AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prise de Pouvoir

Aller en bas 
AuteurMessage
Azariel
Suedel - Fondateur - Tempérance
avatar

Messages : 1491
[IRL] Surnom : Bia

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 32
Espèce: Infans Deum

MessageSujet: Prise de Pouvoir   Mer 17 Fév - 18:22

Les portes d'or, lourdes et garnies des ornements les plus prisés de tous les temps, s'ouvrirent à la volée.

" Pour qui vous prenez-vous ?! "

" Sécurité, emparez-vous de cet homme ! "

Deux hommes adossés à deux coins de la pièce se dirigèrent lentement vers Wingel, lui faisant signe de sortir, de manière plutôt explicite. L'ange de la tempérance fit bouillonner deux orbes de mana dans ses mains, et inhibé de colère il lança les deux immenses vagues de mana vers les gardes ; d'une violence et d'un rapidité rares, elles les projetèrent sauvagement vers les murs de béton de la chambre du Pontife, ils tombèrent, inertes sur le sol. Dans la continuité de son mouvement meurtrier, le Suedel tapa des mains dans son dos, l'effet fut immédiat, les deux lourdes portes claquèrent violemment, enfermant les deux hommes dans ce cloaque insonorisé.

" Vous savez pourquoi je suis là ? "

Le Pontife déglutit difficilement, la peur le gagnant, mais il s'obstina à nier l'évidence, ne daignant répondre à la question du Suedel. Plus il avançait, plus l'Azhar s'énervait. Il n'était parti qu'une petite semaine, régler des affaires personnelles et à son retour, l'un de ses Sephiroth Aëon était décédée, son ordre manquait de ressources financières et primaires, la Basilique leur avait fermé ses portes et ses hommes vivaient tels des rats dans les soubassements de ceux qu'ils protégeaient. Wingel était haineux, des premiers cris se firent entendre dehors, Laÿna réglait ses différents avec les gardes qui accouraient pour offrir leur aide dérisoire à celui qu'ils pensaient être leur saint.

" Il y a quelque chose que vous n'avez pas saisis, semble-t-il. Je vous ai offert ce siège, par pur caprice conventionnel. Vous êtes là parce que vous êtes gros, vieux et grassouillets, parce que le monde est habitué à voir ce type de silhouette assise dans ce trône... Parce que vous m'offrirez un jour l'assentiment intercontinental dont j'ai besoin pour assouvir mes objectifs. De quel droit vous préoccupez-vous de mes hommes ? "

" Vous œuvrez pour éteindre le Suedisme, vous ne méritez pas que votre voix porte jusque mes oreilles. "

Wingel faisait voyager sa langue de dents en dents, une mine carnassier, une haine affamée, son regard à chaque instant rougeoyait d'envie. Il laissa échapper deux petits rictus, amusé par l'aberrante phrase de sa marionnette. L'ange claqua du doigt, faisant apparaître une longue parure blanche qui le revêtit tendrement. Alors qu'elle voletait encore sous la brise générée par la mana en émoi de Wingel, ce-dernier lança trois petits poignards de mana pure déchiqueter la même longue bure blanche qui investissait les épaules du Pontife.

" Je récupère mon du. "

" Je n'ai jamais exécuté un seul de vos ordres, toutes vos malversations ont été vaines, rien ni personne ne se soumettra jamais à votre joug, Satan ! "

" Vieux sénile. C'est vous qui n'avez vécu que parmi mes illusions. Je m'installe au toit de Digmard et je récupère le fruit de ma dévotion. Vos paroles, plus encore que vos gestes, sont indignes d'occuper ce siège. Vous allez mourir, blasphémateur. "

Il avait continué de marcher, patiemment, lentement, alors que le Pontife tentait incessamment de presser le bouton qui lui permettrait d'entrer dans son antichambre. Quand enfin le bras tendu et la main ouverte de Wingel commencèrent à tâter délicatement toute la graisse de son coup, il parvint à se mettre en sécurité dans son antichambre. Le Suedel n'avait même pas tenté de l'en empêcher, malgré toute la mollesse de ses mouvements. Plus cela durerait, plus la fin serait jouissive. Wingel s'était mis à taper selon un rythme incroyablement lent, contre le mur où le Pontife avait disparu, un bruit placide qui retentissait de façon monotone prédisant la tragique fin de cette histoire.

" Même devant la mort, vous êtes lâche. Aucune dignité, ce sera encore plus facile pour vous trancher le cou. "

Il ferma les poings, les articulations de ses phalanges laissèrent quelques craquements perturber le silence devenu pesant de cette scène. A quelques dizaines de mettre de là, enfoncé dans le couloir de son antichambre, le souffle haletant d'un Pontife qui courrait sans relâche, pensant échapper à la mort. Cela ferait bientôt deux minutes qu'il était trop éloigné pour entendre les coups de Wingel, mais le fracas, né du mur de sa chambre volant en éclat, il n'y échappa point. La peur vira en tétanisation, ses jambes se dérobèrent et il tomba sur le dos incapable d'enchaîner un autre mouvement. Les catacombes n'étaient pas loin, mais il ne les atteindrait jamais. Venant de nulle part, silencieux et pourtant si oppressant, Wingel était apparu, juste au-dessus de lui. Sa main toujours tendue, son sourire sanguinaire soulignant un regard impatient... Il commença à l'étrangler, avec juste la force qu'il fallait pour que ce soit le plus lent et douloureux possible.

" Elle avait raison, vous êtes le diable en personne... "

" Quoi ?! "

L'humeur de Wingel changea alors du tout au tout. Il força un petit peu, arrachant sa tête de son cou.

" Nÿm ? Suis la. "

La jeune Sephiroth qui était venu semer la discorde dans la capitale religieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serziel
Suedel - Administrateur - Espace
avatar

Messages : 417
[IRL] Surnom : Yan'

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 32
Espèce: Elfe Sombre

MessageSujet: Re: Prise de Pouvoir   Ven 19 Fév - 18:26

Nÿm soupira. Son pas en avant le mena hors de l'ombre où il se tenait dissimulé. Depuis le début de l'entrevue, il observait, caché, les moindres faits et gestes des protagonistes. Il savait pertinemment que Wingel n'avait aucun besoin de sa présence quand les personnes en face de lui n'étaient que de simples mortels, mais le Suedel avait décidé d'en faire son bras-droit pour la journée, et de lui faire partager les joies de la prise de pouvoir qu'il allait s'offrir. Le temps était venu de détrôner le Pontife. Il n'était plus d'aucune utilité à l'Ordre, et sa présence relevait même d'une déviance qui n'avait plus lieu d'être. L'être divin, symbole de la Tempérance, se devait de compenser ce qui semblait devenir un échec ; et ce changement se ferait sous l'égide du Suedel lui-même. Le Sephiroth observa longuement la mare vermeille qui s'étendait autour du corps de feu le Pontife. Les tentacules flamboyantes, ondulantes, s'étiraient pareilles à une bête immonde. Leur bras ocres tentaient de s'emparer du dallage alentour, en recouvrant peu à peu la surface. L'hémorragie paraissait ne pas avoir de fin. Bientôt, la largeur du couleur ne serait plus vêtue que de pourpre. Un tapis rouge pour Wingel.

Nÿm soupira de nouveau. Il n'avait foncièrement pas la moindre envie de quitter la Basilique pour partir à la recherche d'un quelconque Sephiroth. Un inconnu puisqu'il ne parvenait pas à en reconnaître les émanations manatiques. Cependant, l'ordre était suffisamment convainquant pour qu'il se décide à agir. Son être tout entier était voué aux Ëjids, et dès lors que Wingel désirait, Surë exécutait. Au propre comme au figuré. Il n'était rien d'autre que lame de la Tempérance.

"Bien."

L'instant d'après, il n'était plus là. Un souffle tiède signala son départ ; sur un pas vif et léger, semblable à un courant d'air. Il virevoltait le long des corridors. Son ample connaissance de la Basilique Ithafan lui permettrait de sortir en un rien de temps et de débuter sa traque. Wingel n'avait ordonné que de suivre, le Sephiroth se contenterait donc de chasser sa proie sans jamais l'attaquer. La filature d'un Sephiroth, quel qu'il fût, promettait d'être des plus intéressante. La plus grande discrétion était de mise en ce cas : il jouerait au chat et à la souris. Et il serait le chat. Un félin aux griffes acérées et au regard aiguisé.

---

Le vent caressait le visage de Nÿm. L'elfe laissait la brise fraîche effleurait son corps dans une délicate étreinte. Les souffles lui murmuraient les nouvelles de la nature, et il ne pouvait s'empêcher de prendre un plaisir fou à écouter les ragots colportés par les airs. Toutefois, le chuchotement aérien se fit picotement, et ce message subliminal ramena le Sephiroth à ce pourquoi il se trouvait perché en haut de cette tour. Portant nonchalamment la main à la garde de son sabre, il expira doucement en ressentant sa rassurante présence. De même le poids des revolvers contre ses hanches le confortaient dans son sentiment de sécurité. Il avait foi en ses capacités. Parce que Wingel avait confiance en lui et en ses dons. Il n'avait alors aucune raison de douter de lui-même ; toutefois il ne pouvait s'empêcher d'hésiter, d'émettre quantité de suppositions. Le doute peut être fondateur, sa nature poussant l'être à se remettre en question dans un objectif de progression. Mais jamais au grand jamais il ne fallait se laisser submerger, et c'était à la limite de ces deux états que se trouvait Nÿm. Particulièrement édificateur, mais terriblement dangereux. Son esprit veillait.

*Cela ne saurait tarder.* songea-t-il.

Il connaissait la question qui brûlait les lèvres de son mentor. Et s'il avait pris la peine d'exprimer sa réponse, c'était tant pour apaiser — inutilement — le Suedel que pour se préparer au fatidique moment.

Si son esprit était en état de veille permanente, activité étrange et maintenue, ses yeux quant à eux, vives perles d'émeraude, se mouvaient avec célérité d'un point à un autre de la petite place qu'il surplombait. Ses facultés de perception lui avaient permis d'anticiper sur le mouvement de sa cible, et il savait qu'elle passerait bien tôt par ici, arrivant d'une des rues qui débouchaient sur ce grand carrefour. Sa nature divine se mit à vibrer à l'approche de l'autre Sephiroth. Ton son être pulsait sous l'effet de la proximité d'un être supérieur qu'il n'avait encore jamais rencontré. Il vivait la mana qui émanait de l'autre créature, et dans un instant infime il pourrait mettre un visage sur ce codage manatique.

*Une.*

Sa pensée s'envola, porteuse des attentes premières du Suedel. Il s'agissait bien d'une Sephiroth qui venait de faire son entrée dans le champ de vision de Nÿm. Deux disques océaniques encadrés de fils d'or. Voilà ce à quoi pensa de prime abord l'Ëjid en apercevant la petite fille blonde qui allait bon train. L'esquisse de sourire qui avait momentanément étiré le coin supérieur de ses lèvres disparut aussi vite qu'il était venu. Nÿm n'oubliait pas sa mission, et l'être qu'il poursuivait était susceptible d'être à la source d'une certaine zizanie au sein du siège du Suedisme. Et cela, Wingel ne pouvait tout simplement pas le tolérer. Une explication serait de mise. Qui que serve cette Sephiroth — elle ou un autre Suedel — elle devrait rendre des comptes à celui de la Tempérance. C'était un fait avéré qui n'admettrait pas de contradiction.

*Je vais... Il y a une autre perturbation dans la toile.*

Un sentiment. Alors qu'il parlait, une sensation étrange, confuse, était venu s'imposer au-devant de son esprit. Emplissant tout l'espace de ses perception, une masse pesante était venu alourdir les fils que tendait la mana sur le monde. Un noeud considérable, qui troublait la vision et les ressentis du Sephiroth dans son environnement proche. Un noeud particulier dont il ne connaissait pas l'origine. Sa nature était telle qu'il appréhendait la présence d'un être inconnu sans pouvoir en saisir l'essence. A dire vrai c'était plutôt un vide dans les mailles qu'il concevait. Un étrange manque auquel il n'aurait jamais prêté attention si sa filature ne l'avait pas obligé à redoubler de concentration.

*Il y a quelqu'un dont la présence m'apparaît comme vide.*

Le trait éthéré fusa en direction de la Grande Basilique Ithafan. Tout était dit, et la décision reposait désormais entre les mains de la Tempérance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prise de Pouvoir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise de pouvoir (pv Raphaël + Eowen) - Rp histoire - Terminé
» La prise de pouvoir [Résumé]
» Intrigue 4 : Prise de pouvoir
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Continent de Digmard :: Canton d'Ithaf :: Cité d'Ithaf :: Grande basilique Ithafan-
Sauter vers: