AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Katzenberg

Aller en bas 
AuteurMessage
Katzenberg
Néophyte
avatar

Messages : 16
[IRL] Surnom : Katz

Feuille de Personnage
Guilde:
Niveau: 1
Espèce:

MessageSujet: Katzenberg   Lun 6 Sep - 17:08

Identité

  • Nom :Katzenberg (donne son nom plutôt que son prénom)
  • Prénom :Quentin
  • Sexe :Masculin
  • Race :Humaine
  • Espèce : Humain Génétiquement Modifié
  • Age, Taille, Poids :30 ans, 1m88, 58 kilos



Profil

  • Description physique : Katzenberg à garder une morphologie que l'on pourrait considérer de quasi-humaine, les quelques différences notables sont le résulta des expériences auquel il à accepté de se prêter. D'une taille respectable il sa carrure pourtant est loin dans n'imposer, ne pesant pas plus de soixante kilos dans ses bon jours il tient plus pour ainsi dire du cadavre d'un homme que d'un bien vivant. Ses muscles originelles le portent à peine et les mauvais traitement que son corps a subi auparavant l'ont affublé d'une légère claudication dont il ne se débarrassera surement jamais.
    Son visage aurait put être beau si il n'était pas si osseux, les pommettes saillantes, les yeux renfoncés, le menton anguleux et les veines saillant à ses tempes font de lui quelqu'un d'étrange à regarder. Mais le détail qui fait que les gens se rendent compte de son inhumanité son ses yeux, ceux ci ont perdu toute trace de coloration et sont devenus entièrement noirs en quelques jours, il aura beau tout faire pour le cacher derrière ses cheveux bruns qu'il avait long la plupart des gens le remarquaient.
    .

  • Description mentale et morale :
    Auparavant Katzenberg aurait put être considéré comme un naïf, possédant un fort esprit rationnel il à passer sa vie à servir la science dans le but de pouvoir améliorer le monde mais les récents traumatisme qu'il à subit on totalement bouleversé ses repères. Lui qui vivait une vie plus que paisible et rangée jusqu'ici s'est vu par sa faute engagé dans une tourmente continuelle, le plongeant dans un univers de remords de de cauchemars accentués par les psychotropes qu'il prend quasi-quotidiennement. Qu'on se le dise Katzenberg est quelqu'un de très intelligent mais c'est un couard de premier ordre quand vient le danger




Biographie

  • Histoire :

    La scène se passe dans un couloir éclairé uniquement par les lumières halogènes, deux hommes marchent côte à côte en discutant, il sont tous deux habillés de blouse blanche. Parmi l'un d'eux se trouve Kaztenberg, fraichement arrivé dans le complexe Ψ il faisait le tour des installations avec son ami. Depuis qu'il avait fini ses études il y a deux ans il attendait enfin que se présente pour lui l'occasion de mettre ses recherches en application.

    Pennston finit par lui dire sur le ton de l'amitié:



  • - Voilà, fini la relation prof/élève. Maintenant nous travaillons ensemble et tu verras les installations du MANARC te permettront de résoudre des mystères qui n'attendent que toi. Il faut dire que ta thèse sur l'influence de la MANA sur la signature de notre espace temps m'a fortement intéressée, c'est pour ça que je t'ai fait venir ici Katz.

    Katzenberg répondit de sa voix basse et vibrante;

    - Oui tu as raison, je vais enfin pouvoir tester la puce. Et dire que pour l'éthique j'ai dut me porter comme volontaire pour mes expériences, en tout cas ce sera un grand pas pour la compréhension des phénomènes liés au MANA. Mais nous voilà arrivé, allons y et ne perdons pas de temps.


    Les deux hommes arrivèrent face à une porte imposante et surveillée devant laquelle Pennston dut passer par plusieurs barrières biométriques avant de pouvoir arriver à passer. Une fois la porte ouverte il pénétrèrent dans une salle stérile ou se tenaient déjà plusieurs assistant, sans même perdre une seconde Katzenberg allèrent se changer dans le petit vestiaire attenant avant de revenir aussitôt, Pennston en blouse et charlotte sur les cheveux et Katzenberg dans cette espèce de nuisette que l'on met au patient que l'on va opérer.

    Le jeune homme s'assit sur un siège médical qui tenait surtout de la table d'opérations et s'empara de la caméra que tenait un technicien face à lui pour commencer à déclamer le discours d'usage:

    - C'est bon ça enregistre là, ok. Bonjour, ici le docteur Katzenberg et peut importe le jour ou nous sommes. Nous nous trouvons actuellement dans un complexe souterrain dépendant du MANARC et nous sommes ici car aujourd'hui nous allons réaliser la première opération sur un terran tout à fait normal visant à le mettre en symbiose avec le MANA. C'est le docteur Pennston, spécialiste en chirurgie et des effets du MANA qui va pratiquer l'opération.

    Il s'arrêta un moment de parler puis saisit un petit tube à proximité dans lequel se tenait une espèce de petit processeur.

    - Cette puce de mon invention et un micro-ordinateur quantique dans lequel j'ai incorporé les équations de mes travaux sur les signatures espaces temps, à l'intérieur de ce petit bout de silice et d'or sont stockés toute mes années de recherche. Cette puce va m'être directement implantée dans le cortex et sera connecté à mon cerveau, normalement la puce devrait fonctionner comme un catalyseur et me rendre perméable aux effets unique de la MANA comme cela arrive de manière spontanée dans le monde entier. J'espère à terme que toute notre population pourra avoir accès à ce fabuleux potentiel afin de nous remettre sur un pied d'égalité.
    Voilà, il est dix heures moins dix et dans cinq minutes je serais endormi pour passer sur le billard, j'embrasse ma femme qui n'est pas encore arrivée et j'espère que son transport me l'amènera avant mon réveil.


    Ensuite la vidéo montra de la neige, la suite montrant l'opération et les années de test douloureux qui s'ensuivirent avaient été effacé. C'est aussi à ce moment là que le cauchemar de Katzenberg commençait....


    Il s'éveilla en sueur de son lit, encore une fois il avait fait ce cauchemar qui le hantait, depuis deux ans bientôt il avait subi l'opération et jamais sa vie n'avait été la même. Il se souvenait de tout à partir de son réveil du billard mais rien de ce qui précédait, absolument rien.
    Il se leva de sa couchette et se dirigea vers la lueur tremblotante de sa salle de bain, la lumière avait commencé depuis une semaine à le lâcher. Depuis des mois le complexe Ψ avait cessé toute activité et aucun signe de vie n'en était ressortie.

    Si la vidéo ne va pas plus loin que l'histoire vous y a aminé pour l'instant c'est que l'homme qui l'a
    initié ne souhaitait plus en savoir.



  • Trois mois plus tard:

    Un homme se réveille et ressort de son lit, la sueur lui colle au dos et sa respiration haletante le fatigue encore plus qu'il ne l'est déjà. Un cauchemar, un affreux cauchemar venait de le réveiller et maintenant comme beaucoup de nuit précédente il se rappelait ce qui l'avait amené ici.
    Cet homme encore une fois était Katzenberg, mais si pas celui que l'on voyait sur la vidéo l'homme au charme plutôt affirmé et au muscle saillant avait disparu, en lieu et place de cela se tenait un Katzenberg amoindri et maigrichon. Il était devenu autre chose d'humain, comme un adulte resté aux stade embryonnaire

    Cela faisait bientôt deux mois qu'il vivait seul dans le complexe ψ, les installations ne comptaient plus que sa présence ainsi que celle de cadavre pourrissant. Il ne savait pas grand chose d'autre, en réalité on pouvait même dire qu'il n'était plus sur de quoi que ce soit, et le peu qu'il savait il voulait l'oublier.
    Ce dont il se souvenait c'est ce qui suivit son réveil de l'opération. De Pennston le regardant avec un air embarrassé. De son ami lui expliquant les problèmes qui avait suivi l'opération:


    « L'opération à été un franc succès mais il y a des complications mon ami, ta puce n'a pas fonctionné comme prévu. Au bout de quelque heures nous avons perdu son signal mais ton encéphalogramme s'est agité comme jamais. En réalité la puce à fusionné avec ton cerveau, une réaction imprévu avec la MANA surement. »


    Ce n'était que des bribes de paroles qui résonnaient dans son esprit, la voix d'une personne qu'il considérait comme amicale:

    « … organisme s'est soudainement emballé sans raison, ton cerveau à sécrété un taux d'hormone phénoménale et une récession de ta masse musculaire d'environ 50% est apparue, surement la puce qui faisait des siennes... »

    « ...avons du t'injecter des biopolymère pour renforcer ton corps, ainsi que quelque nanomachines que l'on donne habituellement aux soldat pour doper leur force, mon dieu tu tiens à peine debout malgré ça... »


    « ...nous avons du le mettre dans une cuve de stase, il ne sait plus ce qu'il dit. Il délire complétement à propos de dimensions cachées et de droite courbe. Le programme rentré dans la puce contenait en mémoire toute les équations de ses théories et était sensé pouvoir par le MANA lui apportait certaine lumière, c'est pour ça qu'il c'est porté volontaire. Il paraît réveillé mais il est presque comme un légume. »

    Katzenberg se rappelait d'une voix féminine, une voix en proie à la tristesse qu'il connaissait mais à laquelle il ne pouvait attacher un visage et pourtant elle lui semblait être tellement familière.

    Après avoir été plongé dans la cellule de stase on le laissa pendant de longue semaines dans un état de semi-conscience, il voyait ce qui se passait mais son esprit avait totalement décroché de la réalité. Il explorait en rêve des lieu qui ne pouvaient être, des formes contenues en elle même et des mouvements inexplicables. Le pauvre homme avait désiré tout comprendre des dimensions supérieures qu'il ne pouvait atteindre et la MANA le lui avait permit, maintenant il était bloqué dans cette endroit où toute les sorties menaient à d'autres portes d'entrées.


  • Mais après de long moment d'inaction complète son cerveau entra enfin en totale symbiose avec la puce qui n'avait maintenant plus grand chose de ce qu'elle était, le reste étant assimilé par l'organisme de son hôte. Elle avait remplie son rôle à la perfection et servait de brèche dans l'esprit de Katzenberg pour la MANA, personne ne le savait mais Katzenberg, après avoir perdu près du tiers de son poids et que ses yeux se teintèrent de noir était devenu un sujet d'expérience réussi.

    Il était le premier homme à être rentré en symbiose avec le MANA de manière volontaire sans aucune prédisposition particulière.
    Malgré cela il était toujours dans sa cellule, les calmants qu'ont lui administrait pour évitait qu'il n'ait un réflexe dangereux dans son sommeil l'empêchait de mouvoir et ses yeux uniformément noir ne pouvait pas exprimer le moindre mouvement perceptible par ses ancien collègue, comme si vous essayez de repérer le roulement de la boule de billard donnant l'impression de glisser plus que de léviter.

    Et cela posait un problême car il voulait sortir par dessus tout, sortir et retrouver cette voix de femme, lui dire qu'il se sentait rassuré autour d'elle sans savoir pourquoi. Lui même ne savait plus pourquoi il était là et l'horreur de son enfermement n'en était que plus grande. Durant sa longue période d'enfermement il put contemplé les autres sujets qui lui servaient de voisins, eux aussi dans leurs cellules de stase. Même si cette unité de recherche n'avait rien de sordide la plupart des sujets avaient été exposés à une trop forte dose de MANA et étaient devenus à proprement parler de véritables monstres difformes et loin de ce qu'avaient put être un humain. Mais lui, il s'était porté volontaire pour cela, il n'avait pas pris conscience qu'il abandonnait sa femme...

    Après plusieurs semaines son corps semblait lui revenir enfin, il le sentait quelque chose avait changé en lui,sur le plan physique comme mental. Il savait qu'il était faible mais il se sentait sain et même en parfaite santé, les nanomachines qui étaient sensées assister ses muscles avec les bio-polymères s'étaient tout comme la puce fondus en lui au point que pouvait presque marcher normalement. Ses yeux entièrement noir ne le gênait pas le moins du monde pour voir et il pouvait même faire mieux, il ressentait et voyait les courants de MANA en lui et autour de lui.

    J'ai réussi, se dit-il, mais ils me pensent tout mort et je suis sous calmant, quelle pitié.

    Mais d'une certaine manière la chance finit toujours par frapper, et cette fois ci elle frappa fort. Mais Katzenberg l'apprit aussi ce jour là c'est qu'a chaque once de chance acquise il faut compenser avec une poisse équivalente.
    Cela se passa le matin, il ne n'avait plus la conscience de la date mais pouvait encore dire grâce aux habitudes de ces ex-collègue passant devant lui qu'elle était l'heure approximative. Un bruit strident et inhabituel résonnait à travers les couloirs du complexe souterrains, l'alerte avait été donnée.

    Pendant quelque minutes il vit son ancien ami Pennston accompagné d'un assistant, tout deux l'arme aux poing.

    Vite, verrouillez la porte! Ce sont les soldat théocrate d'Ithafan. On dirait qu'il on repéré le complexe et qu'il viennent purger tout ça ces salauds d'obscurantiste...

    Il ne put finir sa phrase ni même verrouiller la porte du complexe car trois soldat avaient forcés le passage, l'un deux brisant le crâne du frêle assistant d'un simple coup de crosse. Katzenberg quand à lui était pleinement conscient de ce qui ce passait devant ces yeux. Il vit Pennston, dans un dernier réflexe tirer sur un des soldat avec son pistolet chandler. L'arme envoya une trentaine de bout de verre effilés en plein dans l'abdomen, l'envoyant à terre sur le coup malheureusement il le docteur n'eut pas le temps de réitérer son geste. Les deux autres étaient déjà sur lui brandissant leur épées, quelques secondes plus tard la tête séparée du corps de l'ancien professeur de Katzenberg roulait sur le sol. Et là ou la chance de Katzenberg se mit en branle ce fut quand dans un réflexe musculaire la main de Pennston lui rendit un dernier service en écrasant la détente de son pistolet. Les lames de verres partirent pour arracher le coté gauche du flan d'un de ses bourreaux pendant que l'autre moitié s'était fichée dans le panneau contrôlant l'intégralité des cellules de stase.
    Le dernier des trois théocrates ithafan qui était encore en vie s'en alla sans demandé son reste, après tout il avait rempli sa mission.

    Le résultat du dernier geste de Pennston fut l'arrêt totale au bout de quelques minutes des sceaux hermétique sur quatre des cellules de la salle, toutes étaient vide exceptée celle de Katzenberg, le liquide de stase se vida instantanément et le corps de l'homme qui n'était pas préparé à cela s'affaissa, seulement retenu par la sonde fixé à sa tête surveillait l'activité de son cerveau. Puis lentement la gaine du càble commença à se fendre puis finalement céda.

    Katzenberg ne se vit pas choîr sur le sol du laboratoire, enfin libre, n'entendit pas le craquement sinistre de sa jambe droite quand son fémur se brisa et il ne vit pas plus le câble électrique qui pendant derrière son crâne comme une tresse ridicule plonger dans la flaque de liquide de stase qui était un excellent conducteur électrique, ajouté à cela l'énergie résiduelle du câble et une décharge ne mit pas longtemps à se générer. Cette décharge courut en quelque milliardièmes de secondes jusqu'à l'occiput de Katzenerg et entra en contact avec la puce resté dans son cerveau. Celle-ci fonctionnant comme un ordinateur se comporta comme tel. Elle transmis aussitôt au cerveau une micro décharge qui formata la plupart des zones qui n'avaient pas été activés après la pose de l'implant. Soit la mémoire de tout ce qu'il était, son identité, sa vie, sa famille et son amour. Tout cela avait été effacé afin de pouvoir conserver ce qui apparaissait comme vital au programme qui s'était installé dans son cerveau.

    Il ne se réveilla que deux jours plus tard, une migraine atroce lui fendant le crâne. Quand il leva la tête se fut pour voir à coté de lui celle de son ancien ami le fixant de ses yeux mort pour seule accueil. Il se rappelait des deux derniers mois qu'il avait passé ici. Les transformations qu'il avait accepté de subir et celles pour lesquelles son avis n'avait pas été consulté. Mais avant cela c'était le trou noir.

    Ce fut après quelques minutes qu'il prit à se remettre les idées en place qu'il se rendit compte avec une inquiétante grandissante qu'il n'arrivait plus à se souvenir du nom de sa femme. Il se souvenait y avoir pensé, donc il devait en avoir une mais impossible de mettre un nom et un visage sur cette personne.
    C'est au bout de plusieurs jours d'errance désertique dans les complexes du souterrain qu'il tomba sur les archives vidéo contenant son dossier. Il en visionna l'intégralité sans discontinuité, les rapports de Pennston s'inquiétant à son sujet jusqu'à ce qu'il perde espoir mais surtout celle montrant Katzenberg le jour de son arrivée.
    De le voir encore normal et beau, car il avait pleinement conscience du monstre qu'il était devenu, le ramena soudain à la réalité. Tout ce qu'on lui avait fait avait été sa faute car il avait été pleinement volontaire.
    Cette vidéo du premier jour confirma aussi sa crainte, il avait bien une épouse quelque part, l'alliance à sa main le prouvant clairement, malheureusement pour lui tout était perdu à jamais. Il était un scientifique de nature et ne savait se faire des espoirs. Malgré cela il resta pendant encore un long moment enfermé et seul dans le complexe qui tombait petit à petit en ruine.
    Jusqu'au jour où il fut bien obligé de sortir dans au beau milieu des austères montagnes d'Aharas, mais avant cela il pensa tout de même à détruire les enregistrements vidéo le concernant par sécurité vis à vis d'ithafan et des pouvoirs qu'il venait de découvrir. Il ne put néanmoins se résoudre à bruler la mémoire contenant le premier jour de son arrivée, là ou il été encore un humain. De toute manière il était depuis méconnaissable.

    Ce fut avec beaucoup de difficulté qu'il finit par rallier la ville de Pandémonium ou il essaya de recommencer sa vie...




Fiche Technique;


  • Équipement : Une épée courte prise sur un des soldat d'ithafan ainsi que l'une des armes de poing qu'il à put récupérer dans le laboratoire.

  • Style de combat : Katzenberg ne sait absolument pas se battre au corps à corps, il est maladroit de nature et sa mauvaise patte l'empêche de faire de grand effort, mais sans être un robin des bois il est encore capable de viser et tirer juste avec à peu près tout ce qui lui tombe sous la main.

  • Style magique : Ce qu'on pourrait apparenter à la magie et en fait une sorte de manifestation de phénomènes ayant cours dans d'autres dimensions. Il en résulte des distensions et torsions de l'espace réel. Cela paraît anodin mais quand un objet réel entre dans ce champ de distorsions les effets sont plutôt imprévisible et souvent dangereux

  • Techniques :

  • Lecture de l'Environnement
    Tout manipulateur de mana maîtrise cette technique. Grâce à elle, il peut sentir les effluves de mana dans un rayon plus ou moins grand selon son niveau. Sachant que chaque élément naturel comprend un peu de Mana, il faut vraiment que celle-ci soit en quantités conséquentes pour être repérée par ce sixième sens assez obsolète la plupart du temps. Cela permet donc de ressentir une présence sans pouvoir la localiser, une sorte de sensation, dans un rayon de quelques mètres. Pour échapper à cet instinct primaire, il faut cacher volontairement son aura ce qui demande une certaine concentration.

    Impondérable
    Cette technique vous permet de flotter dans les airs et ainsi de vous battre sur trois dimensions. Ne coûte pas ou peu de mana, mais augmente la difficulté du combat et la facilité d'esquive. Vos personnages flottent.

  • Vague de Mana
    Tous autant que vous êtes, vous pouvez dés lors que vous maîtrisez une technique à base de Mana, effectuer une vague de mana. Cette vague est assimilable à un vent, plus ou moins puissant selon votre niveau, un vent qui porte les exacte caractéristique de vos pouvoirs mais qui ne peut remplacer une technique.

  • Pression de Mana
    Tout comme la vague de mana, il suffit d'être un simple utilisateur pour pouvoir exercer une pression de mana sur ce que bon vous semble. Cette pression est plus ou moins importante en fonction de votre niveau. Si l'écart de niveau est trop grand, cette pression peut étouffer, tétaniser votre cible (à partir de 30 niveaux de différence). Malheureusement une pression de mana est éphémère, et très courte, on ne peut donc tuer avec une simple pression, c'est de lors de 15 secondes grand maximum.

  • Vague d'Apaisement
    Si deux personnes, usant régulièrement de la magie, se connaissent suffisamment bien pour lire l'un en l'autre, ils ont la possibilité de partager leur mana. Simplement en touchant amicalement, délicatement votre camarade vous pouvez lui offrir votre soutien, une partie de votre mana. Les effets de cette technique sont très variés, ils diffèrent en fonction de ce que peut ressentir sa cible ; cela peut guérir une blessure de cœur, offrir un peu de mana, de vitalité ou encore faire naître un sourire.

  • Technique Spéciale (TS) :

  • Brêche du continuum:
    En se concentrant Katzenberg peut générer une torsion de l'espace temps dans une zone localisé de l'environnement. Cela engendre de puissantes marées gravitationnelles aléatoires autour de ce point, repoussant ou attirant avec plus ou moins de force les objets alentours. Quand un objet atteint ou est atteint par ce point de torsion il est cette fois repoussé dans toute les directions différentes, ce qui signifie l'éclatement de l'objet ou du moins des blessures internes.


_________________



Même la déraison a ses raisons que la raison ignore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Katzenberg
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novus Genesis - Redemptio ::  :: Fiches technique-
Sauter vers: