AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles

Aller en bas 
AuteurMessage
Arawiel
Suedel - Artiste - Nature
avatar

Messages : 419
[IRL] Surnom : Eshou/Ka

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel, Elfe Lumineuse

MessageSujet: Retrouvailles   Dim 21 Fév - 15:36

À travers la cité d’Ithaf, dans une somptueuse robe blanche dansante, une jeune femme marchait. Vêtue d’un voile qui masquait l’expression de son magnifique visage, autour duquel se balançaient de longs cheveux noirs, elle semblait illuminer les rues qu’elle parcourait, à la recherche de la Basilique. Elle avait l’air agitée, et de surcroît, les sifflements qui lui étaient adressés faisaient monter en elle une tension perceptible. Ses pensées étaient complètement tournées vers son frère qui n’était repassé la voir depuis leur synode, trois ans auparavant. Il ne s’était pas excusé auprès d’elle, de l’avoir traitée comme une gamine. Cela la faisait fulminer. Elle avait toutefois décidé de venir seule. C’était une affaire de famille, qui ne requérait aucunement la présence d’une tierce personne. L’elfe avait quand même pris la peine de prendre son épée, au cas où ça tournerait mal. De plus, elle avait appris très récemment qu’il avait osé faire un coup d’état. Était-ce raisonnable de laisser le pouvoir d’un continent entier à un Suedel ? Et dire qu’il avait parlé de la sagesse de son humanité…

Nel’ arriva enfin devant la basilique. Cet immense bâtiment d’une très grande beauté s’élevait à travers les habitations. Si elle avait eu l’idée de lever les yeux, elle aurait pu l’apercevoir de loin, tellement il se démarquait des autres. Dehors, devant les portes en or massif, deux hommes montaient la garde. Ils portaient une bure violette, et leur aura semblait planer quelques mètres autour d’eux, presque effrayante. S’efforçant d’avoir l’air important, elle alla au devant d’eux, d’une démarche très sensuelle. Les deux Ëjids l’observèrent, tandis qu’elle avançait rapidement. Puis, s’arrêtant près d’eux, elle parla d’une voix douce, mais imposante :


« Je souhaite parler à Théran. C’est une affaire de la plus haute importance. »

Les soldats échangèrent un regard. Ce n’était pas courant, qu’une personne puisse appeler le Maître par son nom. L’un d’entre eux lui demanda alors de le suivre. Le grincement des portes résonna au plus profond de chaque être présent, tandis qu’ils entraient majestueusement. Les regards se tournaient vers eux. Des cardinaux, habillés de noir, parcouraient l’église, semblant très occupés. Un immense escalier surplombait le tout, vers lequel la jeune femme et l’Ëjid se dirigèrent. Il était somptueux. De gracieuses sculptures l’entouraient, tandis que ses marches de marbre montaient en éventail jusqu’à un étage moins décoré, bien que radieux. Cet étage n’était qu’un vaste couloir, long, qui semblait regrouper les chambres des moines. Tout éclatait d’une rayonnante beauté. Partout s’affairaient des cardinaux, et quelque Ëjids à l’habit si original. Ils arrivèrent enfin devant la salle du trône, qui se trouvait au bout du couloir. Le premier Ëjid frappa trois fois, avant d’ouvrir.

Wingel se tenait là, assis sur son trône majestueux. Il portait bure d’un blanc pur, presque irréel. A ses côtés, une elfe habillée d’une couleur beige clair se tenait debout, droite. Elle avait l’aura d’une Sephiroth. L’Ëjid prit la parole, devançant Nel’.


« Maître. Une femme tenait à vous voir, je l’amène devant vous… »

Arrachant son voile, Arawiel fit quelques pas vers lui, le regard plein d’une fougue qu’elle ne se connaissait pas. Elle l’observa d’un œil mauvais, et ne sut que dire toutefois. La Suedel souhaitait lui dire tout ce qu’elle avait sur le cœur, lui faire part de ses inquiétudes, lui raconter toutes les prouesses qu’elle avait accompli ces dernières années,… Au lieu de cela, elle finit par sortir une phrase pleine de remords, et d’une froideur presque perceptible :

« Je vois que tu n’as pas perdu ton temps, Thé'. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariel
Suedel - Fondateur - Tempérance
avatar

Messages : 1491
[IRL] Surnom : Bia

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 32
Espèce: Infans Deum

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 23 Fév - 23:47

Wingel inclina la tête à la vue de sa sœur, plein de respect et de politesse. Il décolla son bras de l'accoudoir doré de son trône, et visant son ëjid il lui fit signe de sortir, remuant simplement deux de ses cinq doigts, plein de paresse. Il croisa ensuite le regard de feu de Laÿna, il y lu une forte jalousie. Il s'en félicita, intérieurement, fier de voir que l'amour, même dans la lourdeur du professionnalisme et des manières, perduraient. L'analytique et stricte partie de lui qui scrutait cette scène se surprit à rire du paradoxe étrange qu'imageait cette sensation, ce sentiment. Lui qui, il y a trois ans, reprochait à sa sœur de laisser son cœur vibrer au rythme des aléas de la vie ; tentait aujourd'hui à accrocher la plus scintillantes des étoiles pour voir sa dulcinée sourire. Mais l'heure n'était ni aux ébats ardents de ces froides nuits d'hiver, ni à la longue méditation des fondements de son âme, il était hôte d'une divinité.

" Ma sœur. " Se levant, il tendit un large sourire à sa Sephiroth, se léchant les lèvres avec érotisme. Finalement, on pouvait, avec opportunisme, s'accorder une touche aphrodisiaque même dans des moments de pure délicatesse.

" Nettoyeur ?! Tu peux te retirer. " Son ton avait été ferme, sans équivoque. Le jeune ëjid, sans lever les yeux ouvrit délicatement la porte de marbre aux mille ornements dorés et s'éclipsa.

Wingel s'approcha de sa sœur, souriant, ravi en vérité de la voir ici après toutes ces années. Depuis leur dernière altercation en Asgàrd ils n'avaient même pris la peine de communiquer par télépathie —à vrai dire Wingel en avait eu besoin, une fois, mais il n'avait pas réussi. Il se méfiait tout de même, à peine avait-il senti son aura dans l'entrée de la grande Basilique, que déjà mille raisons envahissaient son esprit, toutes expliquant rationnellement la raison de sa venue. Il n'en retint que deux : une quelconque et imminente information que la télépathie ne savait plus faire partager ou une crise de nerfs. Toujours était-il qu'il prenait cette étrange salut comme une pique.


" Lorsque tu te rends chez moi, qui que tu sois, c'est Mon Père ou Sa Sainteté ; sauf pour toi, Nel'. "

Il l'enlaça sans animosité, avec fermeté et amour. Le passé n'était rien, sa mémoire intacte, ce comportement il le devait à l'essence même de son existence. Il la garda dans ses bras fins de longues secondes. Porté par l'amour fraternel et instinctif qu'il lui portait, il joignit à son accolade une longue vague d'apaisement. Il se recula, le sourire aux lèvres, il se mit à reculer, entamant sa marche avec une noble révérence. Il rejoignit calmement son trône, s'affalant dans l'exacte position qu'il avait avant la venue de Nel. Ses deux mains caressaient délicatement les deux globes de cristal qui terminaient ses longs accoudoirs en cuir. Son visage s'était terni, vidé de sa lumière séraphique, pour repenser l'arrivée de sa sœur, afin de lui répondre convenablement.

Il fit perdurer le silence. Ses yeux réanimés, ils fixaient les prunelles bleutées de sa sœur, impassible et distant. Lorsqu'il était concentré, c'est toute sa réflexion qui était peinte sur son visage. La lumière, qui de par le passé brillait dans les yeux de la Suedel l'avait quittée. Wingel en conclut qu'elle avait commencé à vivre, et que les aléas du quotidien avaient eu raison de ses rêveries incongrues. Il y fit habilement allusion, parlant d'abnégation ; tout en répondant courtoisement à sa petite provocation.


" Avec un peu d'abnégation, le travail paye très vite. Que me vaut l'honneur de ta visite, ma sœur ? "

Mais malgré toute la précaution de ses faits et gestes, l'onctuosité de ses dires et la douceur de son pardon... Il sentait sur Ithaf, un orage poindre le bout de son nez. Déjà, dans les tréfonds de son âme, il sentait une fine déchirure s'immiscer. Bientôt, des larmes couleraient, et discrètement son esprit priait pour qu'elles ne soient de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawiel
Suedel - Artiste - Nature
avatar

Messages : 419
[IRL] Surnom : Eshou/Ka

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel, Elfe Lumineuse

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 28 Fév - 18:14

Arawiel le vit s’approcher lentement, plein de grâce et de majesté. Son sourire modeste différait de son attitude vis-à-vis de ses subordonnés, et du ton qu’il employait. Il avait également l’air d’avoir acquis un certain respect de la part de ces derniers, malgré sa récente arrivée sur le trône. Il avait toutefois gardé sa touche d’arrogance, et sa mauvaise tendance de manipulateur. En effet, l’ayant rejoint en peu de temps, il l’enlaça pendant une dizaine de secondes, la serrant avec une certaine force contre lui. Elle ne put s’empêcher d’y répondre avec amour, son odeur lui ayant tellement manqué… L’aura si tendre qui émanait de lui fit perdre à la Suedel tous les sentiments haineux qu’elle croyait ressentir il y a peu. Puis se fut la déchirure, et de nouveau, il s’écarta, rejoignant son trône avec le même sourire.

Le fixant, la respiration chaleureuse, et le teint rouge, elle humait encore l’air emplit de son parfum. Il siégeait visiblement longtemps dans cette salle, puisqu’elle en était imprégnée. Ses prunelles la fixaient, et elle détourna un moment les yeux. Elle se sentait ridicule, prenant conscience que son frère était devenu un puissant monarque, à la tête d’une immense armée. Elle ne se souvenait même plus de sa présence ici. Aussi, lorsqu’il lui posa la question, elle resta coite un moment. Soufflant, essayant de retrouver ses esprits, elle se gratta la nuque et parla avec respect :


« Tu parles d’abnégation… Moi aussi, j’ai appris à retenir mes propres désirs pour me concentrer sur ma mission. Mais si je suis là... C’est principalement parce que tu m’as manqué, mon frère. »

Elle se mordit la lèvre. Ce n’était que la moitié de la vérité. Elle exigeait aussi des excuses de sa part. Elle voulait qu’ils se réconcilient, même si au fond d’elle, Nel’ savait que c’était impossible. Elle avait gardé encore trop d’animosité envers lui, qui s’était amplifiée au fil des mois. Réajustant son diadème, elle attendit une réaction de la part de son frère. Sa sephiroth semblait très contrariée de la présence de la jeune elfe. Cela lui arracha un petit sourire. Visiblement, Wingel n’avait vraiment pas perdu son temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariel
Suedel - Fondateur - Tempérance
avatar

Messages : 1491
[IRL] Surnom : Bia

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 32
Espèce: Infans Deum

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 7 Mar - 13:57

Son regard traversait les vitraux, inhibés par la lumière des cieux, ils dessinaient sur son visage, d'incongrues mosaïques. Assis dans les profondeurs de son trône, il éperdait ses sens dans les tréfonds de la logique, inhérente à la sournoise idée qui lui parvenait.

" Tu m'as manqué, toi aussi. "

Il lui sourit, puis laissa son visage sombrer en avant, tombant sous les ombres de son corps qui se levait. Nonchalamment, il finit par se retrouver sur ses deux jambes, titubant presque. Il se permit d'activer l'Émi, sondant rapidement les desseins de sa sœur. La véracité de ses propos l'étonna presque, mais la véritable raison de sa venue était au sein même de son esprit, un blanc. Le Suedel de la tempérance se mit à faire les cent pas, toujours caractérisé par excentricité de sa foulée...

" Tu as besoin de mon aide. C'est la raison de ta venue. Tu as pensé à Juezel, mais tu t'es dit que les dégâts seraient trop importants. Tu as pensé à ta sœur, mais tu savais que la méconnaissance des elfes de ses pirates les rendraient inefficaces une fois leurs navires accostés. Tu as pensé à l'Empire, mais tu sais que l'influence de Luxel est encore insuffisante pour cette mission.

Tu as besoin d'une pression politique, économique et militaire sur tout Eizanoma. Tu veux rallier tous les elfes, pour enfin pouvoir mener de front ton combat. C'est une délicate tâche dont tu m'incombes.

J'accepte. "


Il réajusta le col de ses somptueux habits, lança son bras sur son flan droit et dessina dans sa paume une fine pellicule de mana. D'un limpide mouvement horizontal il sculpta une table translucide, sans pied. Dessus il dessina Eizanoma, rien n'était omis, sa sœur était impressionnée. Il fit pousser quelques triangles rouges, aux quatre coins du continent, s'en allant même jusqu'au pôle sud ; il dessinait en fait les cœurs des arcanes des différentes espèces d'elfes. Ses doigts pianotaient sur la carte à une vitesse dépassant la raison, lentement se dessinait un échiquier géant, des pièces de partout, verts contre bleus, Wingel était les bleus, quelle ironie.

" Je commencerai par les lumineux. Je frapperai dans le cœur du patriarche pour éviter les morts inutiles. Les sombres suivront de près, je couperai les vivres que Digmard transmet chaque jour à leur cité souterraine. " Chaque fois qu'il prédisait un évènement, sur la carte une pièce avançait, une autre tombait.
" Enfin je terminerai avec les elfes de glace, en les attaquant par Infelhim, ce sera là une véritable politique d'envahissement, je tenterai d'abattre leur monarque, ou au moins de le démystifier. J'y enverrai mes plus puissants guerriers.
Le seul soucis que j'ai, ce sont les elfes incandescents, ils résident sur Digmard. Il va falloir les exiler. J'aimerai que tu t'occupes de ça, j'assurerai le voyage et son bon déroulement s'il faut.

Cela te conviendra-t-il petite sœur ? "


Dernière édition par Wingel le Mer 17 Mar - 20:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawiel
Suedel - Artiste - Nature
avatar

Messages : 419
[IRL] Surnom : Eshou/Ka

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel, Elfe Lumineuse

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 13 Mar - 13:52

La jeune elfe l’observa tandis qu’il psalmodiait. C’était étrange, on aurait dit que son frère savait lire dans son esprit. Elle se rendit compte qu’elle ne connaissait que peu les de toute sa famille. Wingel, Juezel… Et Serziel, récemment. Enfin, elle aurait le temps de penser à sa famille plus tard. Pour le moment, il fallait se concentrer sur l’instant présent, et sur le nouveau monarque qui parlait déjà de son plan. Sa stratégie était intéressante. Assaillir tous les elfes en même temps était une bonne idée, qui les forcerait à se réunir sous une même bannière.

Avec un sourire, elle fit un pas vers la table pour observer les pions qui s’affaissaient. Le continent entier pourrait rapidement être mis au courant de toutes ces actions menées par Digmard. Le problème restait les incandescents. Eux étaient séparés depuis longtemps de leurs origines. Il serait délicat de les rapatrier. Et puis, quelque chose l’inquiétait…

« Mon frère, ta théorie semble parfaite. Mais il y a un souci plus grand que le problème des incandescents.
Les Eizanomiens pourraient croire à une déclaration de guerre de la part de Digmard. Rien ne nous assure qu’ils ne s’allieront pas contre toi, et non pour leur propre survie. Toutefois, je veux bien prendre ce risque. La situation dégénère complètement entre Vastarfelhim et Yggdrasill. Les tensions verbales se sont mutées en agressions plus ou moins violentes. Une grande guerre aura bientôt lieu, et elle mettra le continent à feu et à sang.
Merci de l’aide que tu peux m’apporter. Je m’occuperais des elfes incandescents siégeant à Digmard. Je les amènerais chez nous, une fois que tu auras commencé ta pression sur les trois autres espèces. »


Elle marqua un temps d’arrêt. La gravité de ses propos la surprenait elle-même. Réunir des peuples séparés à cause de leurs différences, au prix centaines de vies… Si elle ne savait pas qu’elle en sauverait des milliers grâce à cela, Nel’ n’autoriserait sûrement pas de telles actions. Elle retira son diadème et fit face à son frère.

« Fais-moi part de toutes les avancées à propos de ce projet. De mon côté, j’essaierais de lier de fortes relations avec tous les peuples elfiques.
Espérons que c’est la bonne solution… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariel
Suedel - Fondateur - Tempérance
avatar

Messages : 1491
[IRL] Surnom : Bia

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 32
Espèce: Infans Deum

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 14 Mar - 22:32

    Laisse moi te raccompagner.
Wingel fit apparaître une coiffe blanche, ornée de son saphir au bleu très profond. Il devança sa sœur, ouvrant les deux grandes portes. Leur lente démarche laissait flotter lentement la longue et large toge impériale de l'archevêque. Sa sœur faisait quelques centimètres de moins que lui, mais l'étonnante ressemblance qui les liait suffisait à taire l'irrespectueuse curiosité de certains digmardiens. Même sortis du château, ils ne parvinrent à se fondre dans la foule. Chaque ithafan ne pouvait s'empêcher de saluer le Pontife et à chaque fois, le Pontife les saluait. Ils avancèrent tout deux, jusqu'à un grand carrosse blanc.
    N'ait crainte, les Eizanomiens ne s'opposeront pas à Digmard, ils pourront même nous compter dans leurs alliés. J'agirai dans le plus atrabilaire des secret.
    Rentre bien ma sœur, à la prochaine lune, tu seras une reine.
A la porte de la ville, elle reprit la route. Le Pontife lui ne prit pas la direction de la Basilique. Une fois que l'horizon eut raison de la silhouette de la Suedel, il se retourna vers Sinève et couru. En à peine deux heures il était arrivé. Il se dirigea vers le siège du Consulat, métamorphosant sa tenue, optant pour une tunique plus fine, de couleur pourpre plus féline, plus conforme à l'image qu'on pouvait se faire de son style magique. Il se retrouva alors au milieu du conseil de Sinève, tous l'attendaient. Deux généraux de l'armée du Salut les avaient rejoints. Wingel commença par saluer poliment tout le monde, présentant rapidement la raison de sa venue. Tous se contentaient d'acquiescer de la tête, sirotant leur petit verre tout en griffonnant quelques notes timides sur un parchemin. Enfin, l'un des généraux de l'AS semblait dubitatif.
    [Kertaïl] Et ça va nous mener où tout ça ? Certes on va pas perdre beaucoup d'hommes, peut-être même que l'on finira par toucher encore quelques esprits... Mais les Elfes sont des alliés historiques de notre peuple, ce serait brûler énormément d'encre et de lignes d'Histoire. Tout ça pour gagner la reconnaissance d'un peuple qui jamais n'abandonnera ses nurses, qui jamais ne deviendra suediste.

    [Simoné Evinicé] Les elfes incandescents nous ont bien rejoints, Général.

    [Théran Azhar / Wingel] Les elfes incandescents sont ici pour la liberté donc ils jouissent, ils vont repartir. Cette guerre n'a pas pour objectif de convertir tout un peuple. Vous allez trop vite en besogne, messieurs. Général, ma guerre n'a qu'un seul but, faire exploser cette coquille imaginaire qui entoure le continent d'Eizanoma. Les elfes ont besoin de prendre conscience qu'un monde, à l'extérieur de leurs frontières, existe.
Les consules avaient des avis qui différaient, mais restaient des hommes d'une intelligence rare. Il leur suffit d'une subtile intonation de la part de Wingel, pour comprendre les fondements de cet assaut sournois. Ils comprirent que le messie préférait garder quelques éléments sous silence et qu'indubitablement cette bataille s'avèrerait déterministe. Tous s'entendirent pour prendre une petite pause. Ils ré-attaqueraient la suite de la réunion après quelques communications radios.

Ils s'échangèrent quelques regards, se rassirent dans le calme et la discipline. Les deux généraux de l'état-major avaient déjà donné quelques ordres logistiques à leurs colonels. Les consules avaient affrétés quelques armes et quelques vaisseaux spécialement pour l'occasion. Tous refermèrent leur cahier rouge respectif d'une même main. Une grande décision de prise, dans la plus limpide des discussions. La confiance et la dévotion qui liaient ses hommes étaient indestructibles et profondes. Ils se targuèrent ensuite de quelques sujets bien moins contraignant et passionnant. Tous finirent par se saluer, simplement, et retournèrent à leur quotidien. Seul Théran et les deux généraux prirent la route d'Ithaf. Là-bas, la grande intendante avait déjà préparé la grande réunion, le début des tacites hostilités était dans vingt-quatre heures.

Les trois individus les plus puissants d'Ithaf, surpassant même les Grands Conseillers passèrent la nuit dans le train qui liait les deux plus influentes villes du globe. Lorsqu'ils arrivèrent enfin dans les sous-sol de la Basilique, les trois Sephiroth de Wingel, deux colonels de l'armée du Salut et la grande intendante de l'ordre les attendaient. Deux écrans télévisés permettaient à Wingel de communiquer avec les équipes de Nettoyeurs en mission au sud du Ruchaneim.
    Mesdames, messieurs. Généraux, Colonels, Commandants et Capitaines. Nous organisons une frappe chirurgicale. Une guerre plus emplie de minutie que de sang. Il nous faudra œuvrer dans le secret, avec la plus grande des prudences et surtout l'anonymat absolu. Je veux quatre équipes de trois individus chacune.
    Vous devrez frapper en des points stratégiques et influents, vous devrez tuer, faire dans l'impressionnant et le terrifiant.
    Êtes-vous prêts à livrer une guerre de glace rouge ?
    Si courte et éphémère qu'elle alimentera les plus noires légendes pendant encore des millénaires ?
    Si intense qu'elle explosera le rubis en des myriades de scintillements écarlates ?
    Êtes-vous prêts à traverser les mers, terrer notre étendard pour alimenter secrètement notre soif de pouvoir ?
    Songez à ce sang d'hérétiques elfiques qui bientôt nourrira nos lames et nos boucliers.
    Sentez les froides vibrations de leur peur entrer en résonance avec nos manas...
    Plongez dans les méandres de la guerre, dans les dédales obscurs d'un monde où nous ne sommes que des ombres, teignez vos âmes d'un gris livide et partez sans ressentiment à la conquête d'un autre joyaux.
    En avant, Chevaliers du Salut !!



    Yes, your Highness !
Dans l'onctuosité de la nuit, chacune des pièces maîtresses du Théisme de Sued quittèrent la salle. Aux quatre coins du globe, les ultimes préparatifs commençaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Continent de Digmard :: Canton d'Ithaf :: Cité d'Ithaf :: Grande basilique Ithafan-
Sauter vers: