AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'aube du changement

Aller en bas 
AuteurMessage
Anubis
Néophyte
avatar

Messages : 25

Feuille de Personnage
Guilde: Aucune
Niveau: 1
Espèce: Homonculi

MessageSujet: A l'aube du changement   Dim 21 Mar - 14:44

A l'aube du changement

C'était bien dissimulé derrière de lourds nuages grisâtres que se levait l'astre solaire, emplissant l'air d'une confuse teinte Acajou. Un monstrueux oiseau d'une taille irréaliste s'envola depuis la cime de son clocher, dans un croassement a glacer le sang du plus brave des hommes, battant des ailes maladroitement. Les ruines, prisonnières de leurs corps de pierres décrépies, s'étendaient en long et en large le long de la route rongée par l'usure. Quelques carcasses métallique d'on-ne-sait quelle invention folle trônaient ici et là, parfois renversées au pied d'un amas de roches usées décrochées par blocs entiers des murs de ce qui semblait être autrefois une petit ville modeste et paisible. Des morceaux de ferrailles rouillées s'échappaient des entrailles de la terre, tendant leurs extrémités dégradées vers des cieux qui visiblement regardaient ailleurs. Un gros insecte de la taille d'un poing humain défilait sur un mur poussiéreux en laissant derrière lui une trainée humide. Un petit vent sec soufflait avec ardeur entre les colonnes brisées de la ville antique perdue dans les ruines de Ruchaneim. Dans ce paysage désolé et inhospitalier, Anubis regardait avec un expression morte le gigantesque volatile prendre la route du ciel, avant d'empoigner dans sa main une solide barre de fer rouillé qu'il venait de trouver sur le sol. La faim lui tenaillait le ventre, tout comme la soif, et son regard se tourna vers l'insecte qui grouillait toujours mollement sur le mur. Un coup sec et rapide lui suffit a venir a bout de la carapace de la bestiole, et dans un grondement d'estomac, Anubis empoigna sa proie.

...

Le feu eu beaucoup de mal a prendre d'assaut les morceaux de bois que l'Homonculi utilisa pour réchauffer son mets de choix. Mais après beaucoup d'effort, ce fut avec satisfaction qu'il vit les flammes dévorer lentement les petites buches taillées grossièrement. L'insecte avait été embroché sur une branche, et cuisait a présent au dessus de timides flammes. La fragrance de la créature cuisant fut tellement agréable au nez d'Anubis qu'il sentit monter en lui une salive tenace et affamée. Tandis qu'il s'affairait a jouer les cuisiniers de fortune, son esprit s'attarda sur l'immense oiseau qui nichait dans une tour en ruine. Il aurait tout donné pour pouvoir chasser cette bête, et se régaler de sa chair. Soudain, un crépitement se fit entendre dans la carapace de son repas. La bestiole était prête.

...

Un premier coup de mâchoire eu raison de la peau dur et indigeste qui couvrait le corps de la drôle de créature. Sept jours qu'il demeurait dans les Steppes, marchant le long des anciennes routes du commerce a la recherche de la civilisation. Il ne savait ni où aller, ni comment. Il n'avait plus aucun souvenir de ce qui l'avait poussé a se rendre dans ces lieux macabres, où seuls les créatures les plus horribles pouvaient survivre. Était-il lui aussi une créature ? Il avait bien ce bras... Un second coup de mâchoire, et il pu avaler un morceau inattendu de chair noire. Comme un enfant perdu, Anubis errait en quête d'une âme qui vive, mais il n'eut jusque là que la présence d'insectes et de volatiles... Il voulait savoir, et il voulait paradoxalement oublier. Confus dans ces pensées, son regard se perdit , hagard, dans l'horizon masqué par les bâtiments oubliés.

...

Était-il seul dans ce monde ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garand
Prosélyte
avatar

Messages : 150
[IRL] Surnom : Enguy

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 8
Espèce:

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Dim 21 Mar - 17:58

Et si Anubis cherchait une âme vivante, il eut bien de la chance car il put en trouver deux. Cela faisait quelques jours que Garand avait traversé la Mer, Me'a ne s'était plus manifesté depuis qu'il était sur ce nouveau continent. Elle gagnait cependant du pouvoir, et elle reviendrait plus puissante que jamais. Au cœur des ruines de Ruchaneim se trouvait un gamin. Un petit Homme qui sautait de roches en roches à la recherche de nuisibles qu'il pourrait se mettre sous la dent. Les instincts primaires du Monstre étaient revenus, et quoi de mieux qu'une forme enfantine si jamais il tombait sur un quelconque être humain ? Ses lèvres étaient pleines de sang, et lorsqu'il flaira une odeur autre que la sienne, et celle de la mort, il fit disparaitre ce sang. Il ne pouvait se permettre de jouer le méchant. Ce continent allait lui appartenir ... Bientôt. Avant, il devait chercher. Chercher des informations. Mais sur quoi ? Seule Me'a le savait ... Et elle ne lui dirait pas tout de suite ...

Au sommet d'une colline, au sommet d'un village pas vraiment intact se tenait une silhouette. Elle regardait en direction de Garand, mais elle ne l'avait pas encore vu ... Peut être cette silhouette était elle aveugle ? Ou effrayée ... Et si Me'a l'avait mené la sans qu'il le sache ? Et si cet homme était un ami de Me'a, mais que Garand ne le savait pas ? Ce n'était pas impossible. Mais peu probable. Garand n'était pas le plus idiot des monstres ... Il était midi passé. La silhouette devait avoir faim si elle n'avait pas mangé ... Le soleil entraînait à présent sa descente dans les cieux. D'ici une huitaine d'heures, il serait couché ... Bonne ou mauvaise nouvelle ? Les deux sans doute. Car si à ce moment Garand ne pourrait plus voir, il ne pourrait plus être vu ... Et ça jouerait en sa faveur ... Une idée lui vint. Le Monstre saisit une dague rouillée qui trainait dans un meuble détruit. Ça ferait une arme de fortune pour un "enfant solitaire". Pour ce gamin qu'il était. Depuis sa maison, il se faufila sur la route, et repartit en marchant, droit vers la silhouette. Il n'avait pas peur. C'était un grand guerrier !

Comment s'était-il égaré ? Il improviserait. Garand commençait à connaitre l'improvisation. Plus tard, il pourrait intégrer une troupe de théâtre ... Et facilement ! Cependant le monstre n'était pas un grand stratège. Et seule Me'a y aurait encore pensé ... L'apparence qu'il avait prise était celle d'un enfant de Digmard, pas de Ruchaneim. Est ce qu'on voyait la différence ? Peut être la teinte de la peau et la forme du visage ... Au moins un peu ... Mais la silhouette était elle suffisamment maligne pour voir ce détail étranger ?


[Ça fait presque un an que j'ai pas RP, faut pas m'en vouloir si c'est pas encore tip-top ...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Néophyte
avatar

Messages : 25

Feuille de Personnage
Guilde: Aucune
Niveau: 1
Espèce: Homonculi

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Mar 23 Mar - 16:45

Tandis que fondaient les couleurs célestes sur son visage indolent, Anubis songeait avec intensité a ces questions qui semblaient dévorer ses os de l'intérieur, tant elles étaient secrètes et pourtant ô combien décisives. L'Homonculi avait vu quelques silhouettes durant ses sept jours de pérégrination, mais elles n'avaient vraiment rien d'humain. Leur peau était décharnée, décrépie, et elles étaient courbées comme des animaux sauvages, dont elles imitaient les cris les plus terribles. De nombreuses fois, il fut surpris par l'une de ses créatures, mais trop craintives, toutes prirent la fuite, épargnant a Anubis quelques combats dont il ne se serait peut-être pas sortit indemne. Malgré la perte de sa mémoire, quelques détails étaient restés intacts dans sa tête, comme l'existence d'êtres intelligents dont il avait limité le contact pour préserver ce qui lui restait de vie. Pourtant, il était incapable de dire quand en avait-il vu un pour la dernière fois. Sept jours ? Peut-être une Vingtaine ? Plusieurs années ? D'autres fois encore, c'était la simple vue d'un objet qui semblait ramener a la vie ses souvenirs, comme le jour où il vit une vieille épée rouillée sur le sol poussiéreux. Cette même épée qui lui rappela qu'il avait été autrefois traqué par une poignée d'hommes qui voulaient sa mort sans conditions. Ce qui expliquait sans doute pourquoi était-il resté dans l'ombre du monde.

Un petit roulement. C'est ce qui attira son attention. Un petit bruit d'une petite pierre qui roulait sur le sol granuleux. Pensant a un petit animal, ou encore même a l'une de ces créatures hideuses, il tourna son regard terne vers la route, et ne vit rien de plus que le silence, et les particules poussiéreuses flotter en l'air, soulevées par un vent discret comme un assassin. Pourtant, les veines d'Anubis semblait se mouver dans son corps, et quelques impulsions lui lancèrent son bras intrus. Il y avait du Mana par ici, matière mystérieuse dont se nourrissait son coté monstrueux. Plus inquiet, l'Homonculi se leva du sol en jetant près des pierrailles le pique de l'insecte, et glissa sa main a sa ceinture. Il avait là un revolver qui trônait a ses cotés a son réveil, il y a sept jours. Sans gestes brusques, il empoigna la crosse, et la retira lentement de la lanière de cuir. Même les créatures inhumaines n'avait pas en elle une dose pareil de Matière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garand
Prosélyte
avatar

Messages : 150
[IRL] Surnom : Enguy

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 8
Espèce:

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Mar 23 Mar - 17:31

Garand continua son ascension. La silhouette venait de lui jeter quelque chose. Quelque chose qui était censé l'effrayer et le faire fuir ... Mais c'était un gamin, il était curieux. Très curieux. Ainsi, l'enfant qu'était le Sans-visages s'arrêta, brandissant de toute sa fureur, sa colère et sa peur sa dague. La voix que prit le Monstre était parfaite. La voix d'un enfant de 10 ans.

-Qui êtes vous ?

Les deux "hommes" étaient seuls dans les steppes. Un petit écho vint répondre à l'enfant. Faible, certes, mais présent. Les cheveux de l'enfant, mi-courts et noirs étaient sales et peu coiffés. Tout juste une main ou deux passées dans les cheveux. Ses habits n'étaient plus si intacts que ça. Son pantalon de lin était déchiré au niveau des talons essentiellement, et sa chemise n'était pas propre. Pas du tout. Garand savait qu'à distance il ne pourrait rien faire. Si il devait tuer cette personne, il devait s'en approcher en se faisant passer pour un ami. Une fois sur sa proie, jamais elle ne pourrait se défendre. Mais là ... Il n'avait pas l'avantage. Maintenant, qu'allait répondre la silhouette ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Néophyte
avatar

Messages : 25

Feuille de Personnage
Guilde: Aucune
Niveau: 1
Espèce: Homonculi

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Ven 26 Mar - 16:18

Il apparut comme apparaitrais la pluie sur les ruines ocres qui dressaient leurs formes abimées vers une voute céleste bien cachée. Soudainement, et sans prévenir. Et pourtant, il était bien là, devant Anubis, tendant avec un regard froncé un petit coutelas rouillé qu'il devait certainement avoir trouvé parmi les décombres. Un enfant.

Anubis, bien qu'encore affaibli et désorienté par son amnésie, réfléchissait vite. Bien que le doute l'avait effleuré, il était quasiment certain que l'enfant n'était pas l'une de ces créatures grouillantes qu'il avait put percevoir ces sept derniers jours. Il n'en avait pas les courbes. Et il avait parlé ! "Qui êtes-vous ?", tels étaient les mots prononcés par le petit homme, comme un appel aux réponses qui tourbillonnaient dans le cerveau de l'Homonculi.

La crosse de son revolver dans la main, il ouvrit la bouche, comme pour parler. Mais aucun son n'en sortit. Il refermât la bouche, hagard, et laissa son regard voguer sur les haillons de l'enfant. Depuis quand était-il là ? Et pourquoi ? Songeur, le regard perdu sur les chevilles du petit être, il fit une deuxième tentative, plus convaincante.

- Je suis Janniter... Ton nom, petit ?

Son bras se gorgeait lentement de tout ce Mana perdu en l'air, jusqu'à ce que plus une particule de la précieuse toxine ne l'entourait. Son bras, bien mit en évidence, semblait avoir prit des couleurs plus claires, plus vivantes. Comme s'il avait trouvé alors une nouvelle vitalité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garand
Prosélyte
avatar

Messages : 150
[IRL] Surnom : Enguy

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 8
Espèce:

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Dim 28 Mar - 11:45

Le bras de l'étranger se gorgeait de Mana, Garand pouvait le sentir. Il continua à s'approcher de cet homme étrange. Cela faisait environ 3 jours qu'il errait dans les steppes et n'avait mangé que des rats et autres créatures plus petites que lui ... ne d'autres termes, il n'avait pas été très bien nourri. Le petit garçon baissa légèrement sa garde. La voix lui paraissait humaine. Avec une assurance déconcertante, l'enfant parla.

-Moi, c'est Key'lan. Tu fais quoi ici, Janniter ? Y a pas de villes dans le coin ...

Il n'y avait effectivement pas de villes proches. L'enfant avait erré dans les steppes et avait parcouru plusieurs kilomètres sans rencontrer une seule forme de vie à peu près humaine. Rien de civilisé et d'intact ... Rien. L'autre était peut être d'apparence humaine, mais son bras ... Il ne l'était pas. Garand regarda plus attentivement. Visiblement, ce bras n'était pas le sien ... Il n'avait pas la même teinte. Ni la même fluctuation manatique. Mais il pouvait se tromper ... Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu de Mana différent du sien. Presque un mois ...

L'Homonculi n'avait que succinctement répondu à sa première question. Il ne lui avait pas demandé son nom, mais qui il était ... Etait-ce voulu ? Dans cet endroit abiotique, toute forme de vie était un danger potentiel. Et souvent même, une mort potentielle... En face de l'enfant, se trouvait peut être le plus sanguinaire des monstres ... Impossible de le savoir. Et après tout, peut être que l'enfant était le plus sanguinaire des monstres, lui aussi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Néophyte
avatar

Messages : 25

Feuille de Personnage
Guilde: Aucune
Niveau: 1
Espèce: Homonculi

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Dim 28 Mar - 14:33

Anubis leva les yeux vers un ciel encombré et menaçant. Pas un oiseau, pas un insecte ne circulait plus dans la voute céleste, comme s'ils avaient fuient un grand danger. Était-ce lui qui avait éloigné les créatures aussi soudainement ? Il ne parvenait pas a l'expliquer. Et cet enfant était toujours là, devant lui, le regard calme et le ton tiède. Il y avait en cet enfant quelque chose d'inquiétant. Sous le choc de cette rencontre soudaine, l'Homonculi ne l'avait pas ressentit, mais a présent, il pouvait percevoir comme un frisson parcourir sa colonne vertébrale. Non, il en était certain, quelque chose ne tournait pas rond sur les Steppes. L'air prenait lentement une vile odeur de mort fraiche et sauvage. Profondément ancrés en lui, les instincts bestiaux d'Anubis lui soufflaient de se méfier d'un petit garçon seul et perdu au milieu des Ruines, et pourtant aussi serein et confiant.

...

Un petit vent souffla lentement les cheveux de l'amnésique. Son regard gris se braqua sur le visage impassible de celui qui se faisait appeler Key'lan, et comme une traitrise de ses propres traits, il fronça légèrement les sourcils, dévoilant sa suspicion. Très lentement, comme doutant de ses mouvement, il leva son bras humain, celui-là même qui tenait fermement le revolver qui siégeait a ses cotés a son éveil. Se refusant de répondre a la question de l'enfant, il lui répondit par une autre question :

- Je... Bon sang...Qu'est-ce qu'un gosse fait ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garand
Prosélyte
avatar

Messages : 150
[IRL] Surnom : Enguy

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 8
Espèce:

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Dim 28 Mar - 16:17

Anubis venait lever son bras. Il avait mis du temps à répondre. Et encore, il n'avait répondu que par une question... Il ne voulait pas dire qui il était. Garand devrait l'amadouer autrement. Le revolver était pointé sur lui ... Il fallait tenter le tout pour le tout. Ses yeux étaient braqués sur la main tenant l'arme à feu. le moindre mouvement de l'index, et il se jetterait sur le côté. La MANA parcourut tout le corps de l'enfant, Anubis put la sentir. Pas la voir, mais la sentir ... Et en quelques secondes, une dizaine tout au plus, se tint devant lui une réplique parfaite de lui même ...

Deux "Janniter" se tenaient à présent dans les steppes, ils étaient face à face. Garand eut un large sourire, un de ces sourires sadiques qu'ont les tueurs en série juste avant un meurtre. Allait il tuer son clone ? Sans doute pas ... Pas aujourd'hui, sinon, il ne rentrerait jamais en ville. Le faux Anubis n'avait pas d'arme, il laissa tomber sa dague rouillée et ouvrit la bouche. Il dut s'y reprendre à deux fois pour pouvoir émettre un son. Seulement voila, le son était parfait ... Ce n'était plus la voix de Key'lan, mais celle de "Janniter" ...


-Je suis comme toi, en effet, tu vois je suis ton ...

Garand dut s'interrompre. Le retour à la civilisation dans le but de se créer un avenir venait de rappeler un des démons du monstre. Me'a était de retour. Et avec la puissance qu'elle avait accumulée, la totalité de l'entretien avec Anubis se ferait sous son contrôle. Les mains d'Anubis, encore contrôlées par Garand se portèrent à sa tête et il se frappa dans le but de faire sortir cet esprit malsain. Une goutte de sang perla sur sa tempe et glissa jusqu'à son menton. Le reste du sang resta bloqué dans les cheveux.

-Ne reviens pas !

Puis tout fut calme. Le faux Anubis ne bougea plus d'un iota. Du ciel, quelques gouttes commencèrent à tomber. La pluie était très fine. Pour le moment en tout cas. Les pluies des Steppes n'étaient pas connues pour êtres calmes ... Elles étaient plutôt connues pour être violentes, et assez souvent, acides ... La voix d'Anubis revint.

-Pardonnez cet autre esprit qui habite ce corps, il ne pense qu'à manger ... Les rats, faut dire que c'est pas bien fameux. Je me présente, Me'a, le bras droit, le bras monstrueux d'Anubis s'avança, griffes écartées. Il voulait lui serrer la main.

Le changement de personnalité, et d'apparence avait du lui sembler étrange ... Mais Me'a souhaitait se faire un ami. Enfin quelqu'un qui pourrait rallier sa cause ... Sa cause ... Quelle était-elle déjà ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Néophyte
avatar

Messages : 25

Feuille de Personnage
Guilde: Aucune
Niveau: 1
Espèce: Homonculi

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Sam 3 Avr - 9:09

Anubis ne comprenait pas dans quel bourbier il venait de se plonger, mais une chose était certaine dans son esprit encore fébrile : C'était là la chose la plus incroyable qu'il avait jamais vu. L'enfant, devant lui, qui avait stoïquement gardé son calme jusqu'à présent, venait de mouvoir ses traits dans un tremblement. Presque instantanément, le petit Key'lan aux visage enfantin venait de prendre l'apparence d'un homme qu'Anubis connaissait parfaitement. La sienne.

Comme une décharge électrique, cette vision cauchemardesque fit reculer de plusieurs pas l'Homonculi, incertain de ce qui allait se produire. Quel monstre se trouvait devant lui, et allait-il tenter de le tuer ? Anubis n'eut pas le temps de trouver des réponses a ces questions, car déjà, Key'lan reprit la parole. Mais ce n'était plus la voix angélique d'un petit garçonnet. Non, il avait la voix ferme et sèche de son double.


-Je suis comme toi, en effet, tu vois je suis ton ...

Coupure. La créature face a Anubis se stoppa net, et son regard se perdit dans le vide de ses yeux. Que se passait-il ? Encore une curiosité nouvelle qui se tramait sous les yeux confus de l'être au bras-intrus, impuissant et sans doute même un peu effrayé. Comme un dément, le nouvel Anubis frappa avec violence le crane pale de l'Homonculi, ou plutôt le reflet de son être. Étrange sensation que de se voir comme dans un miroir. Il fallait dire que l'Homonculi ne s'était vu ailleurs que dans de boueuses flaques trompeuses jusqu'à aujourd'hui. Alors que Key'lan se frappait avec la violence de trois hommes sur sa propre tête, le sang coula de ses plaies fraiches. Il baragouina quelques mots que ne put comprendre Anubis, puis, sans crier gare, redressa la tête avec un petit sourire serein. Pourtant amical, ce sourire n'eut pour effet que d'ébahir plus encore Anubis, qui ouvrit les yeux plus grand encore. Il ne voulait qu'une chose. Lever son arme, et tirer. Tirer, jusqu'à ce que la mort emporte cette...chose. Pourtant, quelque chose semblait l'en empêcher. Une force invisible, mystique et instinctive.

-Pardonnez cet autre esprit qui habite ce corps, il ne pense qu'à manger ... Les rats, faut dire que c'est pas bien fameux. Je me présente, Me'a

Key'lan, ou plutôt Me'a, s'approcha de lui avec calme. Pourtant, jamais Anubis n'avait été aussi méfiant, et aussi tendu. Du moins, c'est ce qu'il pensait. La créature qui avait encore l'apparence de l'Homonculi lui tendit une main brunâtre et griffée. Il voulait...une poignée de main. Incapable de définir si la main monstrueuse en était la cause, ou simplement les réactions irréalistes de la bête, mais Anubis recula vivement en voyant cette main approcher, un air de dégout bien distinct sur le visage. Il ne savait que dire.

-Tu... Éloigne-toi ! Ou je tire !


Il avait en lui une force nouvelle. Il se souvenait qu'il possédait une arme en main, et qu'il était en position de force.

-Tu m'a dit que les villes étaient loin d'ici ! C''était une ruse ? Ne ment pas !

(Désolé du temps mit pour poster ça, je n'ai vraiment plus d'inspiration, ces derniers temps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garand
Prosélyte
avatar

Messages : 150
[IRL] Surnom : Enguy

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 8
Espèce:

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Sam 3 Avr - 10:44

Le monstre en face de Me'a se montrait agressif. Il avait peur. C'était l'effet voulu, la peur de la première rencontre liée à une amitié menait au respect ... Ou à la crainte, dans le bon sens ... Me'a était à peu près contente d'elle. Anubis recula de quelques pas, serrant un peu plus son arme. Me'a observait chaque mouvement. Elle était prête à esquiver le coup, et à fuir ensuite. Mais elle se devait de rester attentive sans lâcher sa proie. Si jamais elle voulait le manger ... Son bras n'avait pas l'air bien appétissant.

-J'ai dit, enfin, le Monstre a dit, je cite : "dans le coin". Autrement dit, faut plus d'un jour de marche pour atteindre la ville la plus proche. Et pour ne pas te mentir, la plus proche est à trois jours de marche, si on considère que tu n'as pas besoin de beaucoup dormir la nuit ... Sinon, comptes en quatre. Voire cinq ... Tout dépend de ton allure. Mais en moins d'une semaine, nous pouvons rallier la prochaine ville.

Me'a avait insisté sur le "nous" de sa phrase. Elle impliquait ainsi une alliance, presque une amitié ... En tout cas, un esprit de camaraderie. Le bras monstrueux était toujours tendu en avant. On ne refusait pas l'amitié d'une ancienne entité céleste. On ne la refusait jamais ! Me'a devrait penser à ne pas donner son vrai nom une fois en ville ... Ses anciens ennemis la cherchait sans doute. Même si elle ne savait ni qui ils étaient, ni ce qu'ils faisaient ... Me'a affichait toujours le même sourire, le sourire d'Anubis, certes, mais un sourire amical. Refuser l'amitié de soi-même ... Etait ce réellement possible ?

Le Monstre ne reviendrait pas avant que Me'a atteigne la ville, quoi qu'il arrive. Le voyage à deux, s'il devait se faire, serait sur. Le monstre tendait les oreilles. elle ne pouvait arrêter de regarder les yeux de Janniter. Le moindre clic ou frottement de vêtement au niveau du bras armé et elle sautait sur le côté, histoire de sauver sa peau. En tant que monstre, une simple balle ne pourrait la tuer. Sauf si elle atteignait un organe vital ... Mais les écailles de Garand protégeait les deux esprits. Me'a n'avait pas fait la demande de l'accompagner. Elle était implicite, et la main tendue semblait le seul moyen de l'accepter. Ou de la refuser.

Me'a souriait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Néophyte
avatar

Messages : 25

Feuille de Personnage
Guilde: Aucune
Niveau: 1
Espèce: Homonculi

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Sam 3 Avr - 11:43

-J'ai dit, enfin, le Monstre a dit, je cite : "dans le coin". Autrement dit, faut plus d'un jour de marche pour atteindre la ville la plus proche. Et pour ne pas te mentir, la plus proche est à trois jours de marche, si on considère que tu n'as pas besoin de beaucoup dormir la nuit ... Sinon, comptes en quatre. Voire cinq ... Tout dépend de ton allure. Mais en moins d'une semaine, nous pouvons rallier la prochaine ville.

Le monstre avait-il bien dit "nous" ? Anubis n'en doutait pas. La main humaine de l'Homonculi tenait toujours aussi fermement la crosse de son arme, mais avec moins de ferveur. D'un certain point de vue, il était impressionné. Me'a avait utiliser les mots justes, et avait clairement fait comprendre que s'il voulait arrêter d'errer comme un rat dans ces ruines défraichies, il valait mieux pour lui qu'il coopère. Enfin...dans l'hypothèse que le monstre aux tendances schizophrènes n'ait que de bonnes intentions. Si Anubis se décidait a suivre son reflet, il pourrait facilement tomber dans le premier traquenard venu. Et dans son état, il serait incapable de se défendre. Il lui faudrait des vivres, des changes, un endroit où il pourrait se reposer en paix, peut-être aussi une arme plus performante que ce vieux pistolet qu'il tenait dans la main. Tout cela, il pourrait le trouver en ville. Une fois ces conditions établies, il pourrait passer au stade supérieur, qui lui était encore inconnu.

...

Me'a tendait toujours sa main de monstre. Où, du moins, la main d'Anubis. Et la créature souriait encore. Elle était bien la seule, car l'Homonculi n'appréciait pas son double. Le sang commençait a sécher sur sa tempe, et lui donnait un aspect malveillant qu'Anubis ne se connaissait pas. Il devait avouer que s'il n'avait pas encore rebrousser chemin face a Me'a, c'est bien parce qu'il ressentait qu'il aurait besoin du monstre. Soit, s'il n'avait pas le choix, il accepterais sa proposition. Mais une chose était sure : Il ne lâcherait jamais son attention, et ne lui offrirait aucune occasion de le prendre en traitre. Quitte a garder une distance entre eux. Il jaugerait ensuite des bonnes intentions de la créature, de même que de son état mental. Il baissa prestement son arme, et la rangea dans sa ceinture. Malgré ce signe évident de paix, il se refusa a lui serra cette horrible main hostile, comme un double symbole mettant a la fois en garde Me'a de sa méfiance, mais aussi comme pour renier sa propre main monstrueux, qu'il détestait plus que tout.


- Tu serait prêt a m'accompagner jusqu'à la ville ? Très bien. Mais ne te fait pas trop d'idée. Et ne perdons pas de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garand
Prosélyte
avatar

Messages : 150
[IRL] Surnom : Enguy

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 8
Espèce:

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Sam 3 Avr - 16:31

La main ne fut pas serrée, et pourtant l'accord était conclu. Janniter et Me'a allaient voyager jusqu'à Pandemonium. Le voyage durerait environ 4 jours si Janniter devait dormir. Me'a, elle, n'avait besoin que de quelques heures de transe pour récupérer de sa journée ... Et la journée n'avait pas été fatigante. Deux heures suffiraient sans doute. Le Sans-visage retracta sa main et changea d'apparence. Janniter avait devant lui une femme d'environ 30 ans, les cheveux châtains, les yeux verts et en robe. Une robe assez longue et ample, mais nullement gênante pour un voyage ... Apparemment en tout cas.

-Nous serons à Pandemonium, la capitale de ce continent dans 4 jours ... Sauf si tu as besoin de plus de six heures de sommeil ? Avec 3 par jour, je devrais tenir. Mais toi ... Tu me sembles trop humain pour avoir un cycle de sommeil différent du leur. Je me trompe ?

Me'a commençait déjà à chercher des renseignements sur l'individu qu'elle avait en face d'elle. Si il était bavard, en répondant à cette question, il arriverait à mentionner son bras. Et alors, Me'a pourrait en savoir plus. Un membre entier sensible à la MANA. C'était ce qu'elle avait vu. En tout cas, ce qu'elle avait conclu. Le bras s'était chargé de mana. Et uniquement le bras ... Si on pouvait modifier le corps humain pour le rendre plus performant en le liant à la MANA, on pourrait créer de magnifiques guerriers ! Mais pour le moment, il fallait savoir ce que ce Janniter faisait ici. Et ce qu'était son bras ... Il semblait désorienté ... Me'a commença à marcher lentement vers Pandemonium. Vers l'est.

-Par là, va falloir suivre la route et dormir dans les ruines. Si possible à tour de rôle pour dormir. Tout dépendra de l'environnement. Je connais les plaines à force ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Néophyte
avatar

Messages : 25

Feuille de Personnage
Guilde: Aucune
Niveau: 1
Espèce: Homonculi

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Sam 3 Avr - 17:44

Comme pour parfaire a ce mystère ambiant qui émanait de Me'a, la créature modela une nouvelle fois ses traits. Et pourtant, Anubis semblait lentement s'habituer a ces changements de forme, comme s'il avait toujours été en contact avec toute sorte de drôleries de la sorte. Tout aussi lentement, l'Homonculi prenait conscience que malgré son amnésie, il avait été autrefois un être avec une histoire, un vécu, peut-être même des amis, de la famille. Les rares souvenirs vagues qu'il avait en lui semblaient plus instinctifs que bien fondés, comme des images détériorées par l'humidité. Peut-être croiserait-il un jour un être capable de lui dire pourquoi il avait décidé de faire une croix sur sa mémoire. Ou même comment l'avait-il fait. Ce serait un bon début, sans aucun doute.

-Nous serons à Pandemonium, la capitale de ce continent dans 4 jours ... Sauf si tu as besoin de plus de six heures de sommeil ? Avec 3 par jour, je devrais tenir. Mais toi ... Tu me sembles trop humain pour avoir un cycle de sommeil différent du leur. Je me trompe ?

Il y avait une étrange bienveillance dans les paroles de Me'a. Peut-être involontaire, mais Anubis fut heureux d'entendre enfin de manière concrète qu'il y avait une grande ville dans les environs, et qu'il y serait d'ici quelques jours. Ses traits se radoucirent, et il pour la première fois, il détourna son regard fusillant de la créature pour percevoir l'horizon, entre les ruines oubliées. Le regard perdu vers un paysage qu'il ignorait, il répondit a son interlocuteur :

- Il me faudra peut-être quelques heures de plus... Je n'ai plus la notion du temps.

Dire qu'il l'avait oublié aurait été plus exact. Les heures, les jours, les semaines. Quelle importance pour un homme égaré dans une terre qui lui est inconnue, et qui erre en quête d'une vie sur laquelle se rattacher. Le destin est bien ironique, car aujourd'hui, cette personne aura été Me'a. Et elle allait l'être encore pour plusieurs jours. Me'a passa a quelques mètres de "Janniter", et continua d'un pas lent sa démarche vers l'horizon.


-Par là, va falloir suivre la route et dormir dans les ruines. Si possible à tour de rôle pour dormir. Tout dépendra de l'environnement. Je connais les plaines à force ...

Résigné, Anubis suivi Me'a le long de la route. Plus de quatre jours... Cela laisserait du temps pour méditer sur son sort...et peut-être en apprendre plus sur son guide.

(On poste la suite a Pandemonium ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garand
Prosélyte
avatar

Messages : 150
[IRL] Surnom : Enguy

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 8
Espèce:

MessageSujet: Re: A l'aube du changement   Sam 3 Avr - 18:38

HRP : J'verrais demain si je continue ici ou à Pandémonium. Mais là, j'suis trop mort pour poster. Donc, demain matin Smile Sinon, envoies moi par MP les questions que ton perso pourrait me poser pendant le voyage, j'ferais de même, puis on se fera deux jours de voyage chacun en faisant quelques dialogues toussa ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'aube du changement   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'aube du changement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fin mai 550] A l'aube du changement
» Changement de tapisseries
» Changement de msn
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Une bataille à l'aube...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Continent de Ruchaneim :: Contrées de Ruchaneim :: Steppes de Ruchaneim-
Sauter vers: