AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aliénation

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuri Clayd
Néophyte
avatar

Messages : 53
[IRL] Surnom : Bia

Feuille de Personnage
Guilde: PainMakerS
Niveau: 12
Espèce: Boëcay

MessageSujet: Aliénation   Ven 12 Fév - 16:33

" Où les retenez-vous ? "

Ils en avaient attrappé un, un des sbires de la mafia Pandemonan, suspectée d'avoir attaqué les PainMakerS. Yuri avait brisé les os de ses jambes, un à un, de ses bras, petit bout par petit bout et quelques unes de ses côtes étaient devenues des poignards aiguisés qui cherchaient en se baladant dans ses tripes un organe à exploser. La torture durait depuis de longues heures, et les maigres informations qu'elle avait soutirées n'avaient fait que décupler la soif de souffrance des Makers. Kaerille avait passé une journée entière à s'adonner à une torture pacifiste, faite de mots et de courtoisie, une once même de respect mutuel. Elle ne lui avait asséné le moindre coup, mais pendant ce temps là, Yuri et Katréqutèss, cachés, se délectaient de ses cris d'effroi et de douleur. Dans le silence de l'abstention, motivé par un démon plus grand encore que ceux qui le frappait, le captif resta silencieux jusqu'au couchet du soleil.

Et alors que la première journée de torture s'achevait, la suivante commençait déjà, nul répis pour le sbire, déjà son souffle de vie se faisait timide, car à l'instant où vous lisez ces mots son unique volonté c'est de mourir, le plus tôt possible.


" A mon tour. "

Kaerille sortit de la salle, allant s'asseoir calmement derrière le miroir, aux côtés de Katréqutèss. Yuri quant à lui, entrait lancinant dans cette salle encore propre.

" T'es qui ? "

" Celui qui t'a brisé les os. Le seul capable de te guérir de ta paralysie. "

" Okay, cool. T'es l'gentil. "

Yuri daigna alors le regarder, fixement et insistant. Derrière la vitre Kaerille se mordit la lèvre, elle savait ce que signifiait la profondeur et la perfidie de ces yeux... Sa haine pour l'humain était le seul sentiment qu'il éprouvait, le seul capable de lui faire perdre le contrôle... Elle ne l'avait encore jamais vu abandonner son absolue maîtrise et son attitude distante, mais elle l'avait vu livrer bataille, et dans un coin de sa tête d'athée, elle priait pour qu'il reste zen. Yuri déglutit bruyemment, finalement il ne donnerait comme seule suite à cette provocation, une séance plus intense. Il replongea ses yeux dans une petite malette de laquelle il extrait une craie, un sourire morbide arborant son visage. Dés lors, il ne parlerait plus. Il posa sa malette sur une table de bois, la referma soigneusement et se retourna vers un grand mur gris foncé. Le mur s'avéra être un tableau presque parfait. Le jeune Boëcay commença alors son exposé :

    Règles :
  • Une erreur dans un mot, ce mot je t'écrirai dans le ventre.
  • Lorsque ton ventre, de l'intérieure, s'ouvrira, j'écrirai en-dessous.

    But du Jeu :
  • Apprendre ce chant.

[~Le Chant~]

Il est porté par le vent
Cet isotérique chant.
Hôtes des âmes les plus tortueuses,
Foyers morbides de la sulfure,
Ces antres, endoloris de torture,
Ce sont leurs coeurs, source de terreur.

De leurs voix plasticides
Il fredonnent leur souffrance.
Des lèvres, de sang ruisselantes,
Dessinent un sourire carnassier.
Fleuron de leur arsenal, leur haine,
Annihile l'espoir de toute vie sereine
.

    Déroulement de l'épreuve :
  • 20 minutes pour apprendre, quand je reviens je te bande les yeux et tu récites. Quand tu auras fait trois erreurs consécutives tu auras le droit de rouvrir les yeux 60 secondes. Et cela jusqu'à ce que tu es tout appris par coeur... Ou que tu meurs.


Il est des chants que le monde vénère, des chants que la vie bénit. Avec ou sans instrument, ces sons, cette musique nourrissent l'âme, réveillent l'esprit et portent en leurs ondes les corps de millions d'êtres. Certains servent à la guerre, d'autres aux chaumières. Toujours, les visages, ils transforment et les sourires ils éveillent. Ces chants, tout le monde en connait, et tous les vénèrent tels des saints.
Mais il existe des airs qui proviennent de l'envers, l'hémisphère immédiatement antipodique du paradis : l'enfer. Et c'est l'un de ces chants que le PainMaker fredonne timidement. Il aspire à ce que ce chant serve d'avertissement, à ce que ses promesses fassent naître en chaque terran, la peur de la mort, la phobie de la torture et parallèlement l'amour de votre bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aliénation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aliénation (ou Démentation)
» Constitution 1987: Réceptacle et promotrice du projet nation
» Une chasse interompue [PV Aliénor ]
» Pride Of nation
» Le président Michel Martelly humilie la nation haïtienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Continent de Ruchaneim :: Circonscription de Pandemonium :: Cité de Pandemonium :: Les bas quartiers :: Taverne-
Sauter vers: