AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un renversement de situation inattendu...

Aller en bas 
AuteurMessage
Juezel
Suedel - Administrateur - Justice
avatar

Messages : 361
[IRL] Surnom : Fuyu, Sô-kun...

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel

MessageSujet: Un renversement de situation inattendu...   Mer 17 Fév - 18:30

Après avoir disparu des enfers, Juezel et Zélyie se retrouvèrent sur le continent de Digmard, plus précisément à Ithaf. Mais qu’allaient-ils donc bien faire là-bas ? Zélyie n’en savait encore rien, s’agissait il d’une mise en scène ? Une mission avait-il dit. Ils apparurent alors tous deux à l’entrée d’Ithaf pour ne pas se faire remarquer, d’entrée de jeu il fit signe à la jeune fille de dissimuler du mieux qu’elle le pouvait son aura pour ne pas se faire remarquer trop rapidement. L’aura du Juge était quand à elle inexistante, du moins pour tout être ne faisant pas partie de sa classe. Progressant alors dans les rues d’Ithaf Juezel s’arrêta à une centaine de mettre d’une énorme bâtisse.

« La basilique d’Ithaf lieu qui restera bientôt gravé dans les mémoires. »

Aux alentours nombres de gardes incalculables protégeaient l’entrée ce celle-ci, et pourtant le Sephiroth allait bientôt devoir trouver le moyen d’entrée. Observant lentement les alentours, le Juge afficha un regard dès plus noir. En effet, certains hommes de son frère avaient déjà pris position de par et d’autre. Tenter une approche avec la petite fille serait vînt étant donner son manque de patience et d’élégance…

« Bien ! Le temps nous est compté… Désormais, tu vas écouter comme il faut ce que je vais te dire car je ne répèterai pas. Tu as pour mission, de trouver le moyen de pénétrer la Basilique par n’importe quel moyen afin d’approcher le Pontife. Il va te falloir convaincre ce dernier des intentions d’un dénommé Wingel, comme particulièrement menaçantes tu dois le convaincre que cet homme est le diable en personne… Qu’il n’aura aucune pitié à renverser sa religion pour prendre sa place. Je vais t’indiquer un chemin afin de pouvoir pénétrer l’enceinte de la Basilique et parvenir jusqu’au Pontife… Tu devras faire au plus vite, car à l’arrivée de Wingel tu seras repérée après quelques minutes… Je te fais confiance, ne me trahis pas… »

Le Juge lui indiqua alors le chemin qui n’était autre que celui des gens de la petite cour qui n’était autre que celui des servants afin de réussir à approcher par leur intermédiaire le Pontife après tout… Qui pourrait se méfier d’une enfant.

Quand à lui le Juge disparut dans l’ombre d’une ruelle pour ne pas se faire repérer et assister à ce qui allait suivre…laissant place à une forte pluie.

_________________
Es-tu perdu Invité ? Alors laisse moi te guider :

1. les Règles
2. les Chroniques
3. Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zélyie de Rastèm
Prosélyte
avatar

Messages : 288
[IRL] Surnom : Manon

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 20
Espèce: Sephiroth

MessageSujet: Re: Un renversement de situation inattendu...   Mer 17 Fév - 20:46

    Les événements qui s'étaient déroulés aux Enfers avaient été flous pour la minuscule et toute nouvelle sephiroth du Juge Noir, mais elle les savait d'une importance capitale dans sa vie. Désormais, il n'était plus question d'un rêve, tout avait changé, et même si elle n'avait pas vécu cinq années complètes de vie, elle se sentait une expérience largement supérieure à la plupart des êtres dits normaux. Ithaf.. Zélyie n'en avait pour ainsi dire jamais entendu parler. Quelle importance?Accompagnée de Juezel, elle découvrit la cité, et bientôt, un bâtiment plus particulier.

    "- La Basilique d’Ithaf. Lieu qui restera bientôt gravé dans les mémoires.."

    Juezel avait presque l'air agréable depuis qu'ils avaient quitté le monde des morts. Le contraste était pour le moins intéressant. Cette Basilique était sombre, haute, et très grande. Imposante, et très bien gardée, elle était posée en plein centre d'Ithaf telle une fourmilière géante. Des hommes encadraient la construction de tous les côtés. Des gens entraient en sortaient de deux portes. Les mieux habillés, les plus présentables, de la grande porte. Les autres, d'une petite, plus à l'écart. Cette caricature marqua Zélyie, pauvre petite enfant naïve dont les différences sociales étaient aussi difficiles à comprendre que le langage courant des brochets.

    "- Bien ! Le temps nous est compté.. Désormais, tu vas écouter comme il faut ce que je vais te dire car je ne répèterai pas. Tu as pour mission de trouver le moyen de pénétrer la Basilique par n’importe quel moyen afin d’approcher le Pontife. Il va te falloir convaincre ce dernier des intentions d’un dénommé Wingel comme particulièrement menaçantes. Tu dois le convaincre que cet homme est le diable en personne.. Qu’il n’aura aucune pitié à renverser sa religion pour prendre sa place. Je vais t’indiquer un chemin afin de pouvoir pénétrer l’enceinte de la Basilique et parvenir jusqu’au Pontife.. Tu devras faire au plus vite, car à l’arrivée de Wingel, tu seras repérée après quelques minutes.. Je te fais confiance, ne me trahis pas.."

    Zélyie voulu répondre mais finalement se ravisa. Une discussion d'une heure et demi ne l'aurait pas plus avancée, alors que dire d'intéressant en quelques secondes. Elle se dirigea vers le chemin qui sembla à Juezel le plus approprié, celui des servants.
    La mission était simple en elle-même. Aller voir le Pontife, lui dire que Wingel est un méchant.
    Mais étant donné que Zélyie ne savait même pas ce qu'était un Pontife, et ignorait de plus qui était Wingel, cela allait devenir un peu plus compliqué. Elle lança un dernier regard bleu électrique au Juge avant de disparaître parmi les femmes usées par le travail qui entraient en masse par cette porte minuscule.
    À l'intérieur, les gens grouillaient comme des insectes gluants et malodorants. Ils parlaient tous en même temps et le vacarme était à peine supportable. Elle était la seule enfant ici, si l'on considère que les enfants ont moins d'une quinzaine d'année.
    Une jeune femme se précipita vers elle et s'exclama;

    "- Mon dieu, on dirait presque un bébé..! C'est triste. Enfin.."

    Quelqu'un entra et s'exclama que le Pontife désirait manger. C'est tout naturellement que la jeune femme qui était en face d'elle lui confia la tâche. Zélyie sourit. Finalement, c'était assez simple de jouer ici. On lui fourra un plateau d'argent rempli de nourriture dans les mains, et la poussa au dehors de la salle. Deux femmes lui demandèrent à deux reprises si le plateau n'était pas trop lourd tandis qu'une autre lui expliquait d'un ton maternel comment se rendre dans la salle où se trouve le Pontife. Zélyie parvînt enfin à se débarrasser de ses tout nouveaux anges-gardiens et traversa d'un bon pas le corridor. Elle entra discrètement dans la salle où se trouvait le Pontife et lui tendit le plateau de victuailles.
    Alors que celui-ci ne fit pas attention à elle, elle osa, d'un ton faussement timide :

    "- Pardonnez, Monsieur, mon impertinence.. Mais, je dois avouer, que je ne suis pas une servante. Je suis venue ici spécialement pour vous prévenir d'un grand danger qui vous guette."

    Le Pontife parut d'abord surpris, puis exaspéré. Il fit signe à deux hommes qui encadraient la porte de raccompagner l'enfant d'où elle venait.

    "- Non, attendez, croyez moi.. C'est à propos de Wingel."

    À ces mots le Pontife arrêta ses sbires et leur fit signe de quitter la pièce une minute.

    "- Je t'écoute, mais j'espère que tu dis vrai. J'ai l'impression que tu ne sais pas, jeune enfant, à qui tu t'adresses."

    Zélyie fit une révérence en poursuivant;

    "- Oh si, Monsieur, j'en ai bien conscience. Mais j'ai là de graves informations pour vous. Il se trouve que Wingel ne joue pas franc jeu avec vous. Il vous utilise, tout simplement. Il vous prend pour un imbécile. Êtes-vous un imbécile, Monsieur? tandis que le Pontife faisait non de la tête, elle continua. Vous n'allez pas le laisser faire, Monsieur?"

    Le Pontife réitéra son signe de la tête, et Zélyie marqua un blanc calculé. C'était, elle le découvrait à l'instant, une reine de la manipulation. Son discours, bien qu'il ne lui parlait pas, s'inscrivait pleinement dans sa tête. Elle avait déjà mit le Pontife dans sa poche, et ses yeux globuleux étaient pendus à ses lèvres juvéniles. Le Pontife lui demanda alors d'un air grave ce qu'allait faire Wingel.

    "- C'est bien simple pour lui, Monsieur. Il abuse de votre pouvoir. Se sert de vous. Il veut tout simplement éteindre le Suedisme. Vous n'êtes qu'un objet pour lui. Il vous tuera quand vous ne lui serez plus d'aucune utilité ! Et vous ne pourrez plus empêcher alors tout cela.. Oh, quelle horreur.."

    Alors que le Pontife ventripotent avalait difficilement son discours, Zélyie se félicita intérieurement. Elle n'avait plus qu'à conclure violemment, et sa mission serait achevée avec brio.
    Le pauvre Pontife était complètement paniqué, il s'écria;

    "- Que puis-je empêcher ?!"

    "- C'est vous qui tenez l'avenir entre vos mains, Monsieur, je ne suis là que pour vous avertir, et j'ai remplit mon devoir. Je dois maintenant m'en aller, mais n'oubliez pas, Monsieur le Pontife.. Ce Wingel n'est autre que le diable en personne. Méfiez-vous en. Au revoir.."

    Ravie de cette entrevue, Zélyie sortit de la pièce, tandis que les gardes reprenaient leur place, aux portes de la salle où trônait le Pontife effrayé et horrifié. Elle se glissa rapidement le long du corridor, regagna la salle par laquelle elle était entrée et ressortit rapidement. Maintenant, elle n'avait plus aucune idée de l'endroit où elle devait aller, mais le mieux était sûrement de se diriger vers une ruelle éloignée, où Juezel l'attendrait certainement.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volupté
Maître de Jeu
avatar

Messages : 6
[IRL] Surnom : MJ de Digmard

MessageSujet: Re: Un renversement de situation inattendu...   Dim 7 Mar - 14:52

La jeune fille quitta la pièce, par la grande porte. Les deux membres de la garde rapprochée du Pontife entrèrent, ils avaient entendu toute la conversation, et sous leurs demi-masques se lisaient une inquiétude forte. Le Pontife, dans un premier temps, fit fie de cette sournoiserie, s'attelant à vider le ravissant repas que cette servante lui avait portée. Un sourire apaisé scotché à son visage, il tenta tout au long du festin de se convaincre de la fausseté de ces révélations grotesques. Le Suedel n'avait jamais tenté de marcher sur les plate-bandes de sa toute puissance, pas encore une seule fois. Chaque fois qu'il était intervenu, il avait arrangé la situation, politique, militaire ou diplomatique, la Suedisme resplendissait grâce à son génie. L'horreur de ses élucubrations tendait au blasphème.

Mais il ne pouvait s'empêcher de songer, songer à l'éventualité que cet individu, qui avait tout prévu jusqu'au moindre évènement, l'homme qui avait créé le Suedisme et voulu son expansion ne pouvait se contenter de l'ombre d'un personnage aussi pâle que le sien. Elle avait semé le doute, en effaçant les ornières d'une confiance infondée. Lorsque le crépuscule pointa le bout de son nez, lorsqu'il eut confirmation que Wingel avait quitté la Basilique pour une destination inconnue, il se décida à agir.

Il convia sa garde rapprochée et les évêques présents à une réunion secrète. Il leur présenta les faits, et tous disposaient de deux jours pour mener à bien leur mission. La plus importante des missions était de retrouver la petite fille, et de la ramener. La plus difficile, vider la ville des ëjids et les enfermer dans le sous-sol. Paradoxalement, ce fut celle-ci la plus facile. Contrairement aux idées du Pontife, seul trois Ëjids se baladaient autour de la basilique, il suffit d'une fausse alerte pour les rameuter vers leur quartier général. A exactement 23h56 tous les Ëjids étaient calfeutrés dans leur demeure, avec les sephiroths, incapables de sortir.

Wingel était alors parti depuis 43 heures. Il ne restait à Zélyie que cinq jours pour apporter au Pontife les arguments suffisants à l'extradition du Suedel de la tempérance.


______________________________


Quelques heures plus tard, dans le sous-sol de la basilique, les sephiroths avaient fini de s'intriguer de l'étrangeté de la situation, ils se décidèrent à agir. Surë avait réunis tous les éléments présents de l'Ordre, et ouvrit la réunion.


" Mes amis.

Wingel étant absent, je dirigerai cette réunion. L'heure n'est pas à l'affolement. Ce genre de procédure émane d'une décision prise sur un coup de tête. Le Pontife profite du départ de notre maître pour tenter de nous évincer. Cependant, notre survie et l'endroit de notre confinement montre l'empressement et l'hésitation qui motive ses actions. Pour moi, il s'agit de peur.

Nous devons agir avec simplicité et réflexion. Nous défendre sèmerait encore plus le doute, il nous faut, dans un premier temps, tolérer et attendre. Nous disposons d'assez de vivres pour tenir ce semblant de siège une semaine. Nous pourrions aisément nous échapper, nous pourrions même le tuer, le Pontife. Malheureusement, le désordre qui règne est déjà assez stigmatisant, nous ne devons pas en remettre une couche.

Alors je vous demanderai à tous de garder votre calme, de vous préparer à n'importe quoi et d'attendre patiemment le retour de Wingel. "


Tous les Ëjids acquiescèrent, comprenant la décision de leur supérieur. Dans le calme, ils s'éparpillèrent et retournèrent à leur vacantes occupations. Laÿna lu son ordre dans le regard de Surë, elle entra dans sa chambre, méditant pour tenter d'entrer en communication spirituelle avec son amant. Aëon elle, partit enquêter à l'extérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zélyie de Rastèm
Prosélyte
avatar

Messages : 288
[IRL] Surnom : Manon

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 20
Espèce: Sephiroth

MessageSujet: Re: Un renversement de situation inattendu...   Lun 5 Avr - 19:25

    Le soleil paresseux s'extrayait doucement de son lit de nuages douillets à cette heure si matinale, et les rues étaient aussi vides que si la ville avait été abandonnée depuis des siècles. Aucune vie ne semblait égayer les longues allées pavées, et c'est sans un témoin que la jeune Zélyie se dirigea prudemment vers la basilique, seule. Elle entra de nouveau par la petite porte, et son plan lui semblait encore plus clair que la veille, dans son jeune esprit. Le Pontife était un idiot à ses yeux, ou en tous cas, ce n'était pas une lumière. Mais une chose était sûre, il ne pouvait pas être fou. La mission serait bien plus difficile que Juezel la lui avait présentée.
    Il était très tôt, et la salle principale qu'elle avait déjà traversée était vide. Zélyie se remémora le chemin jusqu'à la salle du trône, en espérant que le Pontife s'y trouverait.
    Discrètement, la petite déambulait dans les couloirs, jusqu'à ce qu'elle tombe sur la même servante qu'elle avait croisée la veille.

    - Hé, qu'est ce que tu fais là petite ? J'ai entendu que le Pontife voulait te voir, je ne sais pas pourquoi mais tu ferais mieux d'y aller très vite, tu comprends ce que je te dis?

    La jeune femme l'emmena directement voir le Pontife. Zélyie fit semblant d'être une gamine ordinaire, ignorante, et immature, et de ne pas comprendre ce que lui voulait le Pontife. Il se trouvait dans une nouvelle salle, que Zélyie n'avait jamais vu, et n'aurait de toutes façons jamais pu imaginer tant les richesses et le luxe étaient impressionnants.

    - Oh, jeune enfant! Tu es déjà de retour? Et si tôt le matin! Tu dois mourir de faim, veux tu manger..?

    Le vieux Pontife avait un sourire éclatant d'hypocrisie et de blancheur. Étonnant pour un gros lard dans son genre, se disait la petite. En tous cas il n'était pas question de refuser. Et puis, c'est pas tous les jours qu'elle pourrait prendre son petit-déjeuner dans la grande basilique Ithafan.

    - Bonjour. C'est gentil à vous, Monsieur. Je veux bien.

    Le Pontife fit signe à la servante qui avait emmené Zélyie jusque là de leur apporter de la nourriture. Il ne posa aucune question, et regarda la jeune séphiroth avec un grand intérêt.

    - Monsieur, je pense savoir à quoi vous pouvez bien penser. C'est au sujet de Wingel, n'est-ce pas..?

    Le Pontife ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais fut interrompu par la servante qui revenait avec un nombre impressionnant de nourriture. La fillette était très bien élevée, contre toute attente, mais si elle ne s'était pas retenue, elle aurait bien pu dire " Pour deux personnes seulement??" en hurlant. Elle chassa de son esprit les personnes qui avaient du mal à ses nourrir, qui vivaient dans la rue, avant de se focaliser sur le Pontife de nouveau.

    - Oh, des oeufs brouillés. C'est ce que je préfère. Pas toi ?

    Il avait éludé la question de la jeune enfant avec brio, et Zélyie avait encore du mal à se faire à cette idée. Mais ça ne se passerait pas comme ça, ça c'était certain.

    - Merci.. Vous n'avez pas ré..


    - Non, je t'écoute, je pense que tu as d'autres choses à me dire à ce propos. Ton discours d'hier était bien mené mais très léger..

    Zélyie rassembla de fausses preuves qu'elle avait inventées pour l'occasion. Des documents "prouvant" que Wingel menait des opérations illicites, comme du trafic d'armes à feu, etc.
    Elle les tendit respectueusement au Pontife. Et attendit..
    Maintenant, il fallait penser à la prochaine action. C'était sa première mission, il était hors de question d'échouer. Pour prouver à Juezel à quel point elle était douée et méritante.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un renversement de situation inattendu...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un renversement de situation inattendu...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Confirmation : le SouthCom a organisé le renversement du président Zelaya au Hon
» Un courrier inattendu
» La situation en Bolivie tourne à la crise régionale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Continent de Digmard :: Canton d'Ithaf :: Cité d'Ithaf :: Grande basilique Ithafan-
Sauter vers: