AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Tyéris [sephiroth] finie

Aller en bas 
AuteurMessage
Tyéris
Prosélyte
Tyéris

Messages : 262
[IRL] Surnom : Kiara

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 23
Espèce: Sephiroth

Tyéris [sephiroth] finie Empty
MessageSujet: Tyéris [sephiroth] finie   Tyéris [sephiroth] finie I_icon_minitimeLun 22 Fév - 11:30




Identité

  • Nom : Sous peu qu'elle en est un, elle ne le connait pas.
  • Prénom : Tyéris
  • Sexe : Féminin
  • Race : Monstre EGM
  • Espèce : Sephiroth
  • Age, Taille, Poids : On suppose la vingtaine...pas plus de 25 ans en tout cas. Mesure 1m70 et ne pèse pas plus de 55kg.



Profil

  • Description physique :

    Ayant vécu la moitié de son existence en pleine nature, sa musculature a évolué en conséquence : puissant, pouvant travailler pendant longtemps, elle a l'endurance et la force, pouvant courir sur de long kilomètre et cela sur ses deux bras et deux jambes car c'est ainsi qu'elle court le plus vite. Entre ses jambes sa queue fine mais touffue au bout sert de balancier, de sorte qu'elle ne perd jamais l'équilibre.
    Elle est assez souple pour pouvoir venir gratter ses oreilles avec son pied.

    Tyéris [sephiroth] finie 210

    Elle est vêtue de d'une cape épaisse d'une fourrure blanche, un peu grisâtre sur l'extérieur, au touché extrêmement doux et duveteux C'est une défense efficace contre le froid bien qu'elle n'est pas le besoin de réguler la température de son corps, elle doit juste veiller à ne pas se transformer en glaçon. Sous sa cape, c'est des morceaux de tissus anarchiquement maintenus contre sa peau par des morceaux de cuirs, un peu violacés. Autour de ses tibias elle a nouée de la fourrure mais a laissé ses pieds nus... et quels pieds ! appelons cela plutôt des pattes, recouvertes de fourrures avec des coussinets épais et des longues griffes noires. Cette partie animale chez elle s'est située en dessous de ses genoux. Ses mains sont biens semblables aux humains bien qu'elle ait les ongles plus longs et dur.

    Tyéris [sephiroth] finie 110

    Passons maintenant à son visage. Il est semblable à celui des humains, un nez petit, des yeux en amandes d'une couleur bleu acier, des lèvres roses ... ses cheveux sont d'un blanc pur, comme ses cils par ailleurs. Tyéris possède une mâchoire puissante, ses molaires peuvent aisément briser des coquilles et ses canines sont particulièrement aiguisés. Ses oreilles... sont animales, couvertes de duvet, elle n'en possède qu'une paire, l'autre semblable n'est qu'une fantaisie accroché au casque d'argent aux pierres précieuses qu'elle aurait trouvé quelques part on ne sait où. Sous sa frange se cache deux petites cornes qui viennent parfois poindre entre ses cheveux, mais elles ne semblent pas pousser plus, ou alors, Tyéris les retirerait dès qu'elles sont trop grandes. On peut supposer également que c'est juste les mues annuels qu'elle garde ensuite dans une petite sacoche de cuir sur sa hanche. Elle garde su elle une longue lance de 2 mètres fait en os d'animaux.

    Parlons de sa toilette, il faut bien dire qu'elle est un petit peu crasseuse... mais ne sent pas spécialement mauvais, à vrai dire elle sent simplement ce qu'elle mange et heureusement pour les gens qui la croise, elle mange toujours des choses comestibles. Elle se lave parfois dans ses cours d'eaux mais en absence de cet élément elle fera sa toilette avec sa langue. En gros malgré les caractères animales de son physique, elle reste globalement humaine aux formes plutôt généreuses et lascives, avec des traits agréables et une poitrine moyenne mais ferme.

    Tyéris [sephiroth] finie 310


  • Description mentale et morale :

    Sauvage est le premier mot pour la qualifier, elle devient hostile si quelqu'un a une attitude agressive envers elle, elle peut sentir la peur mais aussi la cruauté ce qui la rend particulièrement consciente de la nature véritable des gens. Dès que l'on a gagné sa confiance, il est presque impossible de la perdre, elle est fidèle mais paradoxalement solitaire, elle vous suivra donc de loin. Ayant vécu la plupart de sa vie en meute avec des Amness'Igeladine elle sait communiquer avec la faune de n'importe quel environnement, enfin communiquer avec un grand mot, elle maîtrise juste les codes de la vie animale tel que : danger, parade pour impressionner, la territorialité... ce n'est que récemment qu'elle a inclue à son vocabulaire le Terrillian après avoir quitté les Mont Craquettis, dans les plus hauts sommets là où trouver de l'air devient très rude et que la neige et la glace recouvre la roche et la flore comestible. Cependant ne vous attendez pas à une conversation...

    Elle n'est pas matérialiste, elle juge d'abord si elle peut en avoir quelconque utilité, et sinon, elle le laisse tomber. Tyéris pour un monstre EGM est intelligente, curieuse, on peut la trouver ignorante car elle n'a pas encore montrer sa capacité d'adaptation et d'apprentissage pleinement. Elle est assez bornée et réessayera plusieurs fois quelques choses jusqu'à y parvenir, ce caractère fonceur lui a valu quelques altercations avec des terrans, rare cependant, elle ne s'approche d'eux que pour les voler. Et en parlant de vol, elle n'a aucune conscience du bien ou du mal, elle agit plus selon la nécessité de survie.

    Parlons magie, enfin mana...enfin vous voyez où je veux en venir. Et bien elle ne le saura pas, elle sait juste se servir et non expliquer, considérant cela comme naturel, d'ailleurs elle n'a pas nommé ses techniques... les noms sont plus la caractéristique de l'attaque en elle même. A cause de son instinct animal, elle ne supporte pas le feu...mais aussi est guidée par les cycles naturels de mue,et aussi de reproduction. Cependant rien n'indique chez elle qu'elle est déjà répondue à ses chaleurs.

    Passons à la nourriture, elle serait omnivore, et pourrait ainsi se nourrir un peu de tout. Ses goûts sont assez variés, elle mange les fleurs, les petits animaux crus, certaines herbes et des fruits ainsi que des glands et autres féculents. Elle n'a absolument aucune réticence vis à vis de la nourriture cuisiner, elle préfèrera ça même ! mais s'il vous plait ne lui faite pas manger épicé, elle tomberait malade ce qui a du lui arriver plusieurs fois après avoir volé de la nourriture à des voyageurs.

    Une dernière chose à propos d'elle : Tyéris est particulièrement charmée par la musique. Cela peut la détendre en moins de quelques secondes.



Fiche Technique

  • Équipement : Une lance en os
  • Style de combat : Semi distant quand elle utilise sa lance sans vraiment de technique, c'est plutôt tout fait et s'arranger pour frapper l'ennemi et se défendre quand il attaque. Elle peut aussi se battre en rapprocher avec ses griffes.
  • Style magique : Basé sur le renforcement physique
  • Techniques :

    Sang Froid : Les monstres ont cette faculté de n'avoir le sang chaud, ils n'ont donc jamais besoin de réguler la température de leur corps. La seule chose dont ils ont à se méfier c'est les changements d'états de leur tissue, et pour les y aider, il y a la mana. La seule énergie dont leur corps a besoin pour sa survie dans des conditions extrêmes c'est donc un peu de mana.
    Aptitudes Physiques Hors-Normes : les monstres sont des produits de différentes expériences plus ou moins volontaires, mais dans 90% des cas, ils sont dotées d'un système organique différent ou ayant muté. Cela leur offre différentes particularités plus ou moins exceptionnelles : ils courent plus vite, mais peu longtemps, ils sont plus forts, mais plus fragiles, ils sont difformes, mais modulables.
    Nyctalopie : la quasi totalité des monstres ont la capacité innée de voir aussi bien dans la pénombre qu'en plein jour.
    Excroissance : il n'est pas rare d'observer des monstres avec des membres en plus : bras, griffes, cornes, tentacules et caetera... Il s'agit d'une seule excroissance. Dans le cas contraire, il faut ajouter 1 ST par membres ajoutés. Ici, deux petites cornes et une longue queue.

    Prédateur invétéré (2st) : Les Monstres s'avèrent généralement être de très bons chasseurs. Ils peuvent entrer dans une sorte d'état second, qui leur permet d'oublier la plupart de leurs besoins vitaux, comme le sommeil et la nourriture, pendant la durée de la traque. Ils ne se concentrent que sur une seule chose, et elle occupe toutes leurs pensées. Une fois l'action terminée, l'épuisement est proportionnelle à la retenue engendrée.

    Cannibalisme rétrospectif (3ST) : En dévorant leurs victimes, certains Monstres ont la capacité d'en apprendre sur le mode de vie de leur proie. Par la suite, ils pourront plus aisément chasser un individu de la même espèce, ou essayer de comprendre un peu mieux leur raisonnement.


  • Technique Spéciale (TS) :

    Hurlement (1st): Pousse un grand cri strident qui peut faire évanouir tout individu à moins de 5 mètres et étourdir tout individus à moins de 15 mètres. Cette technique prend +10 mètres de portée si dans un tunnel.

    Fureur neigeuse (1st) : Dans leur habitat naturel, les Amness'Igeladine utilisent la neige en battant violemment le sol de leurs pattes pour soulever un nuage opaque les masquant de la vue de leurs opposants. Elles peuvent ensuite fuir ou attaquer. Tyéris peut utiliser la même technique mais avec sa queue.

    Griffe de roche (1st): Vient racler le sol avec sa patte arrière pour soulever des éclats de roche/glace/poussière et les jeter sur l'ennemi.

    Griffe plongeante (2st): Tyéris effectue un saut dans les airs assez prodigieux pour descendre en piqué sur l'ennemi et lui asséner un coup de griffe arrière. Cette attaque peut être combinée avec l'élément glace mais demande un st de plus.

    Renforcement externe (2st) : Laissa sa mana parcourir sa lance soit pour la rendre plus résistante soit plus tranchante.

    Morsure Glacée (3st) : Tyéris broie entre ses dents une mue de ses cornes qui possède le même pouvoir que les Amness'Igeladine, et l'injecte par une morsure sous forme de salive dans le corps de l'adversaire, peut glacer le sang d'un membre entier et le rendre inutilisable pendant un certain lapes de temps.

    Fureur (3st) : Laisse la mana parcourir une partie précise du corps pour augmenter la force considérablement, peut ainsi tordre le fer mais aussi briser la roche et les plus particulièrement les os. contrainte : ne peut pas l'utiliser plus de 5 fois par jours.
    [/i]


_________________
Tyéris [sephiroth] finie Signat13


Dernière édition par Tyéris le Lun 22 Fév - 20:16, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyéris
Prosélyte
Tyéris

Messages : 262
[IRL] Surnom : Kiara

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 23
Espèce: Sephiroth

Tyéris [sephiroth] finie Empty
MessageSujet: Re: Tyéris [sephiroth] finie   Tyéris [sephiroth] finie I_icon_minitimeLun 22 Fév - 13:33

Biographie ( attention gore sur certain bord )

  • Histoire :

    1ere partie : naissance

    Savez vous qui vous êtes ? si vous êtes vraiment le fils de votre père ? s'il n'y a pas un peu de votre oncle en vous ? c'est une question à laquelle on répond souvent sans grande sincérité, poussé par une affection débordante pour nos géniteurs, poussé par la foi parfois, cependant soyez sûr que Tyéris ne vous ment pas, vous pourrez même plonger votre esprit en elle, si simpliste enfant : elle ne sait pas qui elle est, et n'a pas jamais vraiment cherché à le savoir. Ceci est la première partie de sa vie, et elle commence comme tout être par la naissance.

    Après être née, elle sait qu'elle a vécu. Où exactement ? oh cela ! elle l'ignore. Elle ne se souvient que d'une pièce grise et sombre, des murs de pierre et de métal, lorsqu'elle s'appuyait contre les barreaux, ceux-ci lui écorchaient sa peau. Il n'y avait pas une seule fenêtre, ni même un courant d'air pour porter la chaleur ou les sons. Le temps semblait en permanence immobile là bas, elle ne parvenait à se souvenir de qui lui apporter à manger, la gamelle était juste là, remplie d'une sorte de bouillie nauséabonde dans laquelle elle apercevait parfois un ongle encore entier, et affamée, elle s'évertuait à racler avec ses dents la peau encore accrochée dessus, ainsi que la chair restant sur les os. Parfois la faim était si insoutenable qu'elle gobait l'os pour donner à son estomac grain à moudre. Lorsqu'elle avait soif, elle devait lécher la glace sur le mur du fond, et se disait parfois qu'elle avait un peu de chance, car dans les cellules à côtés, on pouvait entendre parfois des dents greloter, et d'autres couiner à cause de leurs membres amputés par le froid. Tyéris n'avait pas froid, et c'est peut être pour cela qu'elle était en meilleure condition que les autres.

    Dans cet endroit qui était son partout et nul part à la fois, les surveillants ne lui parlaient pas, ils sifflaient juste en ouvrant la porte et la guidaient à travers des couloirs, on ne se souciait pas de l'éduquer, et pourtant elle avait déjà 4 ans, ne savait pas parler, comprenait à peine ce que l'on voulait qu'elle fasse. Ils la faisaient courir pendant de long kilomètres jusqu'à ce que ses jambes ne soient plus capable de la porter, ils faisaient des prélèvements...des expériences... et quoi de plus normale pour une EGM ? encore fut-elle au courant de ce qu'elle était. Une année passa encore comme cela, et dans ce couloir de la mort, des plaintes nouvelles venaient, des corps disparaissaient le long de l'allée et elle reconnaissait celui qui grelottait la veille, depuis toujours, Tyéris avait été la seule à ne pas quitter ce couloir, la seule à ne pas avoir changé de cellule.

    Un jour comme un autre, elle observa que la nourriture ne venait pas, et le lendemain fut pareil, le lendemain d'après aussi... des gémissements se faisaient entendre de plus en plus fréquemment : faim, soif, froid, faim, soif, faim, faim... après une semaine les gémissements commencèrent à ne plus trop se faire entendre, jusqu'au silence... le monstre couché sur son flan se demandait si elle allait finir par ne plus gémir, elle aussi, la mort elle connaissait, et en même temps elle ne connaissait pas... après tout pour connaître cela, faut-il encore savoir ce qu'est être vivant. Survivant deux jours de plus en léchant la glace au fond de sa cellule, même en ne faisant que cela à s'irriter la langue, une chance s'offrit à elle ainsi que à deux autres survivants. Une coupure de courant, du à une raison qui leur était inconnue. Les portes métalliques s'ouvrirent seules, et c'est timidement qu'elle sortit dans le couloir pour voir ses congénères. Surpris, inquiets, ils se tolérèrent cependant pour un festin, mangeant les cadavres des autres prisonniers. Ces corps maigres n'ayant plus que la peau leur étaient peu nutritifs, mais c'était la faim, et l'instinct de survie qui leur dictaient leurs conduites. Reprenant des forces jusqu'à être repu, ils sortirent de ce labyrinthe morbide avec personne pour les arrêter : les scientifiques étaient tous partis, elle devait avoir 4 ans ou 5 ... allez savoir, et elle découvrait pour la première fois le monde extérieur :

    Au sommet d'une montagne, sortant des ruines, elle observa autour d'elle avec peur et en même temps, avec exaltation ! l'air frais lui fouettait le visage, elle pouvait faire plus de 15 pas devant elle sans heurter un mur, le sol était recouverte d'une sorte de glace molle, et tout n'était que lumière, cela lui en faisait même mal aux yeux. Devant ce spectacle de couleur infini, Tyéris versa quelques larmes, sans comprendre ce qui lui arrivait. Son cœur avait juste envie de pleurer.


    2nd partie : famille

    Quels sont les critères d'une famille ? les liens de sang ? l'affection ? alors on peut dire que cette petite meute était sa famille, et particulièrement, cette femelle.

    Tyéris marchait dans la neige, elle lui donnait une sensation extrêmement agréable aux chevilles, ce n'était pas froid, juste frais, comme une brise. Sans s'en rendre compte, elle se mit à courir, et dévaler la montagne. Après un couché de soleil, elle arriva à un endroit où la neige se faisait plus rare, et s'y arrêta. Un sentiment de peur l'avait envahi, et en dessous cet épais manteau de douceur, que se trouvait-il ? guidée par son instinct, elle rebroussa chemin, et remonta vers les hauts sommet, jusqu'à toucher les nuages, à mordre dedans comme si elle pouvait vraiment les manger. Cet époque était l'insouciance, elle resta quelques mois ainsi, parcourant les étendues blanches et grattant la neige pour manger l'herbe juteuse mais amer dessous.

    Ce ne fut qu'après un peu d'errance, qu'elle aperçut leurs silhouettes au loin. Majestueux et immense pour une si petite " fille " comme elle, ils avançaient dans un groupe de 10 individus, l'ayant visiblement repéré mais ne prenant garde à une si petite créatures. Si à ce moment là Tyéris n'avait pas poussé ce jappement, sans doute jamais sa mère adoptive ne se serait arrêté. La silhouette s'immobilisa et regarda dans sa direction. Méfiante d'abord, elle attendit d'entendre un second jappement pour changer de direction sous l'œil intrigué du reste de la meute. L'intégration fut plutôt difficile bien que, l'enfant possédait la même odeur qu'eux, mais elle gardait une autre odeur sur elle, dérangeante, on aurait dit de l'humain, on aurait dit... sans doute vit-elle passer les plus belles années de sa vie, grandissant à vue d'œil, ils lui apprirent à chasser les rongeurs, et parfois des proies un peu plus grosse, ils lui apprirent à survivre dans ce milieu, et chaque printemps, elle buvait elle aussi un peu du lait maternelle. La question d'identité ne se posa plus, elle était eux, depuis sa naissance, elle était eux.

    Des années s'étaient écoulées comme l'eau d'un fleuve, elle devait avoir 18 ans, peut être plus, et n'avait jamais quitté le plus profond des monts, suivant le petit groupe qui voyait naissance et mort, si bien que le groupe restait toujours très mince, incapable de grandir. Tyéris suivait sa "mère" comme l'oisillon, et ce qui devait arriver depuis longtemps arriva, disparation et vie... ce fut une mort des plus banales, comme tout être vieillissant, elle n'allaitait plus depuis quelques années et s'était mal remise de sa précédente couche, le corps inerte se confondait avec la neige blanche et le monstre resta à ses côtés, enfouie dans sa fourrure à attendre son réveil. Le reste de la meute s'en alla, car rester en place était prendre le risque de se laissait voir. Une semaine passa, et Tyéris était seule. Elle venait de comprendre le sens de la vie et de la mort, la vie c'était quand on pouvait encore suivre la meute, et la mort c'était quand on se couche à terre pour dormir pour toujours, sa mère ne se réveillerait pas, pas plus que ses camarades du laboratoire dont elle avait dévoré les carcasses. Elle n'osa pas dévorer sa mère même si la nécessité de survie le lui demandait, trop de sentiments en elle pour cela... mais elle prit la fourrure de sa mère, et l'emporta avec elle. La meute était partie, et la solution lui vint comme une évidence, bravant son instinct animal d'Amness'Igeladine, Tyéris descendit les Craqueti.


    3eme partie : errance

    Il est difficile de savoir comment elle ressentit la mort de sa " mère ", ni cette nouvelle solitude. C'est quelque chose qu'elle ne peut pas vous expliquer avec des mots, et ni même avec des larmes, car aucune larmes ne sortirent de ses yeux. Quelle insensible fille me direz-vous ! et pourtant n'est-ce pas un monstre ? cependant non, ce n'est pour cela qu'elle ne pleura pas, mais plutôt car elle n'était que revenue à la case départ, comme lorsqu'elle avait quitté le laboratoire... seule dans la neige, à regarder les jours passer. Cette solitude n'était pas triste, ni même joyeuse, elle était ce qu'elle était, elle était là. C'est surement cette solitude qui la décida à descendre, à avancer vers , les villes plus particulièrement Infelhim qui est la plus proche d'elle. Elle se terre à l'extérieur, chasse tout ce qu'elle peut, vole tout ce qu'elle peut également, et parfois se faire apercevoir avant de s'enfuir. On la trouve parfois sur le toit d'une maison, elle écoute les conversations, et sa mémoire retient les mots, essayent de comprendre leur signification.

    " Je...suis...Tyéris..."

    Ses yeux bleus acier s'écarquillèrent, et elle comprit enfin qu'elle n'avait jamais été sa mère, ou pas totalement, elle avait été un peu de sa meute, et un peu de ceux qui habite les villes, de ceux qui font beaucoup de bruit, dont on sent presque toujours de l'hostilité, elle faisait partie aussi de ceux qui s'entretuaient sur les petites routes pour la chasse au trésor. Tyéris posa ses mains sur son casque et ferma les yeux avec un air de souffrance. Elle n'avait fait que survivre jusqu'ici, maintenant, elle se sentait en besoin de communiquer. Elle attendrait l'occasion patiemment tout en glanant des informations, des informations qui l'aideraient peut être à comprendre toutes ces choses qui dans le monde, lui étaient inconnues, incompréhensibles, étranges... et peut être qu'un jour elle retournerait sur la montagne, pour revoir la meute... un jour....

    Songeuse, le monstre se terra sur un tas de neige blanche, se confondant avec les glaces éternels. Son errance ne faisait que commencer...


_________________
Tyéris [sephiroth] finie Signat13


Dernière édition par Tyéris le Lun 22 Fév - 14:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tyéris [sephiroth] finie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FT d'Amy (finie)
» Lia pas finie
» « Attention l'Océan, j'arrive ! » [FINIE]
» La guerre est finie
» Yaka M.Onéyet (Finie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Fiches technique :: Fiches Techniques en Activité-
Sauter vers: