AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naissance

Aller en bas 
AuteurMessage
Valymir
Néophyte
avatar

Messages : 24
[IRL] Surnom : Eshou - Ka

MessageSujet: Naissance   Ven 5 Mar - 14:26

La chaleur est écrasante, omniprésente. Le vent chaud et puissant balaye les dunes de sables qui s’érigent à perte de vue, dominantes et seules. Le paysage n’est que sable jusqu’au plus lointain des horizons. Le soleil haut perché dans le ciel dispense sa chaleur avec force, l’azur bleuté s’étiole dans toute sa splendeur. Aucun nuage ne se risque dans cette immensité coupée entre ciel et terre.
Une quiétude sans pareille règne en maître, le silence est bercé par les hululements du vent, un calme spécifique au désert, imperturbable, léger et véloce.
Au gré d’une dune, le sol se met à vibrer légèrement, le tremblement s’accentue peu à peu, un bruit sourd et d’un coup un objet cylindrique pouvant contenir un homme émane du sol avec rapidité. Il s’extirpe des sables avec hargne fuse en l’air et s’écrase quelques mètres plus loin, lorsque l’engin touche le sol sablonneux, la baie vitrée tenue par des arceaux métalliques, saute et tombe sur le coté. Un liquide étrange, visqueux s’échappe de l’objet s’étalant sur le sol avec lenteur.
Au creux du liquide repose une forme…Une silhouette humaine. Les attaches qui la retiennent, cèdent une à une. Le tuyau enfoncé dans sa bouche s’échappe…Il est libre.

Il se sent bousculé, prenant conscience de sensations étranges sur ce qui lui sert d’enveloppe. Sa vision est floue, sa respiration s’accélère. Il a froid. Puis il tombe sur un contraste légèrement jaunâtre, la vitre devant lui saute et une chaleur étouffante s’infiltre dans l’habitacle. Son pouls s’accélère…La sensation de chaleur est incroyable, elle court sur sa peau, s’infiltre dans son corps et le brûle de l’intérieur. La lumière qui flash sur ses yeux est ignoble, une douleur atroce le foudroie. Il sent la douleur courir sur son corps. Quelque chose sort de sa bouche et d’un coup il ne respire plus.
Il ouvre la bouche maladroitement, la refermant aussitôt comme pour happer quelque chose qui n’existe pas. Puis son instinct reprends le dessus, ses paumons se gonflent, c’est brûlant, cela s’infiltre en lui de manière puissante, il a du mal. Suffoque puis sa respiration reprend un rythme normal. Ses paupières clauses ne sont pas encore ouvertes. Il ne comprend rien son cerveau reçoit de multiples signaux créant une puissante cacophonie douloureuse dans sa tête.
Il bat des paupières et la lumière lui redonne douleur et souffrance. Puis un choc électrique le parcourt, expulsant sa masse dans le sable. Le contact change, le froid se transforme en chaleur, il se sent mal, son estomac rejette quelque chose, sa bouche s’ouvre maladroitement et un liquide épais en sort. Un voile noir investit son esprit et il sombre, inconscient.
Combien de temps s’écoule ? Des minutes, des heures…Des jours peut-être ?
Il revient à lui, une douleur ahurissante continue à lui vriller la tête, ses yeux s’ouvrent avec lenteur, c’est toujours aussi flou mais la douleur s’apaise. Il sent quelque chose pesé sur sa jambe, quelque chose qu’il ne reconnait pas…Il ne comprends rien.
Puis il ouvre la bouche, des larmes coulent sur ses joues alors que sa tête s’élève de quelques centimètres…Puis un hurlement étrange perce le silence, il hurle de manière hirsute. Il est là, pleurant, hurlant, desséché, nu, seul au milieu du désert…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawiel
Suedel - Artiste - Nature
avatar

Messages : 419
[IRL] Surnom : Eshou/Ka

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel, Elfe Lumineuse

MessageSujet: Re: Naissance   Ven 5 Mar - 15:19

Le soleil du désert d’Arahas planait haut, loin dans le ciel. La presqu’absence de vie, l’immensité des plaines de sable, la chaleur suffocante,… Tout ici n’était que vierge paysage, monotone et invivable. On y croise quelque cactus, carcasse, accordant une petite touche originale à cette terre dépourvue d’hospitalité.

Neliin y méditait. Elle avait choisi cet endroit pour la raison évidente qu’elle n’y serait jamais dérangée. De plus, pour elle qui était immunisée contre les effets néfastes du désert, cet endroit était tout à fait accueillant. Et puis, ses compétences désertiques n’étaient pas suffisamment développées à son goût. Et pour cause : créer une oasis lui coûtait un mana exponentiel que concevoir une mare dans une prairie dans un climat tempéré.

Après plusieurs heures passées sur sa méditation, elle s’accorda une petite pause en se relevant. Elle s’envola tranquillement, appréciant la brise à plusieurs mètres au-dessus du sol. Elle ferma ses yeux couleur ciel, avant de les rouvrir subitement, un cri désespéré parvenant à ses tympans. L’hurlement ressemblait au premier cri des nouveau-nés, avec toutefois une voix bien plus grave, et une profondeur rarement atteinte. Intriguée, elle se dirigea vers la provenance de cet appel.

Elle tomba sur un jeune homme nu, pleurant recroquevillé dans le sable brûlant. Sa curiosité vivement piquée, elle descendit rapidement avant de se poser avec une parfaite allégresse, et d’observer le corps. Musclé, semblant avoir subi de vives séquelles, l’être semblait tout à fait humain. Cependant, l’aura qu’il dégageait inspirait un vide incohérent, et totalement déconcertant. S’il ne bougeait ni ne criait, on aurait pu le confondre avec un cadavre très récent.


« Eh bien, tu sembles vraiment mal en point. »

Usant de sa magie semi-divine, la Suedel s’activa. S’élevant à quelques centimètres du sol, ses paupières closes, elle leva les bras. Le sol sembla trembler sur une large aire, le sable laissant place à de l’herbe fraîche et douce. Un trou se forma près de l’humain, et s’enfonça dans le sol, pendant que de l’eau apparue de nulle part le remplissait progressivement. Enfin, tout sembla se calmer. Ariel se reposa, restant debout, redevenue normale. Tout s’était passé en quelques secondes, et elle avait usé de près d’un dixième de son mana. Elle parut complètement satisfaite, car l’oasis qu’elle venait de créer n’était pas banale. Pourvue d’arbres à fruits et d’eau, elle serait un repos pour chacun.

Enfin, elle regarda de nouveau le jeune homme, s’avançant vers lui. Elle parla d’une voix douce, avec un sourire amical :

« Tu as bien de la chance d’être tombé sur moi… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valymir
Néophyte
avatar

Messages : 24
[IRL] Surnom : Eshou - Ka

MessageSujet: Re: Naissance   Ven 5 Mar - 21:52

Tout était devenu douleur et souffrance, un gouffre prenant, envahissant de toute part l’être qui gisait à moitié mort. De sa gorge émanait les hurlements étouffés, les larmes coulaient pour aller s’assécher sur le sol. Peu à peu il sombrait dans la folie.
La douleur qui fracassait sa tête à chaque instant était le plus insupportable, sa vision floue demeurait un panel de couleurs indescriptible, maelström de toutes choses, indistinctes, informées. Puis quelque chose apparut devant lui, quelque chose de nouveau qui n’était pas là avant. Quelque chose d’étrange, son attention se porta sur cette chose. Sa respiration était lourde, la douleur se fit moins vive, son attention se mua en concentration, sa vision se troubla plus amplement et s’adapta quelques peu, devenant plus précise. Ces cris et ses pleurs cessèrent. La bouche pâteuse, légèrement entrouverte, il fixait cette nouvelle chose avec intérêt. Il ressemblait à un cadavre. Il y eut un nouveau son, un tintement cristallin étrange à toutes les choses qu’il avait vu.
Puis cette forme bougea et les couleurs changèrent, se firent plus vives, il s’affola quelques peu, gesticulant alors qu’il tombait légèrement dans la terre meuble, il allait de nouveau hurler lorsqu’il sentit un puissant bien être le saisir. Une nouvelle palette de sensations se dessina. Sa vision floue devint plus précise dans son ensemble et il discerna beaucoup de choses. La douleur viscérale qu’il ressentait se mua en satisfaction puis sa tête se fit moins lourde et là ce fut une explosion de couleurs, de choses qui se dessinait sous son regard stupéfait. Des formes belles et harmonieuses, une étendue d’un bleu profond, le vert dominait l’ensemble, un air frais et revigorant courait sur sa peau. Il vivait de nouveau. L’eau remontait jusqu’à sa taille, il resta prostré là pendant quelque secondes, ses bras se levèrent de manière désordonné et il observa ses mains. Puis quelque chose se déclencha en lui, ses deux bras retombèrent mollement sur le sol, il tenta de bouger mais n’y arriva pas. Puis ses deux mains le poussèrent au plus proche de l’eau. Sa tête tomba sur le coté, et il bu d’une façon étrange. Il happa délicatement le liquide et puis se mit à boire à tout va, suffoquant presque. Sa vision était claire et limpide, il voyait un enchaînement de couleurs et d’éléments qu’il ne comprenait pas. Puis il y eut une lueur, une lueur incandescente, lumineuse et profonde qui occupa son champ de vision. Il détourna la tête et fixa la forme qui le faisait face, elle baignait dans une lumière étrange. C’était cette chose qui avait émit des sons incompréhensibles. Son regard se fit intense, ses pupilles se dilatèrent alors que la teinte dorée de son regard était parcourue d’étincelles bleuâtres. Il devenu intense et profond, sa respiration calme et légère soulevait sa cage thoracique au fil de ses inspirations, ses yeux ne quittait plus cette forme baignant de cette lumière parsemée de légers reflets rougeoyants et vert azuré. C’était étrange, elle était en hauteur. Plus haut que lui. Il ne comprenait pas pourquoi. Ou tout du moins il assimilait cette chose.
Ses deux bras se plièrent et ses deux mains prirent appui sur le sol. Puis il leva son buste relevant la tête, il n’était toujours pas à la même hauteur. Instinctivement ses jambes entrèrent en action, ses genoux plièrent et prirent appui sur le sol. Lentement et de manière totalement désordonné il tenta de se relever mais échoua, manquant de tomber dans l’eau. Puis il renouvela l’expérience avec plus d’aplomb. Il ne savait pas vraiment ce qu’il faisait, mais il souhaitait comprendre pourquoi sa vision assimilait le nouveau rapport de taille. Il ne se sentait ni grand ni petit, mais ça demeurait tout à fait étrange qu’il ne capte pas la même ligne que cette chose. Il se hissa après plusieurs secondes sur ses genoux le buste droit. Ses deux bras gigotèrent quelques secondes mais rencontrèrent le vide, son équilibre était dérisoire. C’était impensable que cette homme ne sache rien…Il paraissait découvrir le contact de son corps et sa gestuelle. Sa masse se stabilisa, il était pratiquement au même niveau, il ne manquait pas grand-chose, ses yeux plissèrent légèrement et il scruta la forme devant lui, tentant de comprendre la différence qui l’animait. Finalement sa jambe plia et se releva, son pieds toucha le sol et prit appui avant qu’il tente de se relever complètement. Dés que son genou entra en action, il faillit perdre l’équilibre et se ravisa. Tout son être était concentré sur cette chose qu’il assimilait de secondes en secondes, il voulait faire comme cet élément qui lui faisait face.
Il était là, un genou à terre, en position de serment, la lueur du soleil donnait à son regard quelque chose d’unique dans le contraste de son ombre qui s’étalait devant lui. Le liquide qui le recouvrait avait séché laissant plusieurs plaques blanches ça et là. Ses cheveux étaient collés à sa peau dans une épaisse tignasse sèche. L’eau avec laquelle il était entré en contact quelques minutes plutôt ruisselait le long de son corps de manière lente. Ses attributs génitaux de taille restaient à nu couvert de crasse. Seul son regard semblait avoir gardé une beauté naturelle, voir inné.
Gonflant ses poumons, il s’appuya sur sa jambe ayant un appui au sol et usa de ses deux mains pour hisser l’autre. Il était debout. La douleur élança à nouveau sa tête mais il n’y fit pas attention, il découvrait encore de nouvelle chose dans cette position. Le monde qui l’entourait paraissait plus grandiose. Il n’eut que quelques secondes pour contempler le spectacle, il voulut bouger mais perdit instantanément l’équilibre et s’appuya contre la forme devant lui. Le poids de l’homme entraîna la chose contre le sol. Il ne comprenait pas, qu’est que cela pouvait bien être ? Il était dessus et avait retrouvé sa position originelle. Mais il sentait quelque chose d’étrange, un contact qui électrisait son corps. Cette chose demeurait l’élément le plus étrange qu’il n’ait jamais vu jusqu’à présent. Il restait là, prostré, appuyé contre cette forme dont il ignorait tout. Son regard posé sur le sien, contemplatif…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arawiel
Suedel - Artiste - Nature
avatar

Messages : 419
[IRL] Surnom : Eshou/Ka

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 32
Espèce: Suedel, Elfe Lumineuse

MessageSujet: Re: Naissance   Dim 14 Mar - 15:31

La Suedel observait avec attention cet être qui semblait si fragile, et si faible. Ses tentatives pour se lever furent toutes un échec. Il semblait être incapable même de se tenir debout, comme s’il découvrait son propre corps. Quelque chose n’allait pas. Il semblait pourtant tout à fait mature, d’après son physique. Elle le regarda s’acharner, lui qui tentait avec passion de l’imiter. Il parvint finalement, au bout de plusieurs expériences, à mettre un genou à terre. Nel’ fut d’autant plus impressionnée. Si cet être découvrait en effet son corps, il avait une capacité à s’y adapter surprenante : un bambin mettait plusieurs mois avant de parvenir à se tenir debout. Cet être parviendrait à se lever dès son potentiel premier jour. Sa nudité ne dérangeait en rien la jeune Suedel, même si la position érotique qu’il avait prit aurait excité plus d’une demoiselle. Lui non plus, ne semblait avoir aucune honte. Il tenta alors de se lever. Puis de faire un pas. Tout se passa alors très vite. Il s’agrippa à elle en perdant l’équilibre, sa jambe s’étant dérobée sous lui. Bien plus corpulent qu’elle, il l’entraîna dans sa chute. Se retrouvant ainsi sur elle, ils se contemplèrent, leur regard fixé sur celui de l’autre.

Ils restèrent ainsi, dans cette position plus qu’étrange, durant quelques secondes. L’eau glissait du corps de l’homme – s’il en était un – atterrir sur les vêtements de l’elfe, quand elle ne s’évaporait pas avant à cause de la chaleur étouffante du désert. Rapidement, Nel’ reprit ses esprits et posa ses mains sur son torse pour le faire rouler à terre, avant de se relever rapidement, les joues rouges. Clignant des yeux, elle réajusta ses vêtements avant de se retourner vers lui. C’était un être si étrange, et si… vide. Les yeux qu’elle avait pu observer durant un court instant lui avaient semblé si profonds, emplis de mystère. Quelque chose naissait dans son esprit. Une idée qu’elle pourrait mettre en œuvre avec son aide. Si elle arrivait à lui apprendre ses valeurs, et ne croire qu’à elles, il pourrait faire un allié infaillible. De plus, sa musculature et la profondeur de sa pensée pourrait faire un tacticien de choix. Lentement, elle s’approcha de lui et tendit son bras, pour l’aider à se relever.


« Mon nom est Neliin. Peut-être ne comprends-tu pas ce que je te dis, mais je t’apprendrais tout ce que tu dois savoir. Je t’en donne ma parole. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valymir
Néophyte
avatar

Messages : 24
[IRL] Surnom : Eshou - Ka

MessageSujet: Re: Naissance   Lun 15 Mar - 15:22

Le panel d’émotions succinctes qui passait au travers de son esprit se différenciait par couleurs étant incapable de parvenir à les exprimer autrement. C’était profondément étrange d’appréhender ce moment. Rapidement, alors que l’être reposait sur le Suedel, son esprit se focalisa sur son propre système. Sa connaissance inexistante n’arrivait pas à définir concrètement ce qui se produisait en lui et autour de lui mais pouvait le comprendre. Un paradoxe incroyable mais pourtant bien réel. Les différents changements organiques et spirituels qui s’accomplissaient donnaient à son esprit une multitude d’éléments.

L’être sur lequel le corps musculeux du garçon reposait répondit, le poussant sur le coté. Il roula quelques peu et s’échoua à même la verdure récemment crée. Son esprit émergeait au fil des secondes, ca il le sentait. Des ondes nouvelles le parcouraient de secondes en secondes. Des ondes de conscience, il prenait conscience de sa perception. Elle évoluait selon l’angle de sa vue et il comprit alors que ce qu’il voyait avait une existence. Reportant son attention sur l’être avec qui il avait son premier contact, il remarqua des réactions étranges chez lui. Puis elle créa une nouvelle fois des sons incompréhensibles.

L’être en question avait tendu son bras comme si il attendait quelque chose. Valy observa son bras quelques secondes et son regard se reporta sur les jambes de l’être. Son esprit analysa la chose comme une nouvelle donnée d’existence, puis son regard descendu sur ses propres jambes. Comprenant le rapport d’équilibre musculaire, il se hissa de nouveau, avec plus d’aisance que ces précédents essais. Puis finit par se retrouver debout. Il restait silencieux, regardant le bras toujours tendu en tentant de comprendre ce que cela voulait dire. Il tendu à son tour, son propre bras, imitant la Suedel et observa la réaction.

Puis voyant que rien n’arriva, il se redressa, prenant conscience que ses jambes le maintenait debout. Il esquissa un pas en avant et réussit à se tenir. Ses bras jouant sur son propre équilibre. Il marcha quelques pas et se tourna vers l’être qui était présent, en faisant un signe de tête interrogateur. Il attendait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naissance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naissance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Continent de Ruchaneim :: Contrées de Ruchaneim :: Désert d'Arahas-
Sauter vers: