elle se trouva s'ébranla, puis explosa littéralement en morceau, s'écroulant sans préavis.
    Zélyie regarda en bas; de la lave en fusion l'y attendait bouillonnante. La chute promettait d'être mortelle, et la petite, persuadée d'être dans un songe, ne fit que respirer plus fort, se demandant si la chaleur de ces laves allait se transformer en sueur lorsqu'elle se réveillerait. Zélyie ferma les yeux très fort et attendit. Elle tombait rapidement, et soudain, plus rien. La chute était si lente que la fillette n'en avait plus conscience. elle regarda doucement en bas, tremblante, et vit que sa robe s'était écartée telle un parachute pour amortir sa descente infernale. Bien que cela ne dura qu'une seconde, mille et une choses passèrent alors dans la tête de la petite; et ce fut avec un étonnement non dissimulé qu'elle atterrit alors sur le même carrelage qu'elle avait auparavant observé lors de son arrivée. Zélyie avait les jambes tremblante, les larmes aux yeux, et des questions plein la tête; la plus grande était actuellement "Dans quel était s'était-elle endormie pour faire de pareils songes? »

    "- Ah, j'oubliais ! J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle... La bonne ? Je vais enfin pouvoir me divertir un peu, la mauvaise est pour toi, mais je ne sais encore comment te l'annoncer, je suis habituellement d'une nature direct mais je me dis qu'il n'y aurait rien de jouissif à te l'annoncer de la sorte... Nous allons donc jouer ensemble. "

    Juezel se tût. La petite fille commençait à connaître la peur. Une peur différente de celles qu'elle avait déjà connues. Celle-ci était fourbe, s'installait doucement en elle, la dévorait de l'intérieur, la torturait. Elle voulait garder la tête haute et lancer à cet inconnu qu'elle n'avait pas peur, mais aucun son ne sortait de sa bouche. Elle était tétanisée. Un brouillard incroyablement sombre s'installa autour d'elle et elle n'eut bientôt même plus l'occasion de regarder Juezel en face. D'ailleurs, elle ne se voyait pas même elle même. Des secousses se firent bientôt ressentir le la petite écarta les bras pour rester en équilibre. C'est alors qu'elle effleura quelque chose de lisse et froid, qui semblait l'entourer, étant donné qu'elle le touchait avec les deux mains. Zélyie ramena les bras collés le long de son corps, et entendit une fois de plus la voix démoniaque de celui qui semblait presque être le narrateur de ce cauchemar.

    "- Commençons par voir si tu es vraiment en plein rêve. "

    Il claqua ensuite des doigts et tout le brouillard sembla fondre et disparaître en une fraction de seconde. Zélyie ne le voyait cependant plus; les surfaces lisses et froides qu'elle avait touchées n'étaient autre que des miroirs positionnés tout autour d'elle. Un devant, un derrière, deux sur les côtés. Elle leva la tête; un dernier miroir était placé au dessus de sa tête; elle ne pouvait pas s'échapper.
    Mais Zélyie le savait; à chaque problème, il y avait une solution. La réponse à cette énigme se trouvait ici, quelque part. Elle observa plus attentivement son reflet dans les miroirs. Il était flou. Il disparut bientôt, pour laisser place à une ombre étrange. La silhouette était semblable à celle de la petite, mais étrangement elle n'était pas un reflet, mais bien une entité à part entière.
    L'ombre se déplaçait de miroir en miroir et bientôt, à sa main apparu une lame gigantesque. Elle se tourna doucement vers la fillette, puis commença à lui foncer dessus.
    Zélyie entendit une dernière fois la machiavélique narration de Juezel.

    "- Voyons voir si tu te réveilleras... Ah ah ah ah ! "

    Bien que son adversaire fût une ombre, Zélyie aurait juré que celle ci souriait. Il n'y avait probablement aucune solution à cela. Une chose inexistante allait sortir d'un miroir qui ne reflétait rien pour l'empaler, et aucune sortie n'était possible. Déjà, rien que le fait que cette chose puisse sortir du miroir ne tenait pas debout. Elle se rapprochait, en une seconde à peine elle serait là. Tout allait si vite dans la tête de la petite. Et puis, elle réfléchit à la dernière solution envisageable. C'était fini, mais ça ne coûtait rien d'essayer.
    Elle se retourna, et sauta dans le miroir qui était auparavant dans son dos. Et le traversa. Bingo.
        De l'Autre Côté Du Miroir..

    Un instant plus tard, Zélyie avait traversé le verre. Avant de faire quoi que ce fût d'autre, elle regarda si les miroirs étaient toujours présents. Il n'y étaient pas; en effet, la pièce était vide, sans couleurs, rien. Seul le miroir était toujours là, et à l'intérieur de celui ci, une lointaine silhouette sombre avec une lame. Sans réfléchir, Zélyie donna un grand coup de pied dans le miroir pour le briser. Il se brisa et vola en dizaines d'éclats à l'intérieur desquels on pouvait observe vingt ombres minuscules une lame microscopique à la main. Quand elles sortirent des morceaux de miroir, elles étaient ridicules et Zélyie pût les écraser à souhait. Sa peur s'envolant, un grand sourire se dessinant sur son visage, Zélyie ne pût s'empêcher de penser; « Je t'ai eu Juezel, que dis-tu de cela? »

_________________

Étrangement, l'Au-Delà 568554SIGN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juezel
Suedel - Administrateur - Justice
Juezel

Messages : 361
[IRL] Surnom : Fuyu, Sô-kun...

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel

Étrangement, l'Au-Delà Empty
MessageSujet: Re: Étrangement, l'Au-Delà   Étrangement, l'Au-Delà I_icon_minitimeLun 1 Fév - 13:25

« Voyons voir si tu te réveilleras... Ah ah ah ah ! »

Zélyie petite fille prise au piège par le Suedel nommé Juezel était à présent dans une situation bien difficile, bien que cette dernière pensait se trouver en plein rêve. La dur réalité des choses allait bientôt prendre le dessus sur la petite fille.

C'est alors qu'une fois qu'elle découvrit les miroirs « la gamine » se mit à réfléchir à une solution afin de contrer l'attaque de cet homme dont elle ne connaissait rien, un homme ? En était il vraiment un ? Après tout la question n'avait ni été posée, ni envisagée... Et brusquement elle fit demi-tour afin de pouvoir sauter dans le miroir que le Juge avait fait apparaître auparavant, puis l'instant d'après le verre du miroir de fissura lentement avant d'exploser sous le coup de pied de la jeune Zélyie pensant s'être tirée des griffes de son opposant.


« Je t'ai eu Juezel, que dis-tu de cela ? » Dit elle affichant alors un petit sourire.

Certes ! Un miroir avait été brisé, mais il en restait encore quatre. Et le Juge de l'au-delà n'avait quand à lui pas dit son dernier mot. Devant la jeune fille un nouveau miroir commença à se matérialiser lentement, laissant bientôt dans celui-ci se refléter le sourire qu'affichait la petite fille.


« Je ne me souviens pas t'avoir permis de me tutoyer, petite insolente. »

Cette fois-ci rien à faire, Zélyie ne vit pas le coup arriver sur son flan droit. Projetée au sol, l'attaque lui fut portée en plein foie.

« On se demande maintenant qui a eu qui. »

Apparemment briser le miroir du Juge n'était pas la bonne solution, le tutoyer non plus. Tout cela, cette petite gamine allait l'apprendre à ses dépends. La voilà désormais au sol la lame plantée encore dans sa petite peau qui semblait des plus appétissantes, étrangement aucune goute de sang ne coulait de la blessure, elle ne s'était pas non plus réveiller de son rêve qui lui semblait si étrange au commencement. L'ombre meurtrière disparut pour laisser place au reflet du Juge qui apparut dans tous les miroirs.

« Tu ne comprend toujours pas ? Il va encore falloir que j'aille droit au but... Mmm, c'est lassant tous ses êtres inférieurs et stupide par la même occasion. Toujours la même histoire, un rêve, je vais me réveiller, je ne risque rien, blabla...blabla. Finalisons les présentations. »

D'un nouveau claquement de doigt les miroirs se brisèrent en mille morceaux en direction de Zélyie pour enfin disparaître arriver à quelques centimètres de celle-ci.

« Je t'offre une chance. Une chance de recommencer quelque chose de nouveau. Ce petit chapelier n'a pas réussit à profiter de tes capacités liées au mana, mais moi. Cela ne m'a pas échappé, et ne m'échappera pas, ton éducation n'est plus à faire tu sembles déjà posséder ton petit caractère, qu'il te faudra savoir mettre de côté de temps en temps. Ton pouvoir est intéressant, bien qu'inexploité comme il se doit. Je t'offre tout ce que tu peux désirer, la puissance et une seconde chance pour découvrir le monde extérieur et qui sait, bien plus encore. »

l'aura obscure du Juge apparut alors de toute part pour se regrouper en un point et laisser apparaître une seconde fois Juezel cette fois-ci derrière la jeune fille toujours au sol. Son visage n'affichait aucune expression comme bien souvent, si ce n'est que cette fois-ci en se plongeant dans son regard on pouvait y percevoir les flammes de l'enfer.

« Qui suis-je pour pouvoir t'offrir tout cela... C'est ce que tu dois probablement te demander. Juezel, Juge de l'au-delà maître de ses lieux. Désormais, je t'offre un petit temps de réflexion pour réfléchir à ma proposition qui décidera de ce qui suivra. »

Accepter sa requête signifiait le servir, n'être rien d'autre qu'une sorte de pantin comme le disent certaines personnes. Après tout, être le pantin du Juge procurait tout de même certains avantages... Tout reposait maintenant dans la décision que Zélyie allait prendre, à savoir qu'un refus face au Juge en personne l'enverrait probablement tout droit au royaume des âmes errantes ayant été jugée comme inapte à regagner le monde des vivants.

_________________
Es-tu perdu Invité ? Alors laisse moi te guider :

1. les Règles
2. les Chroniques
3. Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zélyie de Rastèm
Prosélyte
Zélyie de Rastèm

Messages : 288
[IRL] Surnom : Manon

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 20
Espèce: Sephiroth

Étrangement, l'Au-Delà Empty
MessageSujet: Re: Étrangement, l'Au-Delà   Étrangement, l'Au-Delà I_icon_minitimeLun 8 Fév - 8:50

    À nouveau un miroir apparut en face de la jeune fille. Celui-ci ne communiquait pas avec les quatre autres miroirs, tant mieux, et il semblait normal; reflétant le sourire fier de Zélyie. Elle s'admira un quart de seconde quand la voix de Juezel résonna tout autour, il la traita d'insolente. En effet, si fière, la petite s'était mise à tutoyer cet homme, et encore, la possibilité qu'elle fusse dans un rêve revenait à son esprit. Pourtant, quelque chose chassa définitivement cette solution de la jeune tête de la fillette; elle reçu un coup foudroyant du côté droit, et fut projetée à terre, à plusieurs mètres de là. Elle sentait bien la lame, bien enfoncée dans sa peau, mais le sang ne venait pas.

    - On se demande maintenant qui a eu qui.

    Elle se retrouva à nouveau entre les quatres miroirs restant, mais ne trouva aucunement la chose étrange. La silhouette sombre qui lui ressemblait était au fond de l'un d'entre eux, lointaine, et disparu rapidement. La surface de tous les miroirs se brouilla, et le visage de Juezel apparu.

    - Tu ne comprend toujours pas ? Il va encore falloir que j'aille droit au but... Mmm, c'est lassant tous ces êtres inférieurs et stupides par la même occasion. Toujours la même histoire, un rêve, je vais me réveiller, je ne risque rien, blabla...blabla. Finalisons les présentations.

    Tous les miroirs explosèrent puis alors que les morceaux étaient tous dirigés vers Zélyie et allaient la transpercer, ils fondirent en une sorte de pluie d'étoiles. Ceci ne dura qu'une seconde et tous ces évènements qui s'enchainaient à une vitesse folle semblèrent se mettre tous en pause soudainement.
    La pièce redevînt sombre et vide, tandis qu'à nouveau, Juezel développa.

    - Je t'offre une chance. Une chance de recommencer quelque chose de nouveau. Ce petit chapelier n'a pas réussit à profiter de tes capacités liées au mana, mais moi. Cela ne m'a pas échappé, et ne m'échappera pas, ton éducation n'est plus à faire tu sembles déjà posséder ton petit caractère, qu'il te faudra savoir mettre de côté de temps en temps. Ton pouvoir est intéressant, bien qu'inexploité comme il se doit. Je t'offre tout ce que tu peux désirer, la puissance et une seconde chance pour découvrir le monde extérieur et qui sait, bien plus encore.

    À nouveau Juezel apparut derrière Zélyie. Elle se retourna brusquement, et leva la tête pour regarder celui qui se tenait debout. Elle était à ce moment même à terre, aux pieds de celui-ci, et la situation ne lui plaisait absolument pas. Les yeux de Juezel brûlaient de flammes écarlates et noires à la fois. La petite eu un frisson, cette proposition était étrange, mais avait l'air si réelle..

    - Qui suis-je pour pouvoir t'offrir tout cela... C'est ce que tu dois probablement te demander. Juezel, Juge de l'Au-Delà, maître de ces lieux. Désormais, je t'offre un petit temps de réflexion pour réfléchir à ma proposition qui décidera de ce qui suivra.

    - Je ne vais pas y réfléchir plus longtemps, et j'accepte.

    La réflexion de Zélyie était simple; si cet homme était ce qu'il disait être, alors elle se devait d'accepter; où elle mourrait. Si celui-ci mentait, il ne pourrait rien lui faire, et elle finirait bien par se réveiller. Si ces deux solutions s'avéraient mauvaises, alors.. Non, il ne fallait pas y penser. Elle avait accepté.
    Voulant garder sa fierté, elle se releva, épousseta sa robe légèrement, et redressa le menton vers celui qui mesurait à peu près deux fois sa taille. Ce n'est pas la taille qui compte, n'est-ce pas?
    Son nouveau chat apparu directement dans ses bras. Elle voulu lui dire quelque chose mais se promit de régler ce « soucis » plus tard. Cette décision fût prise avant que celui-ci ne se mette à chantonner des choses aussi folles qu'étranges.

    « Fleurpageons les rhododendrons,
    Gyrait et vomblait dans les wabes,
    On frimait vers les pétunias,
    Et les mumrates en grappes.. »

_________________

Étrangement, l'Au-Delà 568554SIGN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juezel
Suedel - Administrateur - Justice
Juezel

Messages : 361
[IRL] Surnom : Fuyu, Sô-kun...

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel

Étrangement, l'Au-Delà Empty
MessageSujet: Re: Étrangement, l'Au-Delà   Étrangement, l'Au-Delà I_icon_minitimeMer 17 Fév - 17:34

La décision de la petite fille de ne fit pas attendre, sans même prendre le temps de vraiment étudier la question. Mais, en même temps il ne valait mieux pour elle. Car faire attendre Juezel dans une telle situation n’était pas quelque chose de pardonnable. C’est alors que la petite fille laissa apparaître comme une hésitation, peut être une sensation étrange…

« Je ne vais pas y réfléchir plus longtemps, et j’accepte. »

Soudain la petite fille fut comme soulever, une masse d’ombre venait de se former sous ses pieds afin de l’élever à la hauteur du Juge qui avait changé d’attitude. La main droite du Suedel vint alors se lever en direction du coup de la petite fille qu’il caressa une fraction de seconde avant d’atteindre son menton pour qu’elle fixe son regard de nouveau.

« Bien, sache désormais une chose… Tu es ma propriété. Et ceci ne peut plus être rompu… Quoi que. »

C’est alors que de la main droite de Juezel vint appuyer sur le front de cette dernière afin de la faire basculer en arrière, la masse d’ombre se trouvant alors sous ses pieds vînt l’avaler entièrement afin de la plonger dans une sorte de sommeil profond. Durant plus d’une minute Zélyie allait se retrouver à sa propre mort de différente manière toute plus atroce les unes que les autres… Laissant aussi remonter quelques souvenirs quelques peu désagréable de son enfance, tout était fait pour entrer dans l’état d’esprit du Juge. Le Sephiroth du Juge ne doit plus craindre la mort, il doit n’avoir foi qu’en une chose la parole de son maître… Mais le plus important il doit atteindre un niveau de confiance inébranlable, tout cela grâce à une seule et unique chose.

« Ressent la puissance se propager dans ton corps, la douleur qui te parcours n’est elle pas merveilleuse. Après tout la souffrance est le meilleur moyen d’acquérir une certaine puissance… Tout cela n’est que mon point de vue. »

La jeune fille toujours en transe recouverte par les ombres laissait émaner de son corps une sorte d’aura de couleur bleu… Un Bleu clair quelque peu inapproprié selon l’harmonie des enfers. Puis la bulle d’ombre qui l’englobait implosa brusquement laissant place à une aura qui fit vibrer les enfers l’espace d’un instant. La petite Zélyie était devenue le Sephiroth de Juezel, l’accord au préalable donné par Wingel son frère en personne avait permis au Juge des enfers de lui insuffler le pouvoir lui permettant de pouvoir prétendre servir ce dernier. Fière de son œuvre, le plan du Suedel commençait lentement à se mettre en place… C’est à ce moment qu’il décida d’utiliser pour la première fois Zélyie.

« Quelle sublime créature ! Je sens que toi et moi allons faire de grande chose. »

Puis il reprit :

« D’ailleurs c’est sans perdre une minute ni la possibilité de poser de question que je vais t’envoyer en mission… Tu vas me suivre je t’expliquerai la suite après direction Ithaf … »

[Fin brève, mais la suite est à venir. Donc ne poste pas de rapport de Rp de suite Wink]

_________________
Es-tu perdu Invité ? Alors laisse moi te guider :

1. les Règles
2. les Chroniques
3. Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Étrangement, l'Au-Delà Empty
MessageSujet: Re: Étrangement, l'Au-Delà   Étrangement, l'Au-Delà I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Étrangement, l'Au-Delà
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le grand départ...
» Une visite au delà du courtois... [RP avec Euknumis et Ezylryb]
» Tumman Virran Taa ... (au delà du sombre ruisseau)
» Nuada ¤ Au delà de la mort
» Vers l'infini et au delà! ...ah non, ça c'est Buzz l'éclair!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Tribunal des Morts :: Miroir de la Vie-
Sauter vers: