AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'initation du mercenaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Laÿna
Sephiroth - Upper
avatar

Messages : 253
[IRL] Surnom : Chachou

Feuille de Personnage
Guilde: Ordre Ëjid
Niveau: 22
Espèce: Incandescents

MessageSujet: L'initation du mercenaire   Mar 3 Aoû - 19:38

L'endroit aurait pu paraître inconsciemment choisit pour installer un campement. Une yourte trônait là, seule au beau milieu d'une vallée autour de laquelle se dressait un relief abrupt, bien que peu élevé. 1 000 mètres, tout au plus, qui constituaient toutefois une imposante muraille rocheuse... ainsi qu'une configuration parfaite pour monter une embuscade ou observer ces imprudents, établis en contrebas.
Cependant, la seule personne qu'abritait cette yourte n'aurait eu aucune difficulté à faire fuir les plus sanguinaires brigands, et ce peu importe leur nombre. Quant à de potentiels espions, elle aurait immédiatement détecté leur présence. Car l'elfe qui patientait à l'intérieur n'était autre qu'une Sephiroth, être d'essence divine au service de la Tempérance.
Cela faisait d'ailleurs bien longtemps que Laÿna ne s'était pas retrouvée aussi loin du souverain de Digmard. Distance qui lui était insupportable depuis que menaçait de retentir le tocsin d'une bataille titanesque entre les plus puissants enfants de Sued. L'Ordre comptait dans ses rangs un grand nombre de brillants combattants, certes. Mais suffiraient-ils contre une Suedel? Car si ses deux sœurs attaquaient, les combattre simultanément serait de la folie. Biensur il y avait Serziel, mais combien de temps lui faudrait-il pour atteindre la basilique Ithafane?
Les mains de l'Incandescente s'agrippèrent aux draps de l'inconfortable lit de camp, pour ensuite s'enfoncer dans le matelas. Ses tremblements étaient ainsi moins flagrants. Chose inutile, puisqu'elle était seule.
Plus pour longtemps, cependant. Car elle avait senti une présence, progressant vers le campement. Il allait falloir regagner l'apathie qui lui donnait, dit-on, cet air si noble. Une expression neutre, annonciatrice d'une objectivité exemplaire dont seul un Infans Deum sait faire preuve. Mais plus les années passaient, plus elle tendait à devenir ce qu'elle était en cet instant : un masque opaque derrière lequel brûlait les émotions les plus intenses que l'on puisse éprouver sans sombrer dans la folie. Elle allait pourtant parvenir à les enfouir au plus profond de son subconscient durant les quelques minutes qui lui restaient avant que l'objet de sa venue ne la rejoigne.
Laÿna allait avoir besoin de toute son attention. Jamais elle ne faillirait à une mission que Wingel lui avait confiée.
Elle focalisa donc ses pensées sur la façon dont elle allait procéder. C'était le première fois qu'on lui confiait la formation directe et exclusive d'un apprenti Eïjid, mais cela n'avait rien de déstabilisant. Il était évident que la première chose à faire était de tester ses capacités sur le terrain.
Elle n'avait pas choisit cette localisation au hasard. Cette région comptait parmi les plus difficiles d'accès de Terra, sans être des plus dangereuses. Le danger se trouvait plutôt dans celles qui l'encadraient : le désert d'Aharas au nord, la forêt de Ruchaneim au sud. Impossible d'y accéder par la mer : ses deux côtes n'étaient constituées que de hautes falaises, si escarpées et aux parois si lisses qu'il était impossible d'y débarquer. Sans compter les puissants courants qui interdisaient l'amarrage et fracassaient les coques des navires imprudents sur les anguleux rochers qui, sans ces eaux furieuses, auraient suffit à limiter les intrépides visiteurs de ces rivages. Ainsi, plus aucun marin n'acceptait de s'y aventurer.
Pour parvenir jusqu'ici, son futur disciple avait donc dû choisir la traversée du désert le plus vaste et le plus mal famé de Terra ou la forêt dense où rôdent bon nombre de créatures sinistres, produits de la folie humaine. Ce périple en lui-même constituait un premier test.

La yourte de la formatrice n'était absolument pas conçue pour l'habitation. Un seul coup d'œil sur la quantité d'armes et de divers accessoires d'entraînements qui y étaient entreposés aurait suffit à s'en aviser. Mais vu de l'extérieur, c'était l'absence de porte et – visiblement – d'entrée qui était troublante.
Les pieds nus de Laÿna se posèrent pour la première fois depuis plusieurs heures sur le sol. Elle contourna le paravent qui tenait lieu de séparation entre cette chambre improvisée et la « salle » d'entraînement. Sa main battit l'air d'un mouvement ample et l'une des pièces de peau de dragon qui constituait la paroi se replia vers l'intérieur. Son extrémité allât se suspendre à une poutre métallique, un peu plus haut.
La fraîcheur du crépuscule pénétra dans la yourte. Bientôt suivit par un homme qui n'était absolument pas celui qu'elle attendait. Elle l'avait compris alors qu'il peinait à atteindre son refuge. En effet, une mana aussi faible ne pouvait appartenir à celui que Wingel avait voulu placer sous son aile ; une aura du niveau le plus faible que l'on pouvait trouver parmi les Ëjids. L'Odre n'avait pas vocation à faire de la charité. Jamais il ne lui aurait demander de dispenser des leçons à un individu aux épaules trop frêles pour un minimum de fructuosité. Ce ne pouvait toutefois être un ennemi : il ne se serait pas avancé aussi franchement à sa rencontre, à découvert.
Un membre de la milice théocrate, probablement un messager. Rien d'important cela dit, sinon Wingel l'aurait contactée directement. Peut-être venait-il d'un groupe de nettoyeurs intervenant dans les environs, et souhaitait qu'elle demande au Pontife de leur envoyer des renforts


« Entre. »

Effectivement. Un homme trapu, vêtu d'une sombre toge violette. Il était intimidé, mais visiblement décidé à ne rien laisser paraître. Cela dit, ce que le commun des mortels aurait considéré comme une ataraxie presque intimidante, la Sephiroth ne le percevait que comme une raideur maladroite, gouvernée par une anxiété grandissante. Elle plongea un regard impérieux dans les yeux du fidèle soldat.

« Votre Excellence... Sa Sainteté, le Seigneur Wingel, vous fait demander de toute urgence. Je dois vous conduire à Ithaf dans les plus brefs délais. »

La panique la gagna immédiatement et les pensées se bousculèrent à un rythme effréné dans son esprit. S'il y avait véritablement une situation urgente, pourquoi ne pas l'avoir contactée par télépathie? Pourquoi perdre un temps fou en envoyant un émissaire, lorsque les choses semblaient si pressantes? Car ce n'était pas un piège, elle le savait. Elle savait que l'appréhension et la culpabilité qui l'avaient ébranlée toute à l'heure n'avait rien à voir avec une quelconque paranoïa. Un véritable séisme secouait la basilique en ce moment même. Elle allait se jeter en son épicentre, et ne sera pas épargnée. Un frisson la parcourut lorsqu'elle monta à l'arrière du petit bolide aérien qui avait amené l'Eïjid jusqu'ici. Une petite merveille épargnée par la rigueur Ithafanne en la matière.

« Je vous conseille de porter le masque à oxygène que vous voyez devant vous, et de vous harnacher avec précaution. Nous serons à Ithaf dans une vingtaine de minutes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'initation du mercenaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wicaemas Lothalia [Mercenaire]
» Funeste [Mercenaire & Roublarde]
» Azrayen [mercenaire]
» Chryses de Sybrondil [Marchand et mercenaire] [KATASTROPHE]
» Mercenaire plvling

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Continent de Ruchaneim :: Contrées de Ruchaneim :: Désert d'Arahas-
Sauter vers: